L'Histoire d'Évreux

1442 - 1464

L'Histoire d'Évreux où l'on verra, entre autres, que l'on peut entendre « baveux, breneux et filz de putain ! » dans la Cité-Jolie.

< >

logo

Les événements fondateurs, les petites et grandes péripéties de la ville, les personnages marquants, les anecdotes diverses, les informations les plus variées...

1442


En 1442
L'architecte Jehan Le Roy entreprend les travaux de réparations et de rénovation de la cathédrale Notre-Dame d'Évreux, sérieusement endommagée au cours du siècle précédent par les troupes françaises de Charles V.

La même année
Libérateur de la ville quelques mois auparavant, l'homme de guerre picard Robert de Flocques reçoit, à titre de récompense, la charge de capitaine et bailli d’Évreux. Désormais représentant judiciaire de l’autorité royale sur des questions d’ordre administratif, fiscal et criminel, il succède pour 18 années au félon Nicolas Bardeville, fidèle à la couronne d'Angleterre.
Photo

la prise d'Évreux en 1441, ou "Comment la ville de euvreux fut prinse par flocquet"
© BNF-Gallica, Département des Manuscrits, Fr.5054 f.113
Voir Mentions légales


La même année
Robert Le Gras occupe la charge de receveur et vicomte d'Évreux, équivalent normand du prévôt et responsable d'une subdivision du bailliage.

La même année
Naissance au sein d'une illustre famille ébroïcienne de Jean Nervet, religieux de l'ordre de Saint-Augustin au prieuré du Val des Écoliers-Saint-Éloi, et confesseur du roi Louis XI.

Le 3 janvier 1442
Le roi de France Charles VII charge Robert Le Gras, receveur et vicomte d'Évreux, de verser la somme de six mille écus d'or à Robert de Flocques, Pierre de Brézé et Jean de Brézé, compagnons d'armes et libérateurs de la ville, en septembre de 1441.
Photo

Jean Dunois, Pierre de Brézé et Coeur chevauchant Martial d'Auvergne, Vigiles de Charles VII, France, Paris, XVe siècle
© BNF-Gallica, Département des Manuscrits, Fr.5054, Fol.182v
Voir mentions légales


Le même jour
Refusant de reconnaître l'autorité du roi de France et ardent défenseur des Anglais qui ont perdu la place forte d'Évreux quelques mois auparavant, l'évêque du diocèse, Pasquier de Vaux, est dépossédé de tous ses biens par édit royal.

1443


En 1443
Le chapitre cathédral assigne en justice la ville d'Évreux sur l'aide fiscale qui est accordée aux boissons.

Le 28 janvier 1443
Chanoine ébroïcien puis évêque de Chartres, Pierre Ier de Treignac de Comborn est nommé évêque d'Évreux par le pape Eugène IV. Il remplace le félon Pasquier de Vaux, favorable à la couronne d'Angleterre et qui a été puni par la dépossession de ses biens.
Photo

Reproduction du sceau de Pierre de Comborn, évêque d'Évreux, dans "Recueil de pièces, la plupart en copies ou en extraits, avec des dessins de sceaux et de tombeaux, pour servir à l'histoire des archevêques et des évêques de France", par Roger de Gaignières 1650-1700
© BNF-Gallica, département des Manuscrits, Latin 17034
Domaine public


Le 5 avril 1443
Dépossédé de ses biens pour avoir refusé de se soumettre au roi de France, l'ancien évêque d'Évreux Pasquier de Vaux est transféré à Lisieux, toujours sous domination anglaise.

Le 18 avril 1443
Une quittance concernant les 6.000 écus d'or accordés à Robert de Flocques, Pierre de Brézé et Jean de Brézé, libérateurs d'Évreux en septembre 1441, est établie.

Le 8 juillet 1443
A la différence de son prédecesseur, le félon Pasquier de Vaux, l'évêque d'Évreux Pierre Ier de Treignac de Comborn prête serment de fidélité au roi de France Charles VII.

Le 10 juillet 1443
Au surlendemain même de l'élection de Pierre Ier de Treignac de Comborn, Guillaume VI de Flocques est élu évêque d'Évreux sur l'insistance de son désormais influent père, libérateur d'Évreux en 1441.
Photo

Reproduction du sceau de Guillaume de Flocques, évêque d'Évreux, dans "Recueil de pièces, la plupart en copies ou en extraits, avec des dessins de sceaux et de tombeaux, pour servir à l'histoire des archevêques et des évêques de France", par Roger de Gaignières 1650-1700
© BNF-Gallica, département des Manuscrits, Latin 17034
Domaine public

1444


En 1444
Jehan Guedon occupe la charge de receveur et vicomte d'Évreux, équivalent normand du prévôt et responsable d'une subdivision du bailliage. Il succède à Robert Le Gras.

