L'Histoire d'Évreux

1465 - 1499

L'Histoire d'Évreux où l'on verra, entre autres, qu'il y a probablement plus d'Ébroïciens à Arras que le contraire.

< >

logo

Les événements fondateurs, les petites et grandes péripéties de la ville, les personnages marquants, les anecdotes diverses, les informations les plus variées...

1465


En 1465
La ville d'Évreux, qui semblait montrer quelques signes de fébrilité et d'infidélité à la couronne, se soumet au duc de Bourbon, lieutenant-général du roi.

La même année
Pierre Ier de Treignac de Comborn reçoit une rente annuelle de 150 écus pour compenser la perte de l'évêché d'Évreux auquel il a renoncé, quelques mois auparavant.

Le 4 février 1465
Chanoine d'Angers et sénateur-clerc au parlement de Paris, l'influent Jean IV Le Balue est élu évêque d'Évreux par les chanoines du chapitre.
Photo

Portrait incertain de Jean IV Le Balue
© Archives départementales de l'Eure, Cote 021Fi40
Avec l'aimable autorisation des AD27


En mai 1465
Une bulle papale confirme l'élection de Jean IV Le Balue après l'abandon, l'année précédente, de l'évêché par son prédécesseur Pierre Ier de Treignac de Comborn.

Le 14 juillet 1465
Le nouvel évêque, l'influent Jean IV Le Balue, est confirmé dans ses nouvelles fonctions par l'archevêque de Rouen, et prête serment de fidélité au roi de France.

Le 4 août 1465
L'influent Jean IV Le Balue est confirmé évêque d'Évreux en la cathédrale Notre-Dame de Paris par Guillaume Chartier, évêque de Paris.

Le 22 août 1465
Jean IV Le Balue prend possession du siège épiscopal d'Évreux pour environ deux ans.

Le 27 août 1465
Le nouvel évêque d'Évreux, Jean IV Le Balue, obtient du roi Louis XI des octrois pour l'édification du transept méridional, de la sacristie, de la fameuse tour lanterne, de la plupart des contreforts du choeur de la cathédrale Notre-Dame d'Évreux, ainsi que pour l'érection d'une chapelle consacrée à la Vierge.
Photo

Intérieur de la tour lanterne, photographié par Jean-Eugène Durand pour l'Exposition de l'instruction publique et des beaux-arts sur les monuments historiques, en 1900, inventaire Mémoire APMDP003795
© Ministère de la Culture (France) / Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP
Voir mentions légales


Fin 1465
Inscrit à la grande confrérie des bourgeois de Paris, l'évêque d'Évreux Jean IV Le Balue est grièvement blessé par plusieurs inconnus alors qu'il se promène, à dos de mule, dans la foisonnante capitale. Il ne devrait la vie qu'à l'extrême réactivité de sa monture.

1466


En 1466
Guillaume de Las occupe la charge de bailli d'Évreux, représentant judiciaire de l’autorité royale sur des questions d’ordre administratif, fiscal et criminel. Il remplace probablement Jacques de Flocques, fils du fougueux « Flocquet ».

La même année
Remarquant que l'évêque d'Évreux Jean IV Le Balue dépassait quelque peu ses attributions en passant en revue les milices parisiennes qui étaient à l'exercice dans les plaines humides de Paris, Antoine de Chabannes, comte de Dammartin, se propose sarcastiquement de superviser, à Évreux, l'ordination des élèves clercs.
Photo

Antoine de Chabannes à la cour du roi, dans "Statuts de l'ordre de Saint-Michel" par l'enlumineur Jean Fouquet
© BNF-Gallica, Département des Manuscrits, Fr. 19819
Domaine public

1467


En 1467
Deux petites voûtes sont ajoutées à la muraille d'enceinte de la ville, l'une d'elles offrant aux habitants un raccourci entre les églises Saint-Denis et Saint-Thomas.

Le 7 juillet 1467
En fonction depuis à peine deux ans, l'évêque d'Évreux Jean IV Le Balue est nommé à Angers par le souverain pontife.

Après le 7 juillet 1467
Frère du précédent et chambrier du couvent Saint-Jean à Angers, Antoine Le Balue est élu évêque d'Évreux et confirmé le jour même.

Avant le 30 octobre 1467
Nommé depuis quelques mois, Antoine Le Balue est transféré par le pape Paul II au siège de Saint-Pons-de-Tomières, avant même de pouvoir prendre possession de l'évêché d'Évreux.

