L'Histoire d'Évreux

1100 - 1198

L'Histoire d'Evreux depuis la prédominance des prénoms Guillaume, Robert et Jean chez les nouveaux-nés ébroïciens jusqu'à la destruction de la ville par le roi de France Philippe Auguste.

< >

logo

Les événements fondateurs, les petites et grandes péripéties de la ville, les personnages marquants, les anecdotes diverses, les informations les plus variées...

1100


En 1100
Jusqu'en 1248, à Evreux, les prénoms masculins les plus fréquents sont Guillaume, Robert et Jean. Les prénoms féminins les plus fréquents sont, quant à eux, Ameline, Alis et Jeanne.

1106


En 1106
A la suite d'une entrevue entre Robert Courteheuse, duc de Normandie, et Henri Beauclerc, roi d'Angleterre, la suzeraineté sur Evreux est cédée à ce dernier.

Le 7 novembre 1106
A Rouen, le prieur de Fécamp Guillaume Ier est nommé abbé de Saint-Taurin d'Evreux.

1110


Vers 1110
La vassalité du comté d'Evreux envers la couronne d'Angleterre ne satisfaisant pas le comte Guillaume, ce dernier fait abattre le tout récent donjon royal.
voir partie icono >

1112


En 1112
Acceptant toujours difficilement la suzeraineté du roi d'Angleterre, le comte d'Evreux Guillaume s'exile dans le comté d'Anjou, puis s'allie probablement à Foulque V le Bel et à Amaury III de Montfort.

Le 29 septembre 1112
Mort de Gislebert Fitz Osbern, évêque d’Evreux, qui est ensuite inhumé dans la cathédrale.

1113


En 1113
Originaire de Bayeux et chapelain du roi d'Angleterre Henri Ier, Audin est nommé évêque d'Evreux.

En février 1113
Le comte d'Evreux Guillaume rentre de nouveau en possession du comté.

1118


Le 18 avril 1118
A la mort du comte Guillaume d’Evreux, terrassé par une crise d’apoplexie, le roi d'Angleterre Henri Ier s’empare du comté et fait installer une garnison importante sous le commandement de Guillaume Pointel.

Fin avril 1118
Neveu de feu Guillaume, fils de Simon Ier et d'Agnès d'Evreux, Amaury III de Montfort devient comte d'Evreux.

Le 7 octobre 1118
Commandant de la garnison anglaise d’Evreux, Guillaume Pointel trahit le roi d'Angleterre Henri Ier en introduisant secrètement dans la ville les compagnons d’armes d'Amaury de Montfort. Les maisons, les églises et le palais épiscopal sont pillés.

1119


En 1119
Le roi d’Angleterre Henri Ier, voulant châtier Guillaume Pointel de sa trahison, fait le blocus de la ville, l’assiège sans résultat, puis la fait incendier par le côté nord. Les flammes endommagent durablement la cathédrale.

En novembre 1119
Le roi d’Angleterre Henri Ier se résout à laisser le comté à Amaury III de Montfort en échange du château d’Evreux.

1124


En 1124
Pour le punir d'avoir pris part au soulèvement des barons normands, le roi d’Angleterre Henri Ier dépossède Amaury III de Montfort du comté d’Evreux.

1126


En 1126
Une somme notable est allouée aux travaux de la cathédrale d'Evreux, très endommagée par l'incendie de l'an 1119.

1127


En 1127
Philippe est nommé abbé de Saint-Taurin d'Evreux.

1130


Vers 1130
Le comte d'Evreux Amaury III de Montfort accorde à l'abbesse Albérée et à ses religieuses un don irrévocable, l'aumône perpétuelle, ainsi que les droits sur la foire annuelle de Saint-Léger.

1131


Le 11 janvier 1131
Lors de travaux apportés aux fondations d'une tour à Scissy, des ouvriers mettent au jour le sarcophage de saint Gaud, évêque d'Evreux et successeur immédiat de l'évangélisateur historique Taurin.

