L'Histoire d'Évreux

1617 - 1630

L'Histoire d'Évreux où l'on verra, entre autres, que dix-sept arquebuses à croc comptent parmi l'artillerie de défense de la ville.

< >

logo

Les événements fondateurs, les petites et grandes péripéties de la ville, les personnages marquants, les anecdotes diverses, les informations les plus variées...

1617


En 1617
Claude Le Doulx de Melleville quitte ses fonctions de lieutenant-général au grand-bailliage et présidial d'Évreux.
Photo

Armes probables de Claude Le Doulx de Melleville
© Magdeleine de la Rupelle / Geneanet
Voir mentions légales


La même année
Il est fait mention de la maison du Pain-Bénit, située sur la place du Grand-Carrefour.

1618


En 1618
Il est fait mention de la rue du Post-Ferré, autre nom probable de la Grande rue du Carrefour.

1619


Le 5 juin 1619
Le bourgeois d'Évreux Charles L'Épendry établit contractuellement, auprès de l'évêque François de Péricard, une messe dominicale perpétuelle dans l'église paroissiale de Saint-Denis, avec bénédiction de pain et d'eau en faveur des détenus de la prison.
Photo

Page du registre des baptêmes, mariages et sépultures de l'église paroissiale de Saint-Denis d'Évreux
© Archives départementales de l'Eure, BMS 1626-1721, 8Mi1572
Voir mentions légales


Le 31 octobre 1619
Baron de Bellegarde, capitaine de Conches et de son château, Gabriel de Clinchamp est nommé grand-bailli d'Évreux par le roi Louis XIII.

1620


En 1620
Les travaux de construction du couvent des Capucins, à l'extrémité d'un des faubourgs, au sud de la ville, commencent enfin, près de six ans après la pose symbolique de la première pierre.

La même année
Il est procédé, au beffroi, à l'installation des cadrans et des timbres de l'horloge sonnant les demi-heures.

Le 16 janvier 1620
Baron de Bellegarde, capitaine de la ville de Conches et de son château, Gabriel de Clinchamp prête serment devant le parlement de Rouen après sa nomination au bailliage d'Évreux par le roi Louis XIII.

Le 8 février 1620
Baron de Bellegarde, capitaine de Conches et récemment nommé bailli d'Évreux par le roi Henri IV, Gabriel de Clinchamp se présente au conseil municipal où le reçoivent plusieurs notables : M. Le Croisy, président, lieutenant général, ancien du tribunal civil et criminel du bailliage et siège présidial d'Évreux ; M. Le Gendre, lieutenant particulier ; M. Durant, conseiller au bailliage et siège présidial ; ainsi que MM. Le Maréchal, Le Courtois, Maillard, Huet, Delangle, et Le Hérichon .

1621


En 1621
L'imprimeur-libraire ébroïcien Antoine Le Marié publie Series episcoporum Ebroicensium de Jean-Paul Le Jau, doyen de la cathédrale, vicaire général et initiateur de l'installation du couvent des Ursulines à Évreux.

1623


En 1623
Sur un projet du vicaire général Jean-Paul Le Jau, l'évêque d'Évreux François de Péricard propose la fondation d'un couvent des Ursulines à l'assemblée de ville, composée des bourgeois d'Évreux. Ces derniers en acceptent l'idée à condition qu'elles transmettent également la religion aux jeunes filles de la cité.
Photo

Le couvent des Ursulines en 2015
© Loïc Guérin / CC BY-SA 4.0
Voir mentions légales


La même année
Il est fait mention du ruisseau Juré qui va de la Planchette au Trou-Béchet.

La même année
Mort de Jacques Le Batelier, dit « le Jeune », avocat aux bailliage et siège présidial d'Évreux, et membre du conseil de ville.

La même année
Raoul Ruault est avocat au grand-bailliage et présidial d'Évreux.

