L'Histoire d'Évreux

1529 - 1562

L'Histoire d'Évreux où l'on verra, entre autres, qu'une pendaison à Conches est rémunérée 11 sous et 6 deniers au bourreau d'Évreux.

< >

logo

Les événements fondateurs, les petites et grandes péripéties de la ville, les personnages marquants, les anecdotes diverses, les informations les plus variées...

1529


En 1529
Il est fait mention du puits de l'Hôtel-Dieu (Ostel-Dieu), de l'Hostellerie de l'Ours-Bâté et de celle du Heaume, située rue Ferrée.

La même année
Poète et avocat natif d'Évreux, Hilaire Courtois devient recteur de la séculaire université de Paris.

1530


Vers 1530
Naissance à Évreux de Germain Forget, juriconsulte, avocat au bailliage puis présidial d'Évreux, poète et auteur des Plaisirs et félicitez de la vie rustique.
Photo

Couverture des "Plaisirs et felicitez de la vie rustique, par Germ. Forget, advocat au bailliage, & siege presidial d'Évreux, à Rouen, de l'imprimerie de Raphaël du Petit Val, libraire & imprimeur ordinaire du Roy, Avec previlege [sic] de Sa Majesté", 1605
© BNF-Gallica, département Arsenal, Rés. 8-BL-11069
Domaine public


En 1530
Il est fait mention de l'Hostellerie du Dauphin et du fossé Juré, qui court jusqu'au bras de l'Iton du Jardin-l'Evêque.

La même année
Jusqu'à présent demeure de la paroisse Saint-Pierre du vicomte d'Évreux, l'Hostellerie de l'Ecu de France est transformé en simple hôtel.

La même année
L'école de la rue de l'Emplumé (actuelle rue Guillaume-Costeley) est transformée en collège, et transférée dans l'ancien hôtel de la Tête-Noire, situé rue aux Maignants (actuelle rue Saint-Sauveur).

Le 28 décembre 1530
Reprenant une délibération datant d'août 1507, les bourgeois d'Évreux et le chapitre cathédral s'accordent à nouveau sur la nécessité de rénover les écoles de la ville, jugées en ruine.

Le même jour
La ville d'Évreux fait l'acquisition de la maison de la Tête-Noire, propriété de Jean Matherel.

1531


En 1531
Il est fait mention du puits dit « Chartraine », situé aux abords de la rue Grande.

La même année
Le théologien ébroïcien Jean Adam devient recteur de la séculaire université de Paris et succède à Hilaire Courtois, également originaire d'Évreux.

Avant le 31 décembre 1531
Évêque d'Évreux depuis une vingtaine d'années, Ambroise Le Veneur de Tillières démissionne et résigne son évêché en faveur de Gabriel Le Veneur de Tillières, son petit-neveu de quatorze ans.

Le 31 décembre 1531
Petit-neveu de son prédécesseur qui avait résigné en sa faveur, Gabriel Le Veneur de Tillières est nommé évêque d'Évreux directement par le roi François Ier en personne, comme le permet désormais le concordat de Bologne signé avec la Papauté.

Après le 31 décembre 1531
Tandis que son petit-neveu a été nommé à sa suite à l'évêché d'Évreux par le roi François Ier, Ambroise Le Veneur de Tillières devient vicaire général de l'évêché et pallie à la jeunesse de son successeur.
Photo

L'évêché d'Évreux et une partie de la cathédrale Notre-Dame pendant l'hiver 2012
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site

1532


En 1532
La ville d’Évreux assigne en justice les moines bénédictins de l’abbaye de Saint-Taurin pour un contentieux relatif à la construction d'un mur.

La même année
Le sieur Clavé et la ville d’Évreux s'opposent en justice, devant le lieutenant général du bailli, au sujet d'une maison située à la porte Saint-Denis.

Le 13 juin 1532
Guillaume Dupuis, évêque de Thessalonique suppléant l'indisponibilité de l'évêque d'Évreux, Jean Férey, abbé de Notre-Dame-de-la-Noé, et Jean Le Grand, abbé de Saint-Taurin, procèdent à la consécration du cloître et de cinq autels nouvellement placés dans la nef de l'église abbatiale de Saint-Taurin.

Le 18 juin 1532
Le cloître de l'abbaye bnénédictine de Saint-Taurin est béni par Jean Ferey, abbé de Notre-Dame-de-la-Noé.

Le 20 juillet 1532
Le roi François Ier adresse un courrier au pape Clément VII par lequel il l'informe, une nouvelle fois, de la nomination de Gabriel Le Veneur de Tillières à l'évêché d'Évreux, malgré ses quinze ans.

