L'Histoire d'Évreux

1803 - 1805

L'Histoire d'Evreux depuis la mise en place d'un mécanisme à l'horloge du beffroi jusqu'à la bénédiction par l'évêque d'Evreux des trois nouvelles cloches de la cathédrale provenant de la fonte du Gros-Pierre.

< >

logo

Les événements fondateurs, les petites et grandes péripéties de la ville, les personnages marquants, les anecdotes diverses, les informations les plus variées...

1803


En 1803
Le département de l'Eure cède à la ville d'Evreux l'ancien cloître des Capucins et le jardin, destiné à devenir un jardin botanique municipal.

Le 18 janvier 1803
La municipalité met en place un mécanisme afin que la tour de l'horloge puisse sonner le carillon, le glas ou le tocsin.

Le 7 février 1803
Officier de l'ancienne marine royale et exilé sur l'île de Cuba, le marquis de Nollent épouse une espagnole nommée Cervantès, veuve de M. Soccarax. En juillet 1826, ce mariage sera au centre d'une affaire de succession examinée par le tribunal civil d'Evreux.

Le 19 février 1803
Le conseil municipal d'Evreux exprime à l'unanimité le voeu d'abolir le patenôtre qu'il juge :
(...) superstitieux et cruel, par lequel l'association, connue sous le nom de Charité, jette l'effroi dans tous les coeurs, par le son de ses lugubres tintenelles, et donne le coup de la mort aux malheureux moribonds, qu'elle force de boire à longs traits le calice de la mort.

Mi-février 1803
Capitaine de la gendarmerie d'Evreux, M. Auger parvient à capturer MM. Lebourgeois et Picot, chouans revenus en France par l'Angleterre et préparant probablement un coup d'éclat.

Le 26 février 1803
Domicilié rue Saint-Louis à Evreux, le citoyen Mathis met en vente le château du Buisson-Garembourg avec l'ensemble de son mobilier, un parc de 40 arpents, 68 hectares de terres labourables et 17 hectares de bruyères et pâtures.

Le 7 mai 1803
Peinte en 1760 par le chevalier Sixe, la Prédication de Saint-Jean est offerte par un adjoint au maire d'Evreux à la chapelle Saint-Joseph du couvent des Ursulines.

Le 20 mai 1803
Deux faussaires en écriture publique sont marqués au fer chaud.

Le 20 mai 1803
Une souscription publique est lancée dans tout le département pour l'achat d'un bateau destiné à la guerre contre l'Angleterre.

Le 8 juin 1803
Le notaire Marescal fait publier une annonce dans Le Journal de Rouen du jour :
A vendre, louer ou échanger, pour un bien à Paris, une jolie maison patrimoniale, située à Evreux, près le parc de Navarre, n° 1er, ayant jardin et prairies, sur le bord de la rivière, dans une situation très-agréable. S'adresser, sur le lieu, au propriétaire, ou au citoyen Marescal, notaire à Evreux.

Le 12 juin 1803
Cachée pendant les troubles révolutionnaires, la statue du carrefour de la Vierge retrouve sa place.
voir partie icono >

Le 6 juillet 1803
Le préfet de l'Eure demande au maire d'Evreux d'abattre l'arbre de la Liberté de la place Saint-Léger qui n'a pas tenu.

Le 10 juillet 1803
Réquisitionnés l'avant-veille, tous les charpentiers de la ville partent à Paris pour aider à la construction de bateaux destinés à la guerre contre l'Angleterre.

Le 31 juillet 1803
L'évêque d'Evreux Jean-Baptiste Bourlier fait ouvrir la châsse de saint Taurin, alors placée dans la cathédrale, et vérifie l'état des reliques, cachées par l'officier municipal Rossignol sous la Terreur.

Le 28 août 1803
L'évêque Jean-Baptiste Bourlier bénit la croix du cimetière d'Evreux.

Le 7 novembre 1803
Apportées du château de Bizy par le préfet du département de l'Eure, deux statues de bronze sont placées sur la place Bonaparte, future place Dupont-de-l'Eure.

Le 29 novembre 1803
Trois femmes, dont deux soeurs, sont exécutées pour le meurtre d'une troisième soeur.

1804


Le 6 janvier 1804
Le terrain de l'ancien hôpital est démembré et les parcelles sont vendues par numéros.

Le 17 janvier 1804
A la halle aux marchandises, le blé est mesuré avec les normes de la nouvelle République.

