L'Histoire d'Évreux

1420 - 1441

L'Histoire d'Évreux où l'on verra, entre autres, que le fougueux Robert de Flocques sait tirer parti de la rivière Iton.

< >

logo

Les événements fondateurs, les petites et grandes péripéties de la ville, les personnages marquants, les anecdotes diverses, les informations les plus variées...

1420


En 1420
Il est fait mention d'un maître d'école (magister scholarum).

Le 12 mars 1420
Le roi d'Angleterre Henry V nomme le chevalier Gillebert de Halsal à la charge de bailli d’Évreux, représentant judiciaire de l’autorité royale sur des questions d’ordre administratif, fiscal et criminel. Il remplace probablement le baron de Duim (?).

Le 17 avril 1420
Secrétaire et camérier du pape Martin V, l'Italien Paul Capranica est nommé évêque d'Évreux en remplacement tardif de son malheureux prédécesseur, Guillaume V de Cantiers, assassiné à Paris par les Bourguignons. Sa nomination met enfin un terme à une vacance de près de deux ans du siège épiscopal, mais il ne se présentera en ville qu'en 1423.
Photo

Le pape Martin V
© 2020 Pro Loco Genazzano
Voir mentions légales


Le 17 juin 1420
Nommé évêque d'Évreux par le pape Martin V, Paul Capranica prête serment de fidélité au roi d'Angleterre, maître de la ville depuis le 20 mai 1418.

Le 23 juin 1420
Le roi d'Angleterre Henri V autorise Paul Capracina, nouvel évêque d'Évreux fidèle au parti anglais, à prendre possession de son évêché. L'évêque italien ne se présentera en ville qu'en 1423.

1421


En 1421
Robert III Beurière est nommé abbé de Saint-Taurin et remplace probablement Philippe II Prunelé.

La même année
Pierre Buchet, chanoine d’Évreux, fonde la chapelle de Saint-Julien en la cathédrale Notre-Dame d’Évreux.

Le 20 août 1421
Le roi d'Angleterre Henri V fait don au bailli d'Évreux, l'anglophile Gillebert de Halsal, des terres et de la baronnie de Tillières qui ont été confisquées à Jean Le Baveux, baron rebelle.

1422


En 1422
Il est fait mention du « chemin de la Haute-côte qui mène au Neubourg », partie de l'actuelle rue David.

La même année
Le roi d'Angleterre Henry V confirme à l'évêque d'Évreux les droits et biens de son évêché, dont plusieurs personnes, profitant de l'instabilité politique due à la guerre, s'étaient vilainement emparés.
Photo

Le roi d'Angleterre Henry V, peinture sur bois d'un artiste anonyme du début du XVIIe siècle
© National Portrait Gallery, London, NPG 545
Voir mentions légales


Le 29 septembre 1422
Ancien lieutenant de Rouen et fidèle au parti anglais, l'écuyer Jean Harpeley, est nommé à la charge de capitaine et bailli d'Évreux, en remplacement de Gillebert de Halsal. Il reçoit l'assistance de quatre hommes d'armes et douze archers à cheval, ainsi que six hommes d'armes et 18 archers et arbalétriers à pied.

Le 16 novembre 1422
Capitaine et bailli d'Évreux, l'écuyer Jean Harpeley reçoit 1 500 livres tournois de Richard Wydeville, trésorier général de Normandie, 1 000 livres tournois de Colart Anquetin, receveur et vicomte d'Évreux, 400 livres tournois de Cosmes de Bavery, vicomte de Conches, et 100 livres tournois du trésorier.

1423


En 1423
L'évêque italien d'Évreux, Paul Capranica, arrive enfin à Évreux, près de trois ans après sa nomination. Il institue aussitôt la confrérie de la Charité, pour ensevelir les défunts.