Après septembre 1532
Le jeune Gabriel Le Veneur de Tillières est nommé évêque de Thessalonique et administrateur de l'évêché d'Évreux par le pape Clément VII, qui lui adjoint ses grands-oncles Jean et Ambroise.
Photo

Blason de Jean IV Le Veneur de Tillières, évêque de Lisieux (1505-1539)
© Giogo / CC BY-SA 3.0
Voir mentions légales


Le 13 octobre 1532
Baron de Retz, capitaine d'Évreux, conseiller et chambellan du roi, le militaire Claude d’Annebault est nommé grand-bailli d'Évreux.

Le 24 décembre 1532
Le chantre Regnault Le Vicomte est nommé vicaire général par Ambroise Le Veneur de Tillières.

Le même jour
Le jeune Gabriel Le Veneur de Tillières, nommé près d'un an auparavant par le roi, prête serment par procuration à l'évêché d'Évreux.

1533


En 1533
Natif d'Évreux, le prédicateur protestant Alexandre Camus, dit « Du Moulin » ou « Laurent de La Croix », est exécuté sur la place Maubert, à Paris.

La même année
Le recueil de poésies latines du juriste ébroïcien Hilaire Courtois, Hilarii Cortaesii Neustri civis Ebroici volantillae, est publié à Paris.

Le 15 ou 18 janvier 1533
Mort à Évreux de Guillaume Pépin, prédicateur jacobin, auteur de sermons et de commentaires bibliques.

Le 31 mai 1533
Les conseillers et procureurs de la ville d'Évreux, MM. de Quincarnon, Crestien et Le Mareschal, adressent au receveur Pierre Cossart un mandement de paiement à l'ordre de Jacques Le Clerc, pour monter sur pied une compagnie d'Arbalète (ou de Papegault) destinée à :
(...) deffendre lesdis habitans des malveillans en cas de neccessite, et aux aultres charges (...)

1534


En 1534
Secrétaire de l'abbaye bénédictine de Saint-Taurin, Raymond le Paige donne à bail pour sept années, au vicaire de Prey, Marin Collebosc, la dîme pour deux pièces de terre d'une superficie de trente-deux acres.

1535


En 1535
Neveu de son prédecesseur, Robert Roussel est nommé curé de la paroisse Saint-Nicolas d'Évreux.

Le 20 décembre 1535
Le conseil de ville s'accorde sur les gages accordés à Claude d'Annebault, capitaine d'Évreux.
Photo

Mandement pour les gages de Claude d'Annebault, exposé au Musée d'Art, Histoire et Archéologie d'Évreux
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site

1536


En 1536
Il est fait mention de la rue Guihaude, partie de la future rue Saint-Pierre.

La même année
La ville d'Évreux assigne en justice les bouchers pour un contentieux relatifs aux étaux de la boucherie municipale.

Le 23 mars 1536
Ecuyer et avocat de notable ascendance, Jehan Le Doulx est nommé procureur général du temporel de l'évêché d'Évreux.

Le 23 septembre 1536
Mort d'Ambroise Le Veneur de Tillières, évêque émérite d'Évreux de 1511 à 1531, puis vicaire général de l'évêché pour pallier à la jeunesse de Gabriel Le Veneur de Tillières, son petit-neveu et successeur. Il est ensuite inhumé dans le choeur de la cathédrale.
Photo

Page décorée avec armes d'Ambroise ou de Gabriel Le Veneur, Missel à l'usage d'Évreux, D-068831
© IRHT / CNRS / MCC
Voir mentions légales

1537


En 1537
Guillaume Gomont, chanoine d’Évreux, fonde la chapelle de Visitation de la sainte Vierge en la cathédrale Notre-Dame d’Évreux.

1538


En 1538
La reine d'Ecosse Marie Stuart se rend à Évreux et prend ses quartiers à la maison Landrin, située près du pont Lendrin, actuel pont du Bois-Jollet.

La même année
La ville d'Évreux assigne en justice les parcheminiers pour un contentieux portant sur des aides dont ils bénéficient.

La même année
Le chanoine François Ermengard fonde, en la cathédrale Notre-Dame d’Évreux, la chapelle du Saint-Esprit dont la titulature revient à M. Térache.

Le 15 janvier 1538
Le jeune évêque Gabriel Le Veneur de Tillières fonde un collège.

Le 25 janvier 1538
La ville d'Évreux décide l'établissement d'une clôture autour du nouveau collège et le recrutement d'un surintendant.