1137


En 1137
Fils d'Amaury III et d'Agnès de Garlande, Amaury IV de Montfort devient comte d'Evreux mais n'aura ni alliance ni descendance.

1139


En 1139
Mort dans un couvent de chanoines en Angleterre d'Audin, évêque d'Evreux.

La même année
Archidiacre de Rouen et fils du comte de Warwick, Rotrou est nommé évêque d'Evreux.
voir partie icono >

1140


En 1140
Partisan du roi d'Angleterre, fils d'Amaury III et d'Agnès de Garlande, Simon III de Montfort est comte d'Evreux.

1147


En 1147
En plus de ses fonctions, l'évêque d'Evreux Rotrou se voit confier l'administration du diocèse de Lisieux, son homologue de Lisieux s'étant engagé dans la deuxième croisade en Orient.

1148


En 1148
L'évêque d'Evreux Rotrou participe à une assemblée ecclésiastique à Paris.

1150


En 1150
Agnès de Pacy accorde l'église Sainte-Croix de Bérou à l'abbaye de Saint-Taurin d'Evreux.

1152


En 1152
Alors qu'il se trouve en route pour Rome, l'évêque d'Evreux Rotrou est capturé par des brigands puis relâché grâce à l'intermédiation de Guillaume d'Evreux.

La même année
Une bulle papale d'Eugène III confirme la fondation de l'abbaye de Saint-Sauveur et accorde à cette dernière la dîme et le patronage de l'église de Melleville.

1154


En 1154
Ranulfe Ier est nommé abbé de Saint-Taurin d'Evreux.

Fin 1154
Alors qu'il séjourne à Evreux, le roi d’Angleterre Henri II apprend l’entrée des troupes du roi de France Louis VII dans le Vexin mais n'intervient pas, jugeant l'affrontement inopportun et risqué.

1155


En 1155
L'évêque d'Evreux Rotrou est envoyé à Rome en qualité d'ambassadeur des rois de France et d'Angleterre auprès du Souverain pontife.

1157


En 1157
Lambert est nommé abbé de Saint-Taurin d'Evreux.

1159


En 1159
Ranulfe est de nouveau nommé abbé de Saint-Taurin d'Evreux.

1160


Vers 1160
Mention du pont Herwaert, futur pont du Blin et actuel pont d'Harrouard.

1163


En 1163
Il est restitué à Ranulfe, abbé de Saint-Taurin, la rente de dix sols que le curé de Louviers avait usurpée.

1170


Vers 1170
Mention d'un moulin près de la porte aux Febvres.

En 1170
Archidiacre de Rouen et issu de la famille des comtes du Perche, Gilles est nommé évêque d'Evreux.
voir partie icono >

1171


En 1171
Accompagné de l'archevêque de Rouen, l'évêque d'Evreux Gilles du Perche se rend à Rome comme ambassadeur du roi d'Angleterre Henri II auprès du Souverain pontife.

1172


Le 27 août 1172
L'évêque d'Evreux Gilles du Perche se rend à Winchester en Angleterre pour le second couronnement du jeune roi Henri.

1173


Vers 1173
Richard II est nommé abbé de Saint-Taurin d'Evreux.

1179


Le 8 ou 9 septembre 1179
Mort de l'évêque d'Evreux Gilles du Perche.

1180


Le 15 janvier 1180
Le siège d'évêque d'Evreux est toujours vacant depuis la mort de Gilles du Perche survenue au mois de septembre précédent.

1181


Vers 1181
Chapelain du roi d'Angleterre Henri II, Jean Ier est élu évêque d'Evreux et menace aussitôt d'excommunier tous les sujets fomentateurs de guerres, jugées bien trop fréquentes et trop peu justifiées.
voir partie icono >

En 1181
Fils de Simon III et d'Amicie de Leicester, Amaury V de Montfort devient comte d'Evreux mais meurt prématurément.

