L'Histoire d'Évreux

1948 - 1949

L'Histoire d'Évreux où l'on verra, entre autres, qu'un fourgon postal transportant plusieurs millions de francs est attaqué par deux faux gendarmes.

< >

logo

Les événements fondateurs, les petites et grandes péripéties de la ville, les personnages marquants, les anecdotes diverses, les informations les plus variées...

1948


En 1948
L'îlot de la rue de Grenoble est le premier grand chantier achevé du programme de reconstruction de la ville d'Évreux, durement éprouvée par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, et qui bénéficie du parrainage de la ville de Grenoble.
Photo

La nouvelle rue de Grenoble sur une carte postale éditée par Dim au tout début des années 1950
© Archives municipales d'Évreux, CPA 5fi 3672
Voir Mentions légales


La même année
Détruite par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, la Chambre de commerce et d'industrie d'Évreux est reconstruite sous la direction de l'architecte Pierre Dupont.

En février 1948
Le procès incertain de Walter Kunderer, possible chef de la Gestapo à Évreux sous l'Occupation, est ouvert.

Vers le 15 février 1948
Chef de la brigade financière de la sûreté nationale, le commissaire Benhamou enquête sur une affaire possiblement internationale de trafic de coupures de 5 000 francs, tout d'abord mise au jour à Angers mais qui apparaît également à Saint-Jean-Pied-de-Port, Sète et Évreux où des inspecteurs sont envoyés.

En mars ou avril 1948
Alain Moineau remporte la course cycliste Paris-Évreux devant Charles Coste et Jean Le Nizerhy.

Le 11 avril 1948
Le congrès annuel de la Fédération normande du parti radical socialiste se tient à Évreux sous la présidence de Pierre Mendès-France, député de l'Eure, délégué de la France au Conseil économique et social de l'ONU, et futur président du Conseil des ministres. Respectivement ministre de la Justice, futur président du Conseil et député, André Marie, Henri Queuille et Yvon Delbos sont également présents.
Photo

Portrait de Pierre Mendès-France en 1968
© Naational Archief, Fotocollectie Anefo
Domaine public


Le 18 avril 1948
Organe de la Fédération de l'Eure du Parti socialiste, affiliée à la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO), le périodique Socialiste de l'Euredevient Évreux-hebdo, journal d'information locale.

En mai 1948
Financée grâce à la souscription de la ville de Grenoble et par d'autres acteurs économiques au lendemain du bombardement allemand de juin 1940, la reconstruction de la rue Chartraine est achevée.

Le 6 mai 1949
Mort de Paul Chrétien, général de division, chef du 30e corps d'armée pendant la Première Guerre mondiale, titulaire de la Croix de guerre 1914-1918 et de la croix de guerre belge 1914-1918, Grand officier de l'ordre de la Couronne d'Italie, officier de l'ordre du Nichan Iftikhar, commandeur de la Légion d'honneur entre autres, et président de la société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres de l'Eure. Il vécut rue Charles-Corbeau à Évreux.
Photo

Plaque au 29 rue Charles-Corbeau
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site


Le 31 mai 1948
Respectivement ministre des Finances et ministre de l'Agriculture, René Mayer et Pierre Pflimlin assistent dans la matinée au concours agricole départemental qui se tient à Évreux.

En juin 1948
Soupçonnée d'avoir empoisonnée à mort son mari, trois ans auparavant, à l'aide de multiples doses successives d'arsenic, Ginette Bournisien, gérante du restaurant andelysien la Guinguette aux Jambons, est écrouée à la prison d'Évreux.

Le 14 août 1948
Victime par deux fois de bombardements destructeurs au cours de la Seconde Guerre mondiale, la ville d'Évreux est citée à l’ordre de l’armée avec attribution de la Croix de guerre.

Le 23 août 1948
Une partie de la délégation américaine présente à Versailles se rend à Évreux pour participer aux festivités commémorant la libération de la ville.

Le 27 août 1948
Le ministère de la Défense nationale nomme à l'Ordre national de la Légion d'honneur la ville d'Évreux :
« Chef-lieu d'un département particulièrement éprouvé, à demi détruite et mutilée, Évreux, ville martyre, a été le centre de la Résistance dans l'Eure. Par sa large contribution dans la lutte contre l'occupant, par les hommes et les chefs donnés à la Résistance, par ses blessures, par ses ruines et par ses deuils, par ses héros de la lutte clandestine, par ses nombreuses et glorieuses victimes, par son tribut en vie humaine. Évreux a bien mérité de la Patrie. »

Le 29 août 1948
Retenu à Paris par une crise ministérielle, le président de la République Vincent Auriol ne peut se rendre à Évreux pour la remise des décorations qui ont été attribuées à la ville.

Le 4 septembre 1948
Le Journal officiel publie le décret du 27 août précédent, lequel attribue à la ville d'Évreux la croix de chevalier de la Légion d'honneur et la Croix de guerre avec palmes.
Photo

Plaque au 29 rue Charles-Corbeau
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site


Le 26 septembre 1948
La Jeanne d'Arc d'Évreux est battue 28 à 18 par la JS Saint-Aubinoise en 1re journée de la saison 1948-1949 du championnat de France de basket-ball d'Honneur masculin.

Vers le 1er octobre 1948
Domicilié à Évreux et par ailleurs déjà fortement soupçonné du vol de 300 000 francs au préjudice de son employeur, Robert Chantoux avoue le meurtre de son fils âgé de cinq ans dont le corps avait été découvert prés de Pontgouin en Eure-et-Loir.