Le 1er décembre 1623
Sous la présidence du lieutenant-général du roi en Normandie, les états généraux de la province de Normandie se déroulent sur vingt jours à Évreux.

Le 17 décembre 1623
Des députés arrivent à Évreux où se déroulent, depuis le début du mois, les états généraux de la province de Normandie.

Le 19 décembre 1623
Arrivés l'avant-veille, des députés quittent la ville où se déroulent, depuis le début du mois et jusqu'au lendemain, les états généraux de la province de Normandie.

Le 20 décembre 1623
Vingtième et dernier jour des états généraux de la province de Normandie qui se tiennent à Évreux.

1624


En 1624
Le beffroi sert de lieu de stockage des munitions, de la poudre et du salpêtre.
La même année
Naissance à Évreux de Jacques Ruault, écuyer, sieur de Beaulieu, et avocat au bailliage et présidial d'Évreux de 1660 à 1697.

En 1625
Raoul Ruault, père de Jacques, apparaît comme avocat au bailliage et siège présidial d'Évreux.

Le 17 novembre 1624
Baron de Bellegarde et bailli d'Évreux, Gabriel de Clinchamp préside l'assemblée électorale à la prévôté, au cours de laquelle les bourgeois Monvoisin et Philippot sont élus et reçoivent en garde l'artillerie de la ville. Cet équipement est constitué de dix-sept arquebuses à croc, trois barils de poudre à canon, un baril de balles de plomb et plusieurs balles de fonte.

Le 2 décembre 1624
Il est désormais interdit aux procureurs de la ville de faire démolir, construire ou édifier tout bâtiment sans le consentement des échevins.

Le 9 décembre 1624
Le corps de ville décide que la chambre de ville située au-dessus des boulangeries doit être remise en état le plus vite possible, et qu'une galerie conduisant la tour de l'Horloge à la dite chambre doit être de nouveau réalisée.

1625


En 1625
Naissance à Évreux de Martin Le Métayer, historien, philosophe et théologien.

La même année
L’ancien receveur Cessard fils assigne la ville d’Évreux en justice.

Le 8 avril 1625
Le pavage de la rue des Cordeliers, actuelle rue Joséphine, est entamé et des réparations sont apportées à la Porte peinte qui menaçait de tomber en ruines.

Le même jour
Jehan Picot, Jehan Marie, Guillaume Loret, Laurent Grossejambe, Charles Monvoisin et Martin Philippot se réunissent dans la chambre de ville, située au-dessus des boulangeries et rénovée, pour traiter des affaires municipales.

Le 5 mai 1625
Le pavage de la rue des Cordeliers, actuelle rue Joséphine, est achevé.

Le même jour
La ville fait l'acquisition d'un tapis vert pour douze livres, pour la table de la chambre de ville qui se trouve au-dessus des boulangeries.

Le 16 novembre 1625
Baron de Bellegarde et bailli d'Évreux, Gabriel de Clinchamp préside l'élection de conseillers et procureurs de la ville.

Le même jour
Sur la réclamation verbale des échevins, il est décidé que chacun d'eux, après avoir exercé ses fonctions sur une durée de trois ans, recevra une bouteille de vin des mains de sergent de ville.

Le 26 novembre 1625
Seigneur de Prey et de Chavigny, conseiller du roi en son Conseil d'état et privé, Nicolas Hennequin donne à sa fille Marie, sur le point de se marier, la moitié des maisons dont il est propriétaire sur la ville d'Évreux.

1626


En 1626
Il est fait mention de l'hostellerie de l'Épervier, située paroisse de la Ronde.
Photo

Page du registre des baptêmes, mariages et sépultures de l'église paroissiale de Notre-Dame la Ronde d'Évreux
© Archives départementales de l'Eure, BMS 1611-1675, 8Mi1566
Voir Mentions légales


La même année
Mort de François Martin, chapelain au chapitre cathédral d’Évreux.