1468


En 1468
Il est fait mention de l'Hostellerie du Grand-Cerf, emblématique auberge de la paroisse Saint-Denis.

Fin 1499
Naissance d'Artur Fillon, frère d'un lieutenant du bailliage, curé de La Chapelle-Fortin, chanoine d'Évreux et de Rouen, puis évêque de Senlis.

La même année
Jehan Chartier, dit « Limoges », occupe la charge de receveur et vicomte d'Évreux, équivalent normand du prévôt et responsable d'une subdivision du bailliage. Il succède à Jehan Guedon pour près de treize ans.

La même année
Des halles à victuailles et marchandises sont installées à Évreux.

1469


En 1469
Bourgeois de la ville et seigneur du fief de Breux depuis son mariage, Jehan des Haies entre dans la noblesse du bailliage d'Évreux.

La même année
Auparavant homme d'armes en garnison à Évreux, Richard de Thieuville apparaît désormais comme maître d'hôtel du roi.

1470


Vers 1470
Gilbert Mahé, clerc du vicomte d'Évreux, est envoyé chez le roi Louis XI pour informer le souverain que les finances, allouées à la construction d'une maison au château comtal, sont épuisées.

En 1470
Le verdier informe aux autorités que plusieurs des carrières de la forêt d'Évreux n'ont pris aucune valeur depuis l'année précédente.

Vers mars 1470
Licencié en droit et chanoine angevin, Pierre II Turpin de Crissé est élu évêque d'Évreux par bulle papale. Il succède au furtif Antoine Le Balue pour à peine trois ans.
Photo

Reproduction du blason de Pierre Turpin de Crissé, dans "Recueil de pièces, la plupart en copies ou en extraits, avec des dessins de sceaux et de tombeaux, pour servir à l'histoire des archevêques et des évêques de France", par Roger de Gaignières 1650-1700
© BNF-Gallica, Département des Manuscrits, Latin 17034
Domaine public

1471


Le 30 mai 1471
Elu évêque d'Évreux depuis plus d'un an, le chanoine angevin Pierre II Turpin de Crissé prête serment de fidélité au roi de France Louis XI.

Le 22 juillet 1471
Licencié en droit et chanoine angevin, Pierre II Turpin de Crissé prend possession de l'évêché d'Évreux où il prend la succession du furtif Antoine Le Balue.

1473


En 1473
Jehan Lesprevier occupe la charge de bailli d'Évreux, représentant judiciaire de l’autorité royale sur des questions d’ordre administratif, fiscal et criminel. Il succède probablement à Guillaume de Las.

En janvier 1473
Louis Harpedanne de Belleville, chambellan du roi Louis XI et comte d'Évreux à titre honorifique, serait assassiné dans les rues de la ville.

Vers avril 1773
Mort incertaine au château de Condé de Pierre II Turpin de Crissé, évêque d'Évreux depuis 1470. Sa dépouille est ensuite transportée jusqu'à l'abbaye bénédictine de Saint-Taurin puis inhumé en la cathédrale Notre-Dame d'Évreux.

Le 17 novembre 1473
Chanoine de Cambrai et de Chartres, conseiller et proche du roi Louis XI, Jean V Héberge est nommé évêque d'Évreux et succède à Pierre II Turpin de Crissé. Il ne peut cependant prendre possession de son évêché en raison des nombreux emplois qu'il a à la cour.

1474


En 1474
Vicaire du maître de l’ordre et ancien inquisiteur de France, chargé jusqu'en 1456, de la révision du procès de Jeanne d'Arc, Jean Bréhal retrouve sa ville d'origine et retourne au couvent des Prêcheurs de Saint-Louis, à Évreux. -->

La même année
Jehan de Hangest occupe la charge de bailli d'Évreux, représentant judiciaire de l’autorité royale sur des questions d’ordre administratif, fiscal et criminel. Il succède à Jehan Lesprevier.
Photo

Copies des armes de Jehan de Hangest, dans le Tome 1 des "Armoiries des présidents et conseillers du Parlement de Paris depuis le XIVe siècle jusqu'en 1721", Bibliothèque municipale de Troyes
© Bibale, Base de données de l'IRHT / CNRS
Voir mentions légales


La même année
Le choeur de l'église Saint-Nicolas d'Évreux est reconstruit sur ordre du roi Louis XI. De nombreuses pierres issues du chantier serviront à l'édification du nouveau palais épiscopal.