Le 24 octobre 1948
La Jeanne d'Arc d'Évreux bat les Archers de L'Aigle par 34 à 14 en 2e journée de la saison 1948-1949 du championnat de France de basket-ball des Juniors masculins.

Le même jour
La Jeanne d'Arc d'Évreux est battue 21 à 10 par l'US Normande en 1re journée de la saison 1948-1949 du championnat de France de basket-ball d'Honneur féminin.

Le 14 novembre 1948
La Jeanne d'Arc d'Évreux est battue 58 à 24 par la Jeunesse laïque de Dives en 64e de finale de la coupe de France de basket-ball des Juniors masculins.

1949


En 1949
Totalement laissé à l'abandon depuis le début du siècle, l'ancien logis seigneurial du Long-Buisson est totalement rasé.
Photo

Représentation du manoir du Long-Buisson, dans l'Annuaire des cinq départements de la Normandie paru en 1849
© BNF-Gallica, Département Collections numérisées, 2008-115088
Domaine public


La même année
Opérant sous les indicatifs F3TT et F9FZ, deux radioamateurs ébroïciens comptent parmi les utilisateurs d’ondes moyennes de la section du département de l’Eure du Réseau des émetteurs français.

La même année
Michel Le Pesant est nommé directeur des Archives départementales de l'Eure en remplacement de l'emblématique Marcel Baudot.

Le 4 janvier 1949
Un incendie se déclare dans l’autocar faisant la liaison entre Verneuil et Évreux, lorsqu’un passager renverse maladroitement un bidon de liquide inflammable qu’il tenait sur ses genoux, tandis que son voisin jette imprudemment à terre sa cigarette.

Le 14 février 1949
Les commerçants au détail offrent des pommes de terre à 3,50 francs le kilo pour protester contre l’organisation, par la préfecture de l’Eure, de ventes à 250 francs les 50 kilos.

Le 7 mars 1949
Pour permettre le bon déroulement des travaux de reconstruction de la ville durement impactée par la Seconde Guerre mondiale, un décret abroge partiellement le classement de protection patrimoniale dont bénéficiaient, depuis octobre 1937, une partie du boulevard Chambeaudoin et l'allée des Soupirs.

Le 31 mars 1949
Dans la soirée, un fourgon postal qui faisait la liaison entre Évreux et Verneuil-sur-Avre est immobilisé au niveau d'un carrefour par deux faux gendarmes qui maîtrisent le chauffeur Gautier. Faisant irruption d'une traction avant, trois autres complices de Vincent Sorbaton, dit « le Capitaine », parmi lesquels Abd-el-Kader ben Saïd, Pierre Peyronnaud et Joachim Blaza, s'empare d'un butin de plusieurs millions de francs. Les malfaiteurs prennent ensuite la route en direction de Houdan en Seine-et-Oise (actuelle partie des Yvelines) et libère l'infortuné M. Gautier. Il s'agirait de la deuxième attaque d'un fourgon postal d'Évreux par de faux gendarmes.

Vers le 14 avril 1949
Vendu par dixièmes par la Fédération nationale des mutilés, le billet n°061 172 de la tranche spéciale de la loterie nationale, qui s'élève à 55 millions de francs, fait de nombreux heureux à Paris, Marseille, Mulhouse, Le Havre et Évreux.

Le 17 avril 1949
Serge Blusson remporte la course cycliste Paris-Évreux devant Lucien Fixot et René Rouffeteau.

Le 6 mai 1949
Environ un mois après l'attaque par les faux gendarmes de Vincent Sorbaton, dit « le Capitaine », d'un fourgon postal allant d’Évreux à Verneuil-sur-Avre et qui transportait plusieurs millions de francs, Abd-el-Kader ben Saïd, Pierre Peyronnaud et Joachim Blaza sont arrêtés à Paris.

Le 2 ou 3 juillet 1949
Licencié à l'Évreux Athletic Club, un certain Del Perugia termine à la cinquième place de l'épreuve du 800 mètres qui se déroule au stade Yves-du-Manoir de Colombes, et qui compte pour les championnats de France d'athlétisme dans la catégorie « Juniors ».

Le 6 août 1949
Alors qu'il se rendait à vélo avec son frère et des amis à Deauville pour y camper plusieurs jours, le jeune Mario Fantini fait un sérieux malaise sur la route. Il meurt après son transport à l'hôpital d'Évreux où les médecins conclut à un empoisonnement, sans doute d'origine alimentaire.

Le 21 août 1949
Près d'un an après la publication du décret, le général Charles Lechères, major général des forces armées, épingle la Légion d'honneur et la Croix de guerre au coussin portant les armes de la ville d'Évreux.

Le 10 septembre 1949
Naissance à Évreux de Patrick Proisy, joueur de tennis.
Photo

Le tennisman Patrick Proisy
© Universal / Tempsport / Corbis
Voir mentions légales


Le 23 septembre 1949
L’Association amicale des employés de la mutualité agricole est fondé rue de la Petite-Cité. Elle a pour vocation l’entraide sanitaire et sociale professionnelle et l’organisation des loisirs des employés de la mutualité agricole.

Le 2 octobre 1949
L'Évreux Athletic Club est battu 28 à 17 par l'Association sportive de Saint-André en 1re journée de la saison 1949-1950 du championnat de France de basket-ball d'Honneur masculin.

Le même jour
La Jeanne d'Arc d'Évreux est battue 53 à 34 par le Groupe sportif électro-câbles d'Amfreville en 1re journée de la saison 1949-1950 du championnat de France de basket-ball d'Honneur masculin.

Le 3 octobre 