Le 4 février 1626
Les échevins de la ville d'Évreux reçoivent un courrier revenant sur le gendarme ébroïcien M. de Beausy, qui avait accusé l'hôtelier qui l'hébergeait d'avoir dérobé ses chevaux, ne bénéficiait toujours pas d'une décision de justice pourtant favorable à ses intérêts.

Le 30 mars 1626
Dressés par le receveur Gilles Le Forestier, les comptes de la ville présentent des recettes qui s'élèvent à 5 204 livres, six sous et quatre deniers. Les dépenses s'élèvent, quant à elles, à 4 927 livres, douze sous et deux deniers.

1627


En 1627
Le chanoine et greffier de l'officialité François Martin lègue par testament la somme de 30 000 livres pour permettre l'achèvement du Gros-Pierre, tour septentrionale de la cathédrale Notre-Dame d'Évreux.

La même année
Mort de Judith de Pons, abbesse de l'abbaye royale bénédictine de Maubuisson, puis influente et rénovatrice abbesse de Saint-Sauveur d'Évreux depuis 1594.
Photo

Inscription funéraire de Judith de Pons, marbre noir en provenance de l'abbaye Saint-Sauveur, exposé au Musée d'Art, Histoire et Archéologie d'Évreux
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site


Le 6 juin 1627
Il est mentionné que la « sente allant de Saint-Gratien à La Madeleine au Buisson-Hocpin » délimite une masure.

Le 10 novembre 1627
Le roi Louis XIII envoie un courrier à la ville demandant, pour l'équipement de l'armée, cinquante habits de différentes grandeurs et consistant en pourpoints, jupes à longues basques, hauts et bas de chausses, ainsi qu'une paire de souliers.

1628


En 1628
Des individus dérobent régulièrement des matériaux de construction, importés de Vernon et qui étaient destinés à achever la rénovation de la cathédrale Notre-Dame d’Évreux.

Le 14 juillet 1628
Naissance en la paroisse Notre-Dame-de-la-Ronde à Évreux de Gilles Lemercier, propriétaire de l'auberge À la Fleur de Lis.

Le 13 novembre 1628
Des réjouissances ont lieu dans la ville suite à l'annonce de la prise de La Rochelle par les partisans du roi, et un Te Deum est joué. Le fracas des tirs d'arquebuses, à proximité de la tour de l'Horloge, provoque des dégâts aux verrières de l'église Saint-Pierre.

1629


Le 28 janvier 1629
Il est décidé de fournir un cierge à chaque échevin, après un exercice de trois années au service de la ville.

1630


Vers 1630
Naissance probable à Évreux de François-Placide de Baudry de Piencourt, abbé régulier de La Croix Saint-Leufroy, évêque de Mende et comte de Gévaudan.
Photo

Estampe représentant François-Placide de Baudry de Piencourt (vers 1630-1707), alors évêque de Mende en Gévaudan
© RMN-Grand Palais (Château de Versailles), LP43.45.1
Voir Mentions légales


En 1630
Le maître d'oeuvre François Galopin achève les travaux de construction de la tour nord de la cathédrale Notre-Dame d'Évreux.

Le 14 mars 1630
Un concordat décide de l'établissement des filles de la Charité à Évreux.

Le 3 novembre 1630
Sous la présidence de M. de Cocherel, lieutenant-général au grand-bailliage et présidial d'Évreux, les députés sont élus en prévision des États provinciaux qui se dérouleront à Rouen le 9 décembre suivant. Il s'agit du chanoine La Biche pour l'état ecclésiastique, le sieur de La Bardoulière pour la noblesse, et le premier échevin Pierre Leduc pour le tiers état.
Photo

Carte de l'Élection d'Évreux datée de 1630 : "Les Paroisses de cette élection sont en noir, celles de Conches en vert, et de celles de Pont de l'Arche sont en rouge"
© BNF-Gallica, Département Cartes et plans, GE D-15330
Domaine public

< avant après>