L'Histoire d'Évreux

1500 - 1526

L'Histoire d'Évreux où l'on verra, entre autres, que la ville dispose désormais d'une boulangerie digne de ce nom.

< >

logo

Les événements fondateurs, les petites et grandes péripéties de la ville, les personnages marquants, les anecdotes diverses, les informations les plus variées...

1500


Vers 1500
Probables père et mère du poète et avocat ébroïcien Hilaire Courtois, Robert Courtois et son épouse Anne Lotte fondent la chapelle Saint-Adrien, annexe de la paroisse Saint-Léger d’Évreux.

Vers La même année
Le chanoine Charles Gouafiedour fonde la chapelle de Saint-Antoine en la cathédrale Notre-Dame d’Évreux.

Vers la même année
Naissance à Évreux d'Hilaire Courtois, poète et avocat au siège présidial de Nantes puis au Châtelet de Paris.
Photo

"Volantillae", ouvrage d'Hilaire Courtois édité à Paris en 1533
© BNF-Gallica, Collection French books
Voir Mentions légales


En 1500
L'abbé Benoît Le Duc fait réparer le dortoir et les chaires du choeur de l'abbaye de Saint-Taurin qui avaient été endommagés par un incendie.

La même année
Il est fait mention de l'Hostellerie du Carolus.

La même année
Natif d'Évreux, Guillaume Pépin est licencié en théologie à l'école réputée de la rue Saint-Jacques, à Paris.

La même année
Des habitants d'Évreux assigneraient en justice les lieutenants du bailliage pour torts et griefs.

1502


En 1502
Naissance à Évreux de Jean Le Blond, dit « Espérant Mieux », seigneur du fief de Branville, traducteur et auteur du recueil poétique Le Printemps de l’humble Espérant.

1503


En 1503
La funeste peste noire réapparaît et frappe un nombre important d'habitants d'Évreux. La municipalité décide de verser, aux régents des écoles, une compensation financière de 10 livres pour la perte de plusieurs élèves.

1504


En 1504
Adrian de Hangest occupe la charge de bailli d'Évreux, représentant judiciaire de l’autorité royale sur des questions d’ordre administratif, fiscal et criminel. Il succède peut-être à son parent Jehan de Hangest.

La même année
Les travaux de la poissonnerie située place du Grand-Carrefour sont entrepris. Ils seront achevés huit ans après.

La même année
Six ans après son départ pour des études de théologie à la fameuse école de la rue Saint-Jacques, à Paris, Guillaume Pépin revient à Évreux. Il prend la charge de prieur du couvent des Dominicains.

Le 6 mars 1504
Chevalier et seigneur de Thevray, chambellan du roi et bailli d'Évreux, Jacques de Chambray établit son testament par lequel il émet un grand nombre de voeux, comme l'exposition de son corps dans l'église des Jacobins ou celle des Cordeliers, couvent auxquels il lègue respectivement huit et douze écus d'or.

Le 7 juin 1504
Par lettres patentes du roi Louis XII, Anthoine de Cugnac est qualifié maître d’hôtel ordinaire du roi et vicomte d'Évreux.

1505


En 1505
Les huit chanoines du chapitre contribuent aux frais de l'édification du nouveau choeur de la cathédrale Notre-Dame d'Évreux.

Le 28 février 1505
Curé de La Chapelle-Fortin, dans le diocèse de Chartres, Artus Fillon permute avec Estienne de La Granche et devient chanoine d'Évreux.

Le 16 juin 1505
Chanoine à Évreux depuis quelques mois, Artus Fillon est présenté par Guillaume Postel au prieuré de l'hôtel-Dieu de Verneuil.

Le 13 décembre 1505
Maître des oeuvres de charpenterie au bailliage d'Évreux, Henry Vidié reçoit cinquante sous pour le paiement du vin de marché destiné à ses compagnons artisans, affairés au grand chantier du château de Gaillon initié par le cardinal d'Amboise.

1506


En 1506
Fortement délabrée, l'église paroissiale de Saint-Pierre est rebâtie grâce à la contribution financière du lieutenant-général du bailli, de l'avocat royal Pierre Lambert, ainsi que des curés Robert Le Boucher, Jean Potis et Jean Louvel.

La même année
Jehan Blosset occupe la charge de vicomte d'Évreux, équivalent normand du prévôt et responsable d'une subdivision du bailliage. Il succède à Anthoine de Cugnac.