1539


La même année
Originaire d'Évreux comme ses prédécesseurs Hilaire Courtois et Jean Adam, le théologien et polémiste Simon Vigor devient recteur de la séculaire université de Paris.

1540


Vers 1540
La flèche de charpente de la tour sud de la cathédrale Notre-Dame d'Évreux est rénovée.
Photo

Cathédrale au-dessus des arbres, de loin, près de la gare, photographiée par Noël Le Boyer, Mémoire AP43LE03437
© Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP
Voir mentions légales


En 1540
Nommé abbé de Saint-Taurin d'Évreux, Jean Le Grand dépose la grosse cloche de l'abbaye bénédictine pour la faire débiter en morceaux.

La même année
Il est fait mention des puits de la rue Saint-Léger, de la rue Saint-Thomas et de celui de la Roue-au-Roc, probablement situé dans la rue Villaine.

Le 25 juillet 1540
Pierre Le Mercier démissionne d’une prébende qu’on lui avait accordée sur la vicomté d’Évreux, et qui est récupérée par Claude de Volcos.

Le 1er août 1540
Comte de Cominges et de Beaufort en Champagne, Henry de Foix établit son testament à Évreux.

Le 11 septembre 1540
L’évêque d’Évreux Gabriel Le Veneur de Tillières confère au docteur en théologie Martin du Costé la prébende de Brosville.

Le 15 septembre 1540
Pour la seconde fois de son règne, Le roi François Ier se rend à Évreux. Accompagné de ses conseillers, il met un terme à des débats houleux, relatifs à des faits d'hérésie.
Photo

Mandement de paiement pour les travaux réalisés sur les ponts d'Évreux pour la venue du roi François Ier à Évreux en 1540, exposé au Musée d'Art, Histoire et Archéologie d'Évreux
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site


Le 17 septembre 1540
Voulu par le roi et présidé par Thomas Laurentie, un tribunal de l'Inquisition pour toute la Normandie est institué au couvent des dominicains, à Évreux, sur l'initiative du roi François Ier.

1542


En 1542
La ville d’Évreux assigne en justice les sieurs Duval et Morisse pour un contentieux relatif à des latrines situées sur les fossés du rempart.

Le 12 février 1542
Le roi François Ier accorde au sieur Baudin, verdier et gruyer de la forêt d'Évreux, le prélèvement annuel de quinze cordes de bois de chauffage de chêne et de hêtre pour usage personnel.

1543


Vers 1543
Mathurin Mouton est pourvu de l’office de receveur de la ville d’Évreux.

1544


En 1544
Un contentieux oppose en justice la ville d'Évreux et certains habitants sur la suppression de ruelles. L'affaire s'achèvera quatre ans après.

La même année
Un contentieux oppose en justice la ville d'Évreux et l’entrepreneur Pierre Peschard sur la construction de la porte Saint-Pierre. L'affaire sera close trois ans après.

La même année
Les villes d'Alençon, Argentan, Domfront, Essan, Évreux, Lisieux, Verneuil et Pacy assignent en justice la ville de Conches au sujet d'une contribution sur les cités closes. L'affaire sera close trois ans après.

1545


En 1545
Une assemblée générale se tient pour débattre et délibérer sur le fonctionnement d'un bureau des pauvres, pour la ville d'Évreux et ses faubourgs.

La même année
Baron de Retz, capitaine d'Évreux, conseiller et chambellan du roi, le militaire Claude d'Annebault quitte ses fonctions de grand-bailli d'Évreux.

1546


En 1546
Il est fait mention du pont Saint-Pierre, situé rue des Lombards.

La même année
La ville d’Évreux s'oppose en justice au receveur Mathurin Mouton sur la tenue des livres de comptes dont il a la charge.

Le 14 septembre 1546
Un ordre de paiement du lieutenant-général du grand-bailliage d'Évreux confirme la somme de 500 sous au bourreau, pour l'exécution des sentences de justice concernant les nommés Richard Desmottes, Guillaume Collombel, Pierre Verdyer, Symon Lievin, Jacques Siboult, Calliste Durand, Guillaume Baton, Jacques Fosse, et Anthoinette Donyer.

1547


En 1547
Fils du baron de Retz, Jehan d'Annebault occupe la charge de grand-bailli d'Évreux et de Conches, représentant judiciaire de l’autorité royale sur des questions d’ordre administratif, fiscal et criminel. Il succède à son illustre parent, le militaire Claude d'Annebault.
Photo

Jean III d'Ailly d'Annebault, gentilhomme de la chambre de Charles IX, capitaine de Conches et d'Évreux tué à la bataille de Dreux en 1562, fils de l'amiral Claude d'Annebault, baron de Retz, par Anonyme vers 1568, MV3231
© RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Franck Raux
Voir Mentions légales


Le 19 mars 1547
La cathédrale Notre-Dame d'Évreux est bénite par l'évêque d'Épône, après quelques travaux de réparation et de rénovation.