La même année
Un impôt exceptionnel de 270 livres, huit sous et six deniers tournois est levé sur les bourgeois afin de bâtir, en chaux et sable, une muraille au niveau de la porte Chartraine.
Photo

La rue Chartraine sur une carte postale du début du XXe siècle
© Archives municipales d'Évreux, CPA 5Fi1731
Voir mentions légales


Le 22 avril 1423
Le trésorier général des finances de Normandie demande à Colart Anquetin, receveur et vicomte d'Évreux, d'allouer aux sergenteries de sa vicomté la somme de 1 000 livres tournois, sur les aides octroyées au roi Henri VI d'Angleterre par :
« (...) les gens des trois estatz des duchié de Normandie et pais de conqueste, en l'assemblée faitte à Vernon ou moys de février derrain passé, pour emploier en la garde et deffense desd. [desdits] duchié et pais conquis. »

Le 30 septembre 1423
Duc de Bedford et capitaine général en Normandie, Jean de Lancastre (John of Lancaster) fait établir, à Mantes, un mandement pour le salaire des hommes d'armes au service de Jean Harpeley, bailli et capitaine d'Évreux : douze deniers esterlins par jour pour les hommes à cheval, huit deniers esterlins pour les hommes à pied et six deniers esterlins pour les archers et arbalétriers. La monnaie étant anglaise.

1424


En 1424
Jean III de Surville est nommé abbé de Saint-Taurin et remplace Robert III Beurière.
Photo

Clef de voûte de l'ancienne abbaye de Saint-Taurin d'Évreux, Mémoire AP02L05820
© Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP
Voir mentions légales


En mai 1424
Le roi d'Angleterre Henri VI adresse au bailli d'Évreux une lettre de rémission au bénéfice de Guillaume Hauteneufve, journalier acculé par de nombreux créanciers et détenu dans la prison de la ville.

1425


Vers 1425
Chevalier banneret et capitaine d'Évreux, l'anglophile Guillebert de Harsalles déclare que ni lui ni aucun des siens n'ont reçu solde ou provisions.

En 1425
Le messager à pied Guillaume Vallée reçoit une indemnité de quinze sous tournois pour avoir porté, à Rouen, des lettres adressées aux conseillers du roi d'Angleterre.

La même année
Duc de Bedford et capitaine général en Normandie, Jean de Lancastre (John of Lancaster) attribue à Richard Walter la charge de bailli d’Évreux, représentant judiciaire de l’autorité royale sur des questions d’ordre administratif, fiscal et criminel. Il succède à Jehan Harpeley.

La même année
Un conflit juridique oppose le procureur du roi au bailliage d'Évreux à celui de Rouen.

En juin 1425
Évêque d'Évreux d'origine italienne, Paul Capranica remplace la fête aux Connards (feste aux Conards), qu'il juge païenne et ridicule, par la Saint-Barnabé.

1427


En 1427
Jehan Gourdel occupe la charge de vicomte d'Évreux, équivalent normand du prévôt et responsable d'une subdivision du bailliage. Il succède probablement à Colart Anquetin.

La même année
Alors qu'il est sous domination anglaise, le comté d'Évreux est symboliquement érigé en comté-pairie par le roi de France au bénéfice de John Stuart de Darnley, baron écossais.

En janvier 1427
Seigneur d'Aubigny et connétable de l'armée d'Ecosse, John Stuart de Darmley est nommé comte d'Évreux par le roi de France, tandis que la ville est toujours sous l'autorité du roi d'Angleterre.

Le 29 janvier 1427
Il est ordonné de creuser des fossés le long des murs de Saint-Louis.

Le 14 avril 1427
Archidiacre du Vexin, docteur en droit civil et en droit canon, chanoine à Paris et chancelier du duc de Benford, Martial Fournier est nommé évêque d'Évreux.

Le 17 juin 1427
En fonction depuis 1420, l'évêque italien d'Évreux, Paul Capranica, est transféré au siège épiscopal de Bénévent.

Le 26 septembre 1427
Élu évêque d'Évreux le 14 avril et proche de la couronne d'Angleterre, Martial Fournier prête serment à la cathédrale de Rouen.

Le 28 septembre 1427
Élu le 14 avril, Martial Fournier prend possession de l'évêché d'Évreux par procuration .

Le 8 décembre 1427
Élu évêque d'Évreux le 14 avril précédent, Martial Fournier fait son entrée officielle en ville.

1429


En 1429
Le roi d'Angleterre Henri VI accorde une aide financière à l'industrie drapière d'Évreux.