Le 1er juin 1506
L'évêque d'Évreux Raoul du Fou prête serment en qualité de commanditaire de l'abbaye bénédictine de Saint-Taurin.
Photo

Missel à l'usage d'Évreux, avec les armes de l'évêque Raoul du Fou
© Institut de recherche et d'histoire des textes / Bibliothèque municipale d'Évreux, Lat. 099f.007 / Centre national de la recherche scientifique / Ministère de la Culture et de la Communication
Voir Mentions légales

1507


Le 5 avril 1507
Réparée et rénovée comme l'avait ordonné le roi Louis XII, la chapelle du château comtal, situé à la place actuelle de l'hôtel de ville, est bénite.
Photo

Portrait du roi de France Louis XII au musée de la Renaissance d'Écouen
© RMN-Grand Palais (Musée de la Renaissance du château d'Ecouen) / Stéphane Maréchalle
Avec l'aimable autorisation de RMN-GP


Le 1er août 1507
Après débat et délibération au conseil de ville, les bourgeois d'Évreux et le chapitre cathédral s'accordent sur la nécessité de rénover les écoles de la ville, jugées en ruine.

1508


En 1508
Le doyenné du chapitre épiscopal d'Évreux possède le fief du Saint-Esprit dans la paroisse de Saint-Pierre, des rentes sur l'hôtel de la vicomté d'Évreux, sur les enseignes des Fleurs-de-Lys, du Bras-d'Or, du Cheval-Rouge, des pensions sur les églises Saint-Pierre d'Évreux et Saint-Léger d'Évreux, sur celle de Saint-Martin d'Avrilly, sur le doyen rural de Verneuil, des dîmes à Avrilly, à Irreville et à Boissy-sur-Damville, le patronage des églises d'Avrilly, de Saint-Pierre et de Saint-Léger d'Évreux, ainsi que la jouissance de la maison d’Ambroise le Veneur.

La même année
Le spectacle Les Mystères de la Passion de nostre Sauveur et Seigneur Jésus-Christ est donné sur un estrade élevée au milieu de la place du Grand-Carrefour.

La même année
Le roi Louis XII autorise la ville d'Évreux à démolir les halles de la place du Grand-Carrefour, situées près de la Porte-Peinte, et servant à la boulangerie et à la boucherie.

1509


En 1509
Guillaume Parent occupe la charge de vicomte d'Évreux, équivalent normand du prévôt et responsable d'une subdivision du bailliage. Il succède à Jehan Blosset.

La même année
Demoiselle Georgette Le Gras place sous l’invocation de Saint-Claude deux portions de chapelle, en la cathédrale Notre-Dame d’Évreux.

Le 1er août 1509
La ville fait l'acquisition de la maison du Milan située rue de l'Emplumée, également nommée rue des Grandes-Ecoles.

1510


En 1510
Il est fait mention de la rue Triennon, partie de l'actuelle rue Saint-Louis.

1511


En 1511
Les travaux de construction de la galerie, de la boulangerie et de la chambre municipale sont achevés. Ceux de la poissonnerie, initiés en 1504, sont toujours en cours.

La même année
La municipalité fait paver l'allée de 5 pieds de large qui conduit à la maison d'un certain Jacques Le Moine, religieux probable.

2 février 1511
Mort à Évreux de Raoul du Fou, abbé de Saint-Taurin et évêque d'Évreux depuis 1479. Il sera inhumé dans une tombe en cuivre, placée au pied de l'autel de la cathédrale et qui disparaîtra sous la Révolution française.
Photo

Reproduction de la tombe de Raoul du Fou, évêque d'Évreux, dans "Recueil de pièces, la plupart en copies ou en extraits, avec des dessins de sceaux et de tombeaux, pour servir à l'histoire des archevêques et des évêques de France", par Roger de Gaignières 1650-1700
© BNF-Gallica, Département des Manuscrits, Latin 17034
Domaine public


Le même jour
Etienne II de Saint-Amand est nommé abbé de Saint-Taurin d'Évreux et succède à feu Raoul du Fou.

Après février 1511
Le chapitre cathédral ou ses héritiers inhument la dépouille de l'évêque Raoul du Fou dans une tombe en cuivre, qui sera détruite sous la Révolution française.

Le 14 avril 1511
Membre d'une illustre famille et doyen d'Évreux, Ambroise Le Veneur de Tillières est élu évêque par le chapitre et succède pour vingt ans à Raoul du Fou.