En mars 1804
Des fouilles réalisées sous l'ancienne tour de l'hôtel-Dieu -  l'église Saint-Jacques de l'Hôpital - mettent au jour de nombreux ossements ainsi qu'un tombeau sans inscription et formé de pierres non jointes.

Le 4 mars 1804
Suite à l'arrestation du complotiste Georges Cadoudal à Paris, une grand'messe d'action de grâces en l'honneur du consul Napoléon Bonaparte est organisée à la cathédrale Notre-Dame.

Le 12 mars 1804
Comme le dimanche précédent à la cathédrale Notre-Dame, une grand'messe d'action de grâces en l'honneur du consul Napoléon Bonaparte est organisée à l'église Saint-Taurin suite à l'arrestation du complotiste Georges Cadoudal à Paris.

Le 18 mars 1804
La ville annonce l'ouverture du jubilé pour le rétablissement de la religion sur l'ensemble du territoire français.

Le 23 mars 1804
Lorsqu’il fait établir son contrat de mariage, François-Gabriel Vierray ne se doute pas des complications juridiques qu'il rencontrera avec le bureau de l’enregistrement d’Evreux, quelques décennies plus tard, à la mort de son épouse.

Fin-mars 1804
Des arbres sont plantés sur la place Saint-Léger, dans la rue aux Bouchers, future rue Isambard, sur le pont Saint-Pierre, ainsi que sur d'autres voies.

Le 28 avril 1804
Du gazon est posé sur la place Saint-Léger et les marchands de cidre sont installés devant le couvent des Ursulines.

Le 23 mai 1804
Peu d'Ebroïciens manifesteraient leur enthousiasme à la proclamation de Napoléon Bonaparte empereur des Français.

Le 15 juin 1804
Le conseil municipal d'Evreux désigne la place Saint-Taurin comme lieu provisoire de la foire aux bestiaux et les deux chaussées attenantes pour l'essai des chevaux.

Le 2 juillet 1804
La foire aux bestiaux a lieu place Saint-Taurin pour la première fois.

Le 5 juillet 1804
L’évêque d’Evreux Jean-Baptiste Bourlier est fait chevalier de la Légion d’honneur par l’empereur Napoléon Ier qui le chargera de missions auprès du pape Pie VII interné à Fontainebleau.

Le 14 juillet 1804
La fête de la Fédération est remise au lendemain mais une salve de coups de canon est cependant tirée dans la soirée.

Mi-juillet 1804
La ville d'Evreux prononce l'adjudication de la reconstuction des deux ailes de la boucherie.

Le 7 août 1804
Une salve d'une quinzaine de coups de canon est tirée à l'arrivée de François Barbé-Marbois, ministre du Trésor et ancien négociateur du traité de cession de la Louisiane aux Etats-Unis d'Amérique.

Le 13 août 1804
Un arrêté ministériel accorde à la ville d’Evreux les bâtiments de l’ancien couvent des Capucins qui feront partie intégrante de l’école secondaire communale de la rue de Pannette, futur lycée impérial, collège Jean-Jaurès puis conservatoire municipal de musique.
voir partie icono >

Le même jour
Une messe du Saint-Esprit précède l'ouverture de la session du collège électoral du département de l'Eure.

Le 22 septembre 1804
La nouvelle année du calendrier républicain est annoncée par plusieurs coups de canon et différents régiments militaires et de gendarmerie se réunissent place Bonaparte.

Le 29 septembre 1804
Plusieurs Ebroïciens sont honorés de la Légion d'honneur dans la grande salle du tribunal d'instance.

En octobre 1804
Le tourneur Mazières fait l'acquisition du moulin de l'abbaye Saint-Sauveur afin d'y installer ses machines.

Le 9 octobre 1804
Abattue sous la Terreur, une nouvelle croix de pierre est installée sur la grosse tour de la cathédrale Notre-Dame d'Evreux.

Mi-octobre 1804
Propriétaire d'un mécanisme hydraulique situé au bout de la rue Vilaine, M. Galet est autorisé à tirer un ruisseau d'eau du cours de l'Iton, à condition de faire bâtir à ses frais un pont près de la rue Saint-Léger et d'en assumer également le pavage.

Fin octobre 1804
Les premiers réverbères apparaissent dans les rues et les carrefours d'Evreux.

Le 11 novembre 1804
L'évêque d'Evreux bénit la chapelle placée contre les portes de la cathédrale Notre-Dame et la consacre à Saint Jean-Baptiste.