1445


En 1445
Il est fait mention de l'Hostellerie du Cheval-Rouge, située paroisse Saint-Pierre.

Le 16 juin 1445
Fils du libérateur de la ville, le moine bénédictin Guillaume VI de Flocques prend possession par procuration de l'évêché d'Évreux, malgré Pierre Ier de Treignac de Comborn.

1446


Le 24 août 1446
Par lettres patentes de Charles VII, roi de France, les bourgeois d'Évreux sont exemptés de tailles, fourrages, et autres impositions pour 7 années, à l'exception du huitième du vin vendu en détail dans la ville. Il leur est également accordé le droit de prélever du bois à La Haye-le-Comte, pour une période de dix ans.
Photo

"Le Très Victorieux roy de France" par Jean Fouquet
© 2007 Musée du Louvre / Angèle Dequier
Avec l'aimable autorisation de RMN-GP


Le même jour
Fils du libérateur de la ville et moine bénédictin nommé évêque d'Évreux, malgré la présence de Pierre Ier de Treignac de Comborn aux mêmes fonctions, Guillaume VI de Flocques prête serment de fidélité au roi de France, à Bourges.

1447


10 juillet 1447
Mort de Pasquier de Vaux, évêque d'Évreux de 1439 à 1443, dépossédé de son diocèse et de ses biens par le roi de France pour sa fidélité à la couronne d'Angleterre.

Le 14 août 1447
Nommé évêque d'Évreux près de 4 ans auparavant, Pierre Ier de Treignac de Comborn intente un procès devant le parlement de Paris contre Guillaume VI de Flocques, également nommé évêque. Il le perd cependant.

Le 31 août 1447
Le roi de France Charles VII accorde un délai de cinq ans à Guillaume VI de Flocques, évêque d'Évreux, pour la communication de l'aveu et du dénombrement du temporel de son évêché.

Le 5 septembre 1447
Fils de Robert de Flocques, libérateur de la ville en 1441, Guillaume VI de Flocques entre en possession de l'évêché d'Évreux.

1449


En 1449
Le roi de France Charles VII fait un bref séjour à Évreux et semble se rendre au château de Navarre, construit au siècle précédent par Philippe III de Navarre et son emblématique épouse Jeanne II.

Le 20 juillet 1449
Le roi de France Charles VII confirme le versement des rentes et revenus du temporel de l'évêché d'Évreux à Robert de Flocques, Pierre de Brézé, et Jean de Brézé, compagnons d'armes et libérateurs de la ville d'Évreux en 1441.
Photo

Le Trou Bailly sur l'Iton à Évreux, huile sur toile de Charles Denet réalisée en 1930, Joconde 07030002259
© Jean-Pierre Godais / Musée d'Art, Histoire et Archéologie d'Évreux
Voir mentions légales


En décembre 1449
Pierre René d'Anjou, duc d'Anjou et de Bar, fait don de fragments de côte de saintes Marie Jacobé et Marie Salomé au chapitre cathédral d'Évreux.

1450


Vers 1450
Homme d'armes de la compagnie du bailli d'Évreux, Guillot Delos reçoit soixante sous tournois pour son logis et ses ustensiles.

Le 15 février 1450
Un contentieux vigoureux relatif à un hôtel de la rue de la Petite-Cité oppose Anthoine Wikmale, tailleur d’images, originaire des Flandres et exerçant à Évreux, au cordonnier Denis Ameline. Ce dernier traite rapidement le premier de « baveux, breneux et filz de putain » sur la voie publique.

Le 24 février 1450
Issue dramatique d’un récent contentieux, Anthoine Wikmale, tailleur d’images originaire des Flandres, porte deux coups mortels de dague au cordonnier Denis Ameline, en pleine rue de la Petite-Cité, après que ce dernier a tenté, en premier, de le poignarder.

Le 15 mars 1450
Jugeant son acte défensif, le roi de France Charles VII octroie une rémission à un tailleur d’images, originaire des Flandres et exerçant à Évreux, Anthoine Wikmale, pour le meurtre du cordonnier Denis Ameline avec qui il était en contentieux, et à qui il avait donné, en pleine rue de la Petite-Cité, deux coups de dague mortels.