1182


En 1182
Fils d'Amaury V et de Mabel de Gloucester, Amaury VI de Montfort devient comte d'Evreux.
voir partie icono >

1190


En 1190
Portant sur quatre-vingt-douze acres de terre cultivées, un litige entre les moines de l'abbaye de Saint-Taurin et ceux de Breuil-Benoît aboutit à un accord à l'amiable.

Fin 1190
Sur le point de rallier une nouvelle croisade en Terre sainte, l'évêque d'Evreux Jean Ier transmet au chanoine Luc l'administration de son évêché et reçoit du roi d'Angleterre Richard Coeur de Lion le château et la terre de Condé.

1191


Le 12 mai 1191
Bérengère de Navarre est couronnée reine d'Angleterre à Limassol, sur l'île de Chypre, lors de son mariage avec le roi d'Angleterre Richard Coeur de Lion que célèbre l'évêque d'Evreux Jean Ier, alors que ce dernier est en route pour la Terre sainte.

En septembre 1191
L'évêque d'Evreux Jean Ier rejoint le roi d'Angleterre Richard Coeur de Lion dans sa croisade en Terre sainte.

Fin 1191
Malade depuis son passage par Pise en Tuscie, l'évêque d'Evreux Jean Ier est pris de violentes fièvres de plus en plus fréquentes.

1192


En 1192
Mort à Jaffa en Terre sainte de l'évêque d'Evreux Jean Ier.

1193


En 1193
Fils d'un noble de l'Evrecin, Guérin de Cierrey est nommé évêque d'Evreux.

La même année
Fragilisés et émus par la captivité au château de Trifels du roi d'Angleterre Richard Coeur de Lion, les bourgeois d’Evreux s’organiseraient en commune sur ordre du sénéchal de Normandie, afin de renforcer l'autonomie de la ville face à la menace du roi de France.

La même année
Mathieu est nommé abbé de Saint-Taurin d'Evreux.
voir partie icono >

1194


Vers mai 1194
Invités à un festin donné sur la place forte d'Evreux par le félon Jean sans Terre, trois cents chevaliers français restés fidèles au roi de France tombent dans un véritable guet-apens et sont massacrés par les Anglais. Leurs têtes décapitées sont paradées dans la ville puis accrochées aux poteaux des plus hautes tours des remparts.
voir partie icono >

Le 28 mai 1194
Ayant appris le massacre des trois cents chevaliers français, le roi de France Philippe Auguste pille la ville, brûle l’abbaye de Saint-Taurin, extermine les soldats ennemis, et fait égorger tous les bourgeois anglais, sans égard d'âge ni de sexe. Sept villages des alentours sont également incendiés.
voir partie icono >

1195


Vers 1195
L'abbaye de Saint-Sauveur est transférée hors de l'enceinte de la ville.

En 1195
Le roi d’Angleterre Richard Coeur de Lion fait reconstruire la ville, brûlée par le roi de France Philippe Auguste au cours de l'année précédente.

1196


Le 11 janvier 1196
Les moines de l'abbaye de Saint-Taurin sont confirmés dans leurs titres et leurs privilèges par une charte solennelle signée à Breteuil.

Après janvier 1196
Bien que sans autorité effective sur le comté d'Evreux, le roi de France Philippe Auguste confirme les donations faites à la cathédrale par Guillaume de Vernon, Guillaume de Pacy et le comte de Leicester.

1197


En 1197
Richard d'Argences est nommé bailli d'Evreux.

La même année
Pour ne pas avoir respecté un interdit lancé par l'archevêque de Rouen, l'évêque d'Evreux Guérin de Cierrey est condamné par le siège apostolique à venir se jeter à genoux devant lui.

1198


Après le 28 septembre 1198
Battu près de Gisors par le roi d’Angleterre, le roi de France Philippe Auguste se venge sur Evreux qu’il pille et brûle une seconde fois.
voir partie icono >

< avant après>