Le 2 décembre 1804
Dans le cadre des réjouissances du sacre de Napoléon Ier, Melle Eymard, fille de l'huissier du préfet, est choisie par ce dernier pour être mariée ce même jour, selon l'ordre de l'empereur.

Le 18 décembre 1804
Naissance à Evreux d'Adolphe Eloi Duverger, président du tribunal de la ville et chevalier de la Légion d'honneur.

1805


En 1805
Une vertèbre de saint Taurin est offerte à la paroisse de Lezoux dans le Puy-de-Dôme.

Le 1er janvier 1805
Consacré à la fête de la Famille, ce premier jour du calendrier Grégorien instaure la fermeture de tous les offices publics.

Le 4 janvier 1805
Un décret impérial met à disposition de l'évêque d'Evreux les bâtiments conventuels de l'abbaye de Saint-Taurin pour qu'il puisse y loger ses clercs.

En mars 1805
Laissé à l'abandon dans la chapelle Saint Jean-Baptiste de la cathédrale Notre-Dame, l'ancien clocher des Ursulines est restauré et couvert d'ardoises au lieu de plomb.

Vers avril 1805
La municipalité fait enlever les tilleuls de la rue aux Bouchers, future rue Isambard, et les fait replanter un peu plus loin en interdisant aux habitants de les élaguer ou les couper.
voir partie icono >

Le 17 mai 1805
La municipalité demande aux cultivateurs de fournir des cailloux pour la réparation du chemin Saint-Germain, future rue Saint-Germain.

Le 23 mai 1805
L'empereur Napoléon Ier étant sacré ce jour à Milan, la ville organise des festivités avec coups de canon d'une heure d'intervalle, de l'aube jusqu'au coucher du soleil.

Le 31 mai 1805
Mort en son domicile de la rue du Département à Evreux de l’aubergiste Pierre Lemercier.

Le 8 juin 1805
Les marchandes de beurre, oeufs, volailles et fruits sont installées sur la nouvelle place de l'Hôpital, encore peu fréquentée.

Le 24 juin 1805
Reconnus coupable d'avoir cambriolé le domicile d'un couple de Saint-Piat et de les avoir torturés, MM. Goué, Durand et Desanges sont respectivement condamnés à la peine de mort et à 20 ans de travaux forcés par la cour criminelle de justice du département de l'Eure, laquelle siège à Evreux.

En juillet 1805
Jacques-Fortunat Savoye-Rollin succède à Claude Masson de Saint-Armand à la préfecture de l'Eure.
voir partie icono >

Le 14 juillet 1805
La fête du 14 juillet ne donne lieu à aucune forme de festivité particulière.

Le 17 juillet 1805
La municipalité lance l'adjudication de 20 boutiques de la boucherie qui seront louées 120 livres pour l'une et moins de 60 livres pour les autres.

Le 20 juillet 1805
Les marchands bouchers manquant de place dans la nouvelle boucherie, certains d'entre eux sont installés dans la poissonnerie.

Le 14 août 1805
L'anniversaire de la naissance de l'empereur Napoléon Ier du lendemain est annoncée par six coups de canon.

Le 15 août 1805
Six coups de canon sont tirés à l'aube puis une illumination de la ville est organisée dans la soirée pour l'anniversaire de l'empereur Napoléon Ier.

Le 9 septembre 1805
Un registre est ouvert à la mairie pour l'inscription des jeunes qui désirent entrer dans la garde d'honneur de l'empereur.

Le 19 septembre 1805
La cloche Gros-Pierre de la cathédrale Notre-Dame est brisée afin de réaliser trois nouvelles cloches.

Fin septembre 1805
Des poteaux sont placés dans plusieurs canaux de l'Iton afin de mesurer le niveau de l'eau et d'anticiper les crues.

Le 3 octobre 1805
Un arrêté préfectoral rétablit les anciens noms des rues d'Evreux qui avaient été modifiés dans les premières années de la République.

Le même jour
Occupée depuis le mois de juin par les marchands de beurre, oeufs, volailles et fruits, la place de l'ancien hôtel-Dieu prend le nom de place du Marché-Neuf.

Le 4 décembre 1805
L'évêque d'Evreux bénit les trois cloches réalisées par la fonte des morceaux de la cloche Gros-Pierre, brisée le 19 septembre précédent.

< avant après>