1451


En 1451
Envoyé par le roi de France, le comte Jean de Dunois pointerait son artillerie sur la ville d'Évreux et ordonnerait au grand-bailli Robert de Flocques et aux habitants de se soumettre.
Photo

La Vierge et l'Enfant avec Jean d'Orléans, comte de Dunois et Mortain et compagnon d'armes de Jeanne d'Arc
© The Bristish Library, Yates Thompson MS3 3f. 22 v.
Voir mentions légales

1452


En 1452
Il est fait mention d'un certain Richard de Thieuville, homme d'armes en garnison à Évreux.

1453


En 1453
Situé prés du pont connu depuis le milieu du 12e siècle sous le nom germanique « Herwaert », le moulin d'Hérouard (actuel Harrouard) est abattu.

La même année
L'évêque d'Évreux Guillaume VI de Flocques et le tribunal d'inquisition de la ville poursuivent le prédicateur et maître en théologie Guillaume Adeline pour son appartenance supposée à des sectes de sorciers que présideraient des démons. Il est en outre accusé d'avoir prêché que le sabbat n'a pas d'existence réelle et que les sorcières sont incapables de voler dans le ciel.

1454


Le 23 août 1454
L'évêque d'Évreux Guillaume VI de Flocques atteste avoir reçu de Jehan Guedon, en charge de la vicomté d'Évreux, la somme de cinquante sous et six deniers qui a été prélevée sur la dîme de la prévôté de Nonancourt.

1456


En 1456
L'abbaye de Saint-Taurin cesse de prélever la dîme sur l'exploitation du moulin d'Hérouard, démoli trois ans auparavant.

Le 29 janvier 1456
Désormais trop âgé pour exercer ses fonctions d'évêque d'Évreux, Guillaume VI de Flocques se retire et devient abbé du pontificat.

Le 7 juillet 1456
Dominicain ébroïcien, vicaire du maître de l’ordre, et inquisiteur de France chargé de la révision du procès de Jeanne d'Arc, Jean Bréhal déclare solennellement que la condamnation de cette dernière a été « inique et injuste ».

Le 20 septembre 1456
Nommé évêque d'Évreux en 1443, mais empêché d'exercer depuis plusieurs années par la présence concurrente de Guillaume VI de Flocques, Pierre Ier de Treignac de Comborn prête enfin serment de fidélité au chapitre, par procuration.

1457


Le 30 janvier 1457
Nommé évêque d'Évreux depuis 1443 mais empêché dans ses fonctions par Guillaume VI de Flocques de 1447 jusqu'au début de l'année 1456, Pierre Ier de Treignac de Comborn prête personnellement serment de fidélité au chapitre.

Le 15 mai 1457
L'évêque d'Évreux Pierre Ier de Treignac de Comborn reçoit du roi de France, par la main de Roger Canu, un cierge de douze livres au titre de la prévôté.

Le 18 décembre 1457
L'évêque d'Évreux Pierre Ier de Treignac de Comborn atteste avoir reçu de Michel Cueillier, receveur de la vicomté de Verneuil (Verneuil-sur-Avre), la somme de seize livres et quatorze sous sur la recette de cette dernière juridiction.

1458


1458
Mort de Robert de Cibole, natif de Breteuil, théologien, curé de Saint-Jacques-la-Boucherie à Paris, proviseur du collège de Navarre, camérier du pape Nicolas V, auteur du Livre de saincte meditation en congnoissance de soy et doyen du chapitre cathédral d'Évreux.

Le 14 octobre 1458
Pierre Ier de Treignac de Comborn, ancien évêque d'Évreux, atteste avoir reçu un cerf et un sanglier prélevés dans la forêt de Breteuil et qui lui sont dûs annuellement par ordre du roi de France.

Le 20 octobre 1458
Grand-bailli d'Évreux et libérateur de la ville en 1441, Robert de Flocques rend aveu du fief de Saint-Luc dont il a la possession.

1461


Le 22 avril 1461
L'évêque d'Évreux Pierre Ier de Treignac de Comborn atteste avoir reçu de Jehan Guedon, receveur et vicomte d'Évreux, la somme de 75 sous sur la recette de la vicomté de Nonancourt.

Fin août 1461
Le roi de France Louis XI décidant de faire rebâtir le château d'Évreux, ruiné par l'occupation anglaise, vend l'édifice à Richard de Giury pour la somme de trois cent quinze livres tournois.

Le 7 décembre 1461
Mort à Évreux de Robert de Flocques, fougueux homme d'armes picard, héros libérateur de la ville en 1441, capitaine et grand-bailli d'Évreux pendant dix-huit ans.
Photo

Dalle tumulaire de Robert de Flocques par Léon Le Métayer-Masselin, dans "Collection de dalles tumulaires de la Normandie", 1861, Palissy PM27000264
© Monuments historiques, 1992
Domaine public


Fin décembre 1461
Fils du fougueux libérateur de la ville, Jacques de Flocques succède à feu son père à la charge de bailli d'Évreux, représentant judiciaire de l’autorité royale sur des questions d’ordre administratif, fiscal et criminel.