1548


En 1548
Nicollas Le Cordier occupe la charge de vicomte d'Évreux, équivalent normand du prévôt et responsable d'une subdivision du bailliage.

La même année
La ville d’Évreux assigne en justice les héritiers du sieur Chevalot au sujet de dettes que ce dernier n’a pu honorer.

La même année
La ville d'Évreux assigne en justice les sieurs Vigor.

1549


En 1549
La ville d'Évreux s'oppose en justice à l'artisan Le Hecteur pour un contentieux portant sur le pavage du pont Saint-Sauveur.

Le 19 janvier 1549
Nommé évêque d'Évreux en 1531 par le roi François Ier, mais placé administrateur de l'évêché dès l'année suivante par le pape Clément VII, en raison de son jeune âge, Gabriel Le Veneur de Tillières est enfin consacré.

Le 2 mars 1549
Nommé alors qu'il n'avait pas encore quinze ans, Gabriel Le Veneur de Tillières jouit désormais pleinement de ses fonctions d'évêque d'Évreux.
Photo

Reproduction des armes de Gabriel Le Veneur, dans "Recueil de pièces, la plupart en copies ou en extraits, avec des dessins de sceaux et de tombeaux, pour servir à l'histoire des archevêques et des évêques de France", par Roger de Gaignières 1650-1700
© Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Latin 17034
Domaine public



Après mars 1549
L'évêque Gabriel Le Veneur de Tillières fait installer un orgue à la cathédrale Notre-Dame d'Évreux.

Le 10 juin 1549
L'évêque d'Évreux Gabriel Le Veneur de Tillières participe au couronnement de Catherine de Médicis, en la basilique de Saint-Denis, en qualité d'assistant du cardinal de Bourbon.

1550


En 1550
L'évêque d'Évreux Gabriel Le Veneur de Tillières fait élever la tour sud de la façade occidentale de la cathédrale Notre-Dame d'Évreux.

La même année
Naissance à Évreux de François Joulet, traducteur d'ouvrages ascétiques et de Cicéron.
Photo

"Homélies" de Jean Chrysostome, traduction en français par François Joulet
© Alde, collection Michel Wittock VI
Voir Mentions légales


La même année
Il est fait mention des hostelleries du Belin, du Signe-de-la-Croix, de Sainct-Pierre, de Sainct-Michel, de Sainct-Estienne, de Saincte-Barbe, de Saint-Adrian, de la Rose Rouge, du Petit Verdier, de la Cauchemarée, du Gros Milan et du Bois Joly.

La même année
Il est fait mention de la maison des Flacons, située faubourg Saint-Denis, et de la maison Saint-Martin, située près du moulin de la Planche.

La même année
La ville d'Évreux s'oppose en justice au receveur Nicolas Delengle sur la tenue des livres de comptes dont il a la charge.

Le 29 juillet 1550
Grand-bailli d'Évreux et de Conches, Jehan d'Annebault ordonne le curage de l'Iton dont les eaux sont chargées de débris végétaux dus aux négligences des meuniers du château et d'autres moulins.

Le 12 novembre 1550
Le roi Henri II et la reine Catherine de Médicis se rendent à Évreux.
Photo

Le roi Henri II
© RMN-Grand Palais (Domaine de Chantilly) / René-Gabriel Ojéda
Avec l'aimable autorisation de RMN-GP

1551


En 1551
Attendus depuis 1488 et l'autorisation par lettres patentes royales, les bâtiments destinés à accueillir le nouveau marché au pain sont enfin achevés.

En mai 1551
Un édit du roi Henri II établit à Évreux un siège présidial composé de sept magistrats qui jugeront, en dernier ressort, les instances et procès n'excédant pas 200 livres.

1552


En 1552
En exercice depuis 1547, Jehan d'Annebault quitte sa charge de grand-bailli d'Évreux et de Conches.

Le 12 septembre 1552
En exécution de l'édit de juin 1551, les officiers mandatés et les conseillers du roi prennent leurs fonctions au nouveau siège présidial d'Évreux.

1553


La même année
Le salpêtrier Pierre Chevalier reproche à la ville d'Évreux de ne pas l'avoir rémunéré et porte l'affaire devant la justice.