1512


En 1512
Le beffroi est fortifié et une muraille le relie désormais au château comtal, situé sur la place de l'actuel hôtel de ville.
Photo

Le beffroi ou tour de l'Horloge d'Évreux de nos jours
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site


La même année
Commencés en 1504, les travaux de la poissonnerie de la place du Grand-Carrefour sont achevés.

1513


En 1513
Évêque d'Évreux depuis environ deux ans, Ambroise Le Veneur de Tillières prend possession de son évêché, mais rentre rapidement en conflit avec le chapitre qui l'avait élu.

La même année
La rédaction de Ces presentes Heures a lusaige de Évreux est probablement entamée par Simon Vostre, imprimeur libraire parisien.

La même année
Un procès oppose le fermier des droits au meunier d'Hérouard (ou d'Harrouard), ce dernier refusant de payer le droit de pavage car se considérant résident d'Évreux.

1514


En 1514
Raoul de La Faye occupe la charge de vicomte d'Évreux, équivalent normand du prévôt et responsable d'une subdivision du bailliage. Il succède à Guillaume Parent.

1515


Vers 1515
La cité intramuros d'Évreux compte dix voies nommées : les rues Lecomte, de la Petite-Cité, du Trou-au-Bailly, de l'Echiquier, de Saint-Nicolas, de la Porte-Notre-Dame, de l'Aître-de-Notre-Dame, de Degré-Giguel, et la ruelle du Château, et la nouvelle rue du Vaupillon.

En 1515
Naissance à Évreux de Simon Vigor, théologien, érudit, auteur de nombreux sermons publiés, contradicteur du calviniste Jean de l’Espine, et archevêque de Narbonne.

Le 19 mars 1515
Avocat du roi à Évreux, Pierre Lambert achète le fief de Sainte-Colombe-la-Campagne.

Le 22 septembre 1515
Oncle du poète et avocat ébroïcien Hilaire Courtois, Léger Courtois est reçu docteur à l’université de Pavie, en Italie.

1516


En 1516
Mort rue de la Petite-Cité, au domicile de son fils Macé, de Guillaume Le Doulx, membre d'une famille notable d'Évreux, et ancien bailli de Lisieux.

La même année
Une veuve d'Évreux établit une fondation pour fournir, avec la bénédiction d'un prêtre et la supervision de l'échevin de la Charité, le pain aux condamnés à mort en attente de leur supplice.

La même année
La ville paye dix livres au serrurier et horloger Jean Le Cornu pour qu'il réalise les chenets de cheminée destinés à l'hôtel de ville.

La même année
Chanoine et titulaire de la chapelle Saint-Claude, Jean de Cerisay fait réaliser un obiit, pour le repos de son âme, par les artisans de la cathédrale.

1517


En 1517
Les habitants invoquent saint Sébastien contre la deuxième pandémie de la terrible peste noire, réapparue en Europe près de deux siècles auparavant, et qui touche la ville d'Évreux depuis 1503.

24 avril 1517
Le roi François Ier adresse une lettre aux habitants d'Évreux leur permettant d'allouer une somme, allant jusqu'à 500 livres tournois, à la fortification de la place.
Photo

Lettre du roi François Ier adressée aux bourgeois, manants et habitants d'Évreux, exposée au musée d'Art, Histoire et Archéologie d'Évreux
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site



Le 23 août 1517
Le maire, les échevins et nombre de notables se réunissent, à l'issue de la grande messe, en vue de l'arrivée prochaine du roi François Ier pour une partie de chasse, en forêt d'Évreux.

Le 9 septembre 1517
Passant la Porte-Peinte, décorée à grands frais pour l'occasion, le roi de France François Ier et son épouse font une entrée aussi remarquée qu'attendue dans la ville d'Évreux.

Le 18 octobre 1517
Un mandement de paiement pour les travaux de réparation apportés au pont Saint-Léger, à l'occasion de la récente visite du roi François Ier, est établi.
Photo

Mandement de paiement pour les réparations du pont Saint-Léger, daté du 18 octobre 1517 et exposé au musée d'Art, Histoire et Archéologie d'Évreux
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site


Le 22 octobre 1517
Un mandement de paiement pour la fourniture de robes de camelot, prévus pour la récente visite du roi François Ier, est établi.