Le 8 février 1429
L'évêque d'Évreux Martial Fournier reçoit 120 livres tournois de redevances dues par l'abbaye de Fécamp.

Le 7 mai 1429
Maître effectif du comté d'Évreux depuis la prise de la ville en 1418, Henri VI d'Angleterre accorde aux bénédictins de l'abbaye de Saint-Taurin le droit de prélever le bois nécessaire à la reconstruction de leurs bâtiments, en partie détruits au cours du siège.

1430


En 1430
L’évêque de Bayeux fonde le collège de Castiglione à Paris où quatre bourses sont créées à l’attention de quatre écoliers des diocèses de Bayeux, Évreux, Lisieux et Rouen.

Le 23 octobre 1430
L'évêque d'Évreux Martial Fournier est choisi avec ses homologues de Beauvais et d'Avranches pour conduire solennellement le duc de Bedford, admis au nombre des chanoines de la ville de Rouen.

1431


En 1431
Probablement frère de l'archidiacre d'Évreux, Louis de Chatillon est nommé abbé de Saint-Taurin et succède à Jean III de Surville.

La même année
Richard Harington occupe la charge de bailli d’Évreux, représentant judiciaire de l’autorité royale sur des questions d’ordre administratif, fiscal et criminel. Il remplace probablement Richard Walter.

La même année
La cathédrale Notre-Dame d'Évreux nécessitant d'importantes réparations, le cardinal Nicolas Albergati accorde cent jours d'indulgence pour tous les fidèles qui apporteront leurs aumônes et contribueront aux travaux.
Photo

Vitraux du 15e siècle de la chapelle de la Mère de Dieu en la cathédrale Notre-Dame d'Évreux
© Philippe / patrimoine-histoire.fr
Avec l'aimable autorisation de Philippe


Le 23 mai 1431
Archidiacre d'Évreux, Hulot de Châtillon compte parmi les 123 ecclésiastiques du tribunal d'inquisition qui condamne à mort Jeanne d'Arc. C'est un autre ecclésiastique ébroïcien, Jean Bréhal, qui aura la charge de réhabiliter la Pucelle d'Orléans, en 1456.

Le 17 décembre 1431
L'évêque d'Évreux Paul Capranica prête serment au roi d'Angleterre Henri VI en la royale cathédrale de Saint-Denis.

1432


En 1432
Jean IV Trunquet est nommé abbé de Saint-Taurin et succède à Louis de Chatillon.

1434


En 1434
Chevalier et ancien bailli et capitaine d'Évreux, Richard Harington reconnaît par quittance adressée à Michel Durant, receveur général de Normandie, avoir reçu le paiement de 736 livres, 16 sous et 11 deniers pour le salaire de seize hommes d'armes à cheval, 20 hommes d'armes à pied et 17 archers ; tous investis à la sûreté de la ville.

Le 24 mars 1434
Ayant béni l'abbé de Saint-Taurin hors de son évêché, l'évêque d'Évreux Martial Fournier est sommé de montrer sa soumission et de présenter ses excuses au chapitre.

1436


En 1436
Nicolas Bardeville (ou Bardouille) occupe la charge de bailli d’Évreux, représentant judiciaire de l’autorité royale sur des questions d’ordre administratif, fiscal et criminel. Son blasonnement est : De sable, à la fasce d'or accompagnée de trois tridents d'argent, à la bordure de l'écu du second émail.

1438


Le 2 septembre 1926
Pierre Bardouf apparaît comme vicomte d'Évreux, équivalent normand du prévôt et responsable d'une subdivision du bailliage. Son blasonnement est : De trois lapins couchés, et accompagnés, en chef, de deux étoiles.

1439


Le 28 mai 1439
Domiciliés paroisse Saint-Pierre à Évreux, Jehan et Pierre, dit « les Bouchers », font reconnaître chez le clerc Raoul Dufour l'acquisition d'une rente perpétuelle sur une maison appartenant à l'abbaye de Saint-Sauveur et située paroisse Saint-Nicolas.

Le 13 août 1439
Mort à Strasbourg, à la périphérie du Saint-Empire romain germanique, dans une maison des Templiers, de l'évêque d'Évreux Martial Fournier qui était tombé gravement malade en se rendant au concile de Bâle.