1462


En 1462
Le roi de France Louis XI ordonne la vente des lieux, châteaux, et autres possessions du roi de Navarre et comte d'Évreux déchu. Richard de Grivy fait ainsi l'acquisition par adjudication du château de Navarre pour la somme de trois cent quinze livres tournois qu'il paye comptant.

Le 28 avril 1462
Le chapitre cathédral punit trois chapelains pour avoir peint des serpents et autres bêtes effrayantes sur une grande bouteille en cuir qui était destinée à un obit fondé par le chanoine Jean Bouteille.

Le 31 juillet 1462
Procureurs des « bourgoys, manans et habitans de la ville d'Évreux pour ceste année présente », Jehan Ler et Guillaume Millecent établissent deux quittances à l'attention de Jehan Néel, receveur desdits bourgeois. L'une pour neuf livres tournois au bénéfice du maître d'hôtel Jaquelin Trouseau, pour avoir fourni le drap représentant le ciel et qui avait été déposé sur les épaules du roi de France Louis XI, lors de sa dernière visite de la ville. L'autre d'un montant de trente-huit livres et dix-sept sous tournois aux bouchers N(...) des Bois, Perrin Chrestien et Henry Nervet, pour la livraison de quatre boeufs gras destinés au banquet donné en l'honneur du souverain précité.
Photo

Représentation du roi Louis XI par Ligier et gravé par Maleuvre pour la tragédie éponyme de Casimir Delavigne
© BNF-Gallica, Dia-Icocos-8580
Domaine public


Le 15 août 1462
Procureurs des « bourgoys, manans et habitans de la ville d'Évreux pour ceste année présente », Jehan Ler et Guillaume Millecent établissent plusieurs quittances à l'adresse de Jehan Néel, receveur desdits bourgeois, pour régler plusieurs artisans de la ville qui avaient oeuvré à la structure permettant de déposer un drap, représentant le ciel, sur les épaules du roi de France Louis XI, lors de sa dernière visite de la ville : la somme de six sous tournois au menuisier Henriet Cuvellier pour la fabrication du chassis, neuf sous tournois au peintre et verrier Guillemin Bréhal, pour avoir peint les quatre bâtons nécessaires, dix-huit sous et neuf deniers tournois au bénéfice de l'épouse de Massiot de La Plesse pour huit aunes de frange, quatre onces de fil violet, cinq onces de fil d'épine, près de trois cents aiguilles ; ainsi que cinq sous tournois à l'épouse de Chardot Bluteron pour la pose de fleurs autour dudit drap, et enfin six sous tournois au serrurier Robin Védie, pour la fabrication et la pose de quatre chaînettes destinées à ladite structure.

1463


En 1463
Le peintre et verrier Guillemin Réhal réalise des vitraux pour le château intra-muros d'Évreux, situé à la place actuelle de hôtel de ville.

1464


Vers 1464
Une armoire en chêne, destinée à contenir le trésor de la cathédrale Notre-Dame d'Évreux, est commandée par l'évêque aux huchiers ébroïciens, menuisiers spécialisés.

En 1464
Les autorités décident d'ériger un beffroi en pierres en lieu et place de la tour de guet en bois.

Le 7 janvier 1464
Fils du libérateur d'Évreux, Guillaume VI de Flocques reprend possession de l'évêché d'Évreux et contraint Pierre Ier de Treignac de Comborn à y renoncer.

Le 25 novembre 1464
Mort de Guillaume VI de Flocques, fils du libérateur d'Évreux, moine bénédictin et évêque d'Évreux de 1443 à 1456. Sa nomination quasi simultanée avec Pierre Ier de Treignac de Comborn l'avait alors longtemps opposé à ce dernier.
Photo

Reproduction de la tombe de Guillaume de Flocques, évêque d'Évreux, dans "Recueil de pièces, la plupart en copies ou en extraits, avec des dessins de sceaux et de tombeaux, pour servir à l'histoire des archevêques et des évêques de France", par Roger de Gaignières 1650-1700
© BNF-Gallica, département des Manuscrits, Latin 17034
Domaine public


Le 18 décembre 1464
Le roi Louis XI confie le revenu du temporel de l'évêché d'Évreux au très influent Jean Le Balue, licencié en droit de la prospère université d'Angers, exécuteur testamentaire de l'évêque de Poitiers, chanoine de Saint-Maurille, conseiller au Parlement et bientôt intendant des finances et secrétaire d'Etat.

< avant après>