Le 28 octobre 1517
Un mandement de paiement pour l'installation d'un échafaudage au niveau de la Porte-Peinte, prévu pour la récente visite du roi François Ier, est établi.
Photo

Mandement de paiement pour l'échafaudage, daté du 28 octobre 1517 et exposé au musée d'Art, Histoire et Archéologie d'Évreux
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site


Le 18 novembre 1517
Un mandement de paiement des fourriers du roi, des portiers, des hérauts et autres trompettes, mobilisés pour la récente visite du roi François Ier, est établi.
Photo

Mandement de paiement des fourriers et autres officiers
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site

1518


En 1518
Hugues Le Masle occupe la charge de vicomte d'Évreux, équivalent normand du prévôt et responsable d'une subdivision du bailliage. Il succède à Raoul de La Faye.

La même année
Simon Esnoult est nommé curé de la paroisse Saint-Nicolas d'Évreux.

1520


Vers 1520
Un des gardes de la forêt d'Évreux obtient l'autorisation d'y faire construire une petite maison.

Vers la même année
L'évêque Ambroise Le Veneur de Tillières fait construire le portail nord, les fenêtres des chapelles, et fait achever la décoration intérieure de la cathédrale Notre-Dame d'Évreux.
Photo

Reproduction d'un vitrail de l'église des jacobins d'Évreux représentant Ambroise Le Veneur, évêque d'Évreux, dans "Recueil de pièces, la plupart en copies ou en extraits, avec des dessins de sceaux et de tombeaux, pour servir à l'histoire des archevêques et des évêques de France", par Roger de Gaignières 1650-1700
© BNF-Gallica, Département des Manuscrits, Latin 17034
Domaine public

1521


En 1521
Le prêtre Bertrand Le Roy fonde la chapelle de Saint-Gourgon en la cathédrale Notre-Dame d’Évreux.

Le 8 avril 1521
Chantier financé par les deniers des frères de la Charité, la première pierre du clocher de l'église Saint-Jacques de l'Hôpital est posée.

1522


En 1522
Chanoine d'Évreux, Étienne Patry est nommé prieur de Notre-Dame-du-Lesme.

Le 15 octobre 1522
Le prêtre Michel de La Haye succède à Artus Fillon comme chanoine à Évreux.

1523


En 1523
Fils de feu l'ancien bailli de Lisieux, Macé Le Doulx est lieutenant-général de la vicomté d'Évreux, subdivision du bailliage du même nom.

La même année
Pierre de Gravelle, receveur des tailles à Évreux, fonde la chapelle de Saint-Pierre-de-Gravelle.

Le 2 juin 1523
Domicilié paroisse Saint-Denis, Guillaume Boullent est confirmé dans sa noblesse.

Le 15 juin 1523
Domicilié paroisse Saint-Denis et issu d'une très ancienne famille normande, Guillaume Patry est confirmé dans sa noblesse.

1524


Le 14 juin 1524
Respectivement domiciliés paroisses Saint-Pierre et Notre-Dame-la-Ronde, Geoffroy de Quincarnon et Jacques de Garrencières sont confirmés dans leur noblesse.

1525


En 1525
Mathieu Aubert occupe la charge de vicomte d'Évreux, équivalent normand du prévôt et responsable d'une subdivision du bailliage. Il succède à Raoul de La Faye.

Le 24 février 1525
Baron de Retz, chambellan du roi, bailli et capitaine d’Évreux, Claude d’Annebault est fait prisonnier par les troupes impériales et espagnoles, pendant la désastreuse bataille de Pavie en Italie.
Photo

Portrait de Claude d'Annebault, maréchal de France
© BNF-Gallica / dép. Estampes et Photographies, N-2
Domaine public

1526


En 1526
Neveu de son prédécesseur Étienne II de Saint-Amand, Jean V le Grand est nommé abbé de Saint-Taurin d'Évreux.

La même année
L'abbé de Saint-Taurin, Jean V le Grand, orne son abbaye d'un grand chandelier et d'un Moïse en cuivre.

Le 24 août 1526
Mort à Rouen d'Artus Fillon, frère d'un lieutenant du bailliage, curé de La Chapelle-Fortin, chanoine d'Évreux et de Rouen, puis évêque de Senlis.

1527


En 1527
Un médaillon de clef de voûte, représentant l'ancien comte d'Évreux, Simon de Montfort, est sculpté à la manière d'un sceau. Il porte l'inscription « simon comes ebroicencis ».
Photo

Médaillon de clef de voûte représentant Simon de Montfort, Joconde 07030005170
© Jean-Pierre Godais / Musée d'Art, Histoire et Archéologie d'Évreux
Voir mentions légales

< avant après>