Vers septembre 1439
Le chanoine et trésorier Raoul Rouxel est pressenti pour succéder à Martial Fournier, évêque d'Évreux de 1427 à sa mort.

Le 9 octobre 1439
Évêque de Meaux et ardent partisan de la couronne d'Angleterre, Pasquier de Vaux est nommé évêque d'Évreux par le pape Eugène IV.
Photo

Reproduction du blason de Pasquier de Vaux, dans "Recueil de pièces, la plupart en copies ou en extraits, avec des dessins de sceaux et de tombeaux, pour servir à l'histoire des archevêques et des évêques de France", par Roger de Gaignières 1650-1700
© BNF-Gallica, Département des Manuscrits, Latin 17034
Domaine public

1440


Vers 1440
Un gué pour chevaux et charrettes se trouve près de la rue du Pont-Saint.

En 1440
Le roi d’Angleterre Henry VI impose aux bourgeois de la ville une taxe de 22 livres et huit sous pour l'aménagement d'un boulevard à la Porte-Peinte.

La même année
Il est fait mention de la maison de la Corne de Serf, de celle du Petit-Cordier, de celle du Soufflet, de celle de la Heuse, de celle de la Danse, de celle du Croissant, de celle du Charriot et de celle de la Pie. Cette dernière étant habitée par le bourreau, exécuteur des basses oeuvres et hautes oeuvres.
Photo

Maquette d'un costume de bourreau par Georges Barbier pour un spectacle non identifié, mais dont l'action se passe au Moyen Âge
© BNF-Gallica, département Arts du spectacle, 8-MAQ-12140
Domaine public


La même année
Il est fait mention de l'Hostellerie du Lion d'Or, de celle du Cheval-Blanc et de l'enseigne commerçante Les Balances.

La même année
Il est fait mention de la rue du Chariot, de la rue aux Prêtres (actuelle rue de Barrey), de la rue Ferrée (partie de l'actuelle rue de la Harpe) et de la « rue du Rabel en coste de Saint-Nicolas de la Maladrerie » (actuelle rue du Rabais).
Photo

Plaque actuelle de la rue de Barrey
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site


Le 2 avril 1440
Le roi d'Angleterre Henry VI ordonne que le seigneur de Faucomberge, gouverneur des places fortes d'Évreux et de Verneuil, reçoive sa rémunération de chevalier banneret, à 20 lances à cheval, en raison d'une prolongation de trois mois de ses fonctions.

1441


En 1441
Le chapitre cathédral assigne en justice la ville d’Évreux pour un contentieux portant sur la contribution aux charges publiques.

Le 15 septembre 1441
Escaladant les murs de la porte de Chartraine, depuis leurs barques, et avec l'aide de deux pêcheurs, l'homme de guerre picard Robert de Flocques, connu sous le diminutif « Flocquet », et environ 300 compagnons d'armes entrent dans l'enceinte de la ville. Ils parviennent à libérer Évreux, aux mains des Anglais depuis 1418. Malgré les barricades installées rue Grande, ces derniers sont rapidement écrasés et massacrés.
Photo

Le soldat anglais emmuré, au bord de l'Iton, commémore de façon ludique la Surprise d'Évreux
© OTC Grand Évreux
Avec l'aimable autorisation de l'Office de tourisme et de commerce du Grand Évreux


Après septembre 1441
Pasquier de Vaux, évêque d'Évreux et ardent partisan du roi d'Angleterre, ne consent pas à reconnaître l'autorité du roi de France, ce dernier ayant repris le contrôle de la ville grâce au coup de force de Robert de Flocques et de ses hommes de guerre.
Photo

Reproduction du sceau de Pasquier de Vaux, dans "Recueil de pièces, la plupart en copies ou en extraits, avec des dessins de sceaux et de tombeaux, pour servir à l'histoire des archevêques et des évêques de France", par Roger de Gaignières 1650-1700
© BNF-Gallica, Département des Manuscrits, Latin 17034
Domaine public


Fin 1441
Le sénéchal Pierre de Brézé, compagnon d'armes du libérateur Robert de Flocques, porterait le titre honorifique de comte d'Évreux.

< avant après>