1475


En 1475
La tour lanterne surmontée d'une flèche recouverte de plomb domine la cathédrale Notre-Dame d'Évreux.

1477


Le 3 août 1477
Nommé près de trois ans auparavant, Jean V Héberge prend enfin possession de l'évêché d'Évreux.

1479


En 1479
Mort à Évreux de Jean Bréhal, dominicain originaire de la ville, vicaire du Maître de l'Ordre, ancien inquisiteur de France, et chargé, jusqu'en 1456, de la révision du procès de Jeanne d'Arc.

Le 21 juin 1479
Plusieurs villes du royaume de France reçoivent des instructions pour le recrutement de familles qui devront repeupler Arras, dépeuplée par l'occupation militaire et la politique que mène Louis XII dans l'Artois. La contribution d'Évreux est évaluée à 25 familles.

Le 5 juillet 1479
C'est aux frais de la ville que 49 charrettes quittent Évreux pour s'installer à Arras, dont la population a fui l'occupation militaire française ou a été exilée en masse par Louis XI entre le 15 mai et le 2 juin. Les chefs de famille en partance sont les bouchers Guillot Lesage et Noël Agasse, le mercier Colin Lemonnier, le tavernier Pierre Durant, les chaussetiers Jean Duval et Olivier Trigou, le couturier Jean Jourdain dit Falaise, le seillier Jean Bertrand, l'armurier-fourbisseur Jean Potin, le menuisier Mausse Delamare, le peigneur de laines et fabricant de londiers Jacques Chevalier, le tisserand Étienne Texier, le foulon Jean Martin, les drapiers Michel Lemonnier et Regnault Frétart, le drapier, foulon, tondeur et laveur Jean Le Diacre, ainsi que neuf autres chefs de famille.

Le même jour
Commissaire de l'artillerie royale, Guillaume Rossignol est chargé de conduire 60 chevaux et 25 charrettes d'Évreux à Châlons, pour y récupérer des pièces d'artillerie.
Photo

Canon et boulets de la collection permanente du Musée d'Art, Histoire et Archéologie d'Évreux
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site



Le 16 juillet 1479
Parties au début du mois, le convoi des familles ébroïciennes arrivent dans une ville d'Arras vidée de ses habitants et s'y établissent.

Le 28 août 1479
Mort à Paris de Jean V Héberge, chanoine de Cambrai et de Chartres, conseiller et orateur du roi de France, plénipotentiaire et évêque d'Évreux depuis 1473.

Le 1er octobre 1479
Chanoine, official, archidiacre d'Avalon, protonotaire apostolique, prévôt de Béthune et de Saint-Léonard de Liège, maître des requêtes de Charles le Hardi puis fidèle à la couronne de France, Guillaume de Clugny serait nommé évêque d'Évreux. Il succèderait à Jean V Héberge pour seulement vingt-cinq jours.

Le 26 octobre 1479
A peine nommé à Évreux, le nouvel Guillaume de Clugny est transféré à Poitiers par le roi de France.

Le 13 novembre 1479
Evêque de Périgueux puis d'Angoulême, comptant pour frères un chambellan de Louis XI et un tuteur de Charles d'Orléans, Raoul V du Fou est nommé évêque d'Évreux.
Photo

Reproduction du blason de Raoul du Fou, évêque d'Évreux, dans "Recueil de pièces, la plupart en copies ou en extraits, avec des dessins de sceaux et de tombeaux, pour servir à l'histoire des archevêques et des évêques de France", par Roger de Gaignières 1650-1700
© BNF-Gallica, Département des Manuscrits, Latin 17034
Domaine public

1480


Le 4 septembre 1480
Une première messe est donnée en l'église paroissiale de Saint-Thomas, ancienne église de Sainte-Croix.

1481


En 1481
Constatant l'état de délabrement très avancé du palais épiscopal, l'évêque Raoul V du Fou fait rebâtir un nouveau palais épiscopal, qu'il finance en grande partie avec sa fortune personnelle.
Photo

Reproduction du sceau de Raoul du Fou, évêque d'Évreux, dans "Recueil de pièces, la plupart en copies ou en extraits, avec des dessins de sceaux et de tombeaux, pour servir à l'histoire des archevêques et des évêques de France", par Roger de Gaignières 1650-1700
© BNF-Gallica, Département des Manuscrits, Latin 17034
Domaine public


La même année
Le cimetière des Cordeliers sert de dépôt provisoire pour le bois de chêne nécessaire à la fabrication de la charpente de la nouvelle horloge du beffroi.