1554


En 1554
Louis d'Orbec occupe la charge de grand-bailli d'Évreux, représentant judiciaire de l’autorité royale sur des questions d’ordre administratif, fiscal et criminel. Il succède probablement à Jehan d'Annebault.

1555


En avril 1555
En vertu d'un jugement donné par les présidiaux d'Évreux, le prêtre François Guillaume Noël est brûlé vif pour hérésie.

Le 16 avril 1555
Les autorités soulignent la sédition d'un certain nombre de luthériens, rassemblés au cimetière de Saint-Adrien. La petite chapelle des lieux, annexe de la paroisse Saint-Léger, avait été fondée au début du siècle par Robert Courtois et son épouse Anne Lotte.

1556


En 1556
Conseiller au parlement de la province de Normandie et prieur de Saint-Jacques de l'hôpital d'Évreux, Michel Geoffard offre les revenus de son prieuré au bureau des pauvres.

La même année
Naissance à Évreux de Simon Vigor, théologien gallican, historien, membre au Grand conseil du roi et neveu de l'archevêque de Narbonne Simon Vigor.
Photo

"Oraison funèbre prononcée aux obsèques de (...) ma dame Élizabeth de France, royne des Espagnes (...) en l'église Nostre Dame de Paris, le XXV. du mois d'octobre 1568, par M. S. Vigor"
© BNF-Gallica, département Littérature et art, X-18906
Domaine public


La même année
Originaire d'Évreux comme trois de ses prédécesseurs, Olivier Quillebeuf est nommé recteur de l'université de Paris.

En avril 1556
La sécheresse qui perdure fait tant craindre pour les récoltes, que des prières sont quotidiennement adressées à l'adresse de saint Mauxe et saint Vénérend, martyrs de l'Evrecin des premiers siècles chrétiens.

1557


Le 8 octobre 1557
Le prieuré de Saint-Nicolas de la Maladrerie est réuni au bureau des pauvres d'Évreux.

1558


Le 30 avril 1558
Curé de la paroisse Saint-Léger à Évreux, Cardin Mouton est mentionné dans une délibération capitulaire.

Le 23 juillet 1558
Les officiers de justice délivrent un paiement de onze sous et six deniers tournois à Durand Convenant, exécuteur des sentences criminelles du grand-bailliage d'Évreux, qui s'était déplacé à Conches pour la pendaison d'un certain Pierre Guiboult.

1559


Vers 1559
Gabriel Le Veneur de Tillières, évêque d'Évreux, est également abbé de Saint-Taurin et succède à Jacques II d'Annebault.

En 1559
Saint Mauxe et saint Vénérand, martyrs de l'Evrecin (Pagus Ebroicinus) des premiers siècles chrétiens, sont une nouvelle fois invoqués en cette année de très grande sécheresse.

Le 13 juillet 1559
L’évêque d’Évreux Le Veneur de Tillières confère au sorboniste Nicolas Maillard le canonicat de sainte Colombe, en l’église d’Évreux.

1561


En 1561
Le moulin de la Planche et d'autres biens sont vendus à Jean Lavocat pour une somme très importante.
Photo

Le site du moulin de la Planche de nos jours
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site


La même année
La ville d'Évreux s'oppose en justice aux officiers du grenier à sel, pour un contentieux sur la gabelle.

1562


En 1562
Pierre Jubert occupe la charge de vicomte d'Évreux, équivalent normand du prévôt et responsable d'une subdivision du bailliage. Il succède peut-être à Nicollas Le Cordier.

Le 5 février 1562
Les troupes protestantes de l'amiral de Coligny menacent de faire le siège d'Évreux. Ils entrent dans la ville après un seul coup de canon tiré sur le pavillon du Clos Aubert. Les soldats calvinistes crèveraient les yeux puis fendraient les crânes des moines Dionisius de Ponte et Louis Le Grip, tandis que le jacobin Robert Culvanus serait transpercé de flèches.
Photo

Portrait en médaillon de Gaspard de Coligny, amiral de France, par Jost Amman
© Ville de Pau / Musée de Pau / Services des musées de France / Jean-Yves Chermeux
Voir Mentions légales


Le 6 mars 1562
Les bourgeois d'Évreux se réunissent, en fin de nuit, pour pourvoir à l'hébergement et à la nourriture d'une centaine de soldats envoyés par le maréchal de Brissac à la défense de la ville.

En 1562
Le grand-bailli d'Évreux, Louis d'Orbec, conduit ses troupes huguenotes vers la ville de Lisieux qu'il malmène.

< avant après>