La même année
Le prévôt royal et ses archers sont envoyés abattre l’ancienne horloge du beffroi, opération qui emploiera près de 70 hommes et coûtera 200 livres.

En juillet 1481
Probablement conseillé par l'évêque Raoul V du Fou, le roi Louis XI accorde à la ville d'Évreux le droit d'élire un maire, six échevins et un procureur.

1482


En 1482
Il est fait mention du sentier et du hameau (hamel) de Pennecte, qui relèvent de la paroisse Saint-Aquilin et qui donneront son nom à l'actuel rue de Pannette.
Photo

Plaque de la rue de Pannette
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site

1483


En 1483
Sanson Patry occupe la charge de vicomte d'Évreux, équivalent normand du prévôt et responsable d'une subdivision du bailliage. Il succède à Jehan Chartier, dit « Limoges », pour environ treize ans.

1484


Le 15 février 1484
Les fonts baptismaux de l'église de la paroisse Saint-Thomas sont sanctifiés par les armes.

Le 26 février 1484
Un mandat de paiement est adressé au maître des oeuvres Henry Vidié, pour avoir inspecté, pendant deux jours, l'état des murailles de la ville, l'emplacement des canons, et vérifié le bon fonctionnement des herses de la Porte-Peinte et de la porte aux Febvres.

1485


En 1485
Les portiers du roi à Évreux reçoivent dix livres et huit sous tournois des mains du trésorier du duc d'Orléans.

La même année
Les habitants d'Évreux assignent en justice les habitants des hameaux de La Madeleine et du Buisson-Hocpin, leur contestant la probable exonération d'une imposition par l'armée.

Le 2 avril 1485
Les conseillers et procureurs d'Évreux adressent, au receveur des deniers, une quittance de 24 livres tournois au profit du bourgeois Simonnet Foliot, fournisseur de vins pour l'incertaine visite en ville du roi de France Charles VIII.
Photo

Portrait du roi Charles VIII par un artiste anonyme d'après Jean Perréal, Musée Condé, Joconde 00000077131
© René Gabriel Ojéda / RMN
Voir mentions légales


Le 27 avril 1485
Les conseillers et procureurs d'Évreux adressent, au receveur des deniers, une quittance de quatorze livres et quatre sous tournois soit remboursée aux bourgeois et manants qui ont engagé des frais pour l'incertaine visite en ville du roi de France Charles VIII.

Le 10 septembre 1485
Les conseillers et procureurs d'Évreux adressent, au receveur des deniers, une quittance de neuf écus d'or soit au profit de plusieurs officier royaux qui ont engagé des frais pour l'incertaine visite en ville du roi de France Charles VIII. Sont concernés les hérauts d'armes Éloy de Marlière et Ogier Plain, le fourrier Georges Giffart, les huissiers Baugez Vicardel et Simon de Quincarnon, ainsi que l'écuyer Jehan de Senlis.

1486


Début 1486
Les habitants de Conches (Conches-en-Ouches) assignent en justice les sieurs Leclerc et Poly ainsi et d'autres habitants d'Évreux pour un contentieux relatif à la fourniture de sel.

Le 15 avril 1486
Les frères Lesueur, de la commanderie de Tourneville, assignent en justice Jean de Saint-Pierre et plusieurs habitants d'Évreux, pour un contentieux portant sur la livraison de cidre en ville.

1488


En 1488
Par lettres patentes, le roi de France Charles VIII autorise le transfert du marché au pain depuis la place du Grand-Carrefour vers la nouvelle tour de l'Horloge.

1490


Vers 1490
Naissance à Évreux d'Alexandre Camus, dit « Du Moulin » ou « Laurent de La Croix », prédicateur et martyr protestant, exécuté en 1533 sur la place Maubert à Paris.

En 1490
Jehan de Sandouville occupe la charge de bailli d'Évreux, représentant judiciaire de l’autorité royale sur des questions d’ordre administratif, fiscal et criminel. Il succède probablement à Jehan de Hangest.

La même année
L'architecte Pierre Moteau supervise le début des travaux de construction d'un nouveau beffroi, en pierres, qui remplacera l'ancienne tour de guet en bois.

La même année
Les travaux de construction de la salle municipale, située au-dessus de la boulangerie, sont commencés.

La même année
Jean de Cerisay devient chanoine du chapitre cathédral.

La même année
Il est rapporté qu’une femme mariée « accoucha à Évreux de trois chiens et, le jour suivant, de trois autres ; mais ils ne furent pas tous vivans ».

1491


En 1491
Benoît Le Duc est nommé abbé de Saint-Taurin d'Évreux et succède peut-être à Étienne Ier Berthier.

La même année
Alain de Pontbriand est doyen du chapitre cathédral d'Évreux.

1492


En 1492
Plusieurs habitants d'Évreux assignent en justice le commerçant Guillaume Delange pour les aides qu'il perçoit sur ses boissons.

1493


En 1493
Antoine de Pompadour, frère de l'ancien grand-vicaire d'Évreux Geoffroi III de Pompadour, figure parmi les chanoines de l'église cathédrale.

1494


En 1494
L'escalier intérieur du nouveau beffroi en pierres est achevé. Chaque degré dudit escalier aura coûté la somme de six sous tournoi et six deniers au receveur.
Photo

La flèche de la tour de l'Horloge
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site

1495


En 1495
L'ouvrier en charge de la couverture de pierres, au niveau de l'escalier de la tour de l'Horloge, reçoit une rémunération de 18 livres tournois.

1497


En 1497
Conduite par l'architecte Pierre Moteau depuis 1481, la construction du nouveau beffroi s'achève.
Photo

La tour de l'Horloge par Jacques Pierre en avril 1964, Mémoire AP80L03861
© Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP
Voir mentions légales


La même année
Louis d'Aux occuperait la charge de bailli d'Évreux, représentant judiciaire de l’autorité royale sur des questions d’ordre administratif, fiscal et criminel. Il succèderait à Jehan de Sandouville.

1498


En 1498
Chevalier, seigneur de Thevray et chambellan du roi, Jacques de Chambray occupe la charge de bailli d'Évreux, représentant judiciaire de l’autorité royale sur des questions d’ordre administratif, fiscal et criminel. Il succède possiblement à Louis d'Aux.

La même année
Anthoine de Cugnac occupe la charge de vicomte d'Évreux, équivalent normand du prévôt et responsable d'une subdivision du bailliage. Il succède probablement à Sanson Patry.

La même année
Fils d'un laboureur de l'Evrecin et élève du couvent des Dominicains d'Évreux, Guillaume Pépin bénéficie d'études de théologie au Collège du Plessis, établissement réputé de la rue Saint-Jacques à Paris, fondé en 1322 par Geoffroy du Plessis, évêque d'Évreux et protonotaire de France, pour les écoliers miséreux des diocèses d'Évreux, Reims, Rouen, Saint-Malo, Sens et Tours.

Le 20 juillet 1498
Chevalier, seigneur de Thevray, chambellan du roi et bailli d'Évreux, Jacques de Chambray voit ses droits de propriété, sur la forêt de Beaumont (Beaumont-le-Roger), reconnus par lettres patentes du roi Louis XII. Il a fallu cependant, au préalable, que soient présentés plusieurs témoignages au souverain, les Anglais ayant pillé nombre de titres et chartres dudit bailliage.

1499


En 1499
L'évêque Raoul V du Fou avise le roi Louis XII qu'il souhaite faire rebâtir le palais épiscopal.
Photo

Le palais épiscopal ou évêché, de nos jours le musée d'Art, Histoire et Archéologie d'Évreux
© Giogo / CC BY-SA 4.0
Voir mentions légales


En avril 1499
Érigé par le roi Louis XII, le parlement de Normandie comprend les bailliages de Rouen où se situent les sièges d'Alençon, Caen, Caux, Évreux et Gisors.

Le 9 juin 1499
Le chanoine Jehan Dupuyherbault porte, au bailli d'Évreux et aux autorités civiles, une missive du roi Louis XII, par laquelle le souverain demande à plusieurs personnalités locales de vérifier si le chantier du nouveau palais épiscopal ne fragilise pas la défense de la muraille d'enceinte, auquel il est accolé. Sont concernés le lieutenant Jehan Louvel, le procureur royal Simon Poullenc, le procureur des bourgeois Simon Mareschal, l'avocat Mathieu Aulbert, le maître des oeuvres Henri Vidié, ainsi que les conseillers Thomas Postel, Gieffroy de Quincarnon, Chardinet Chartain, Nicolle Lameintre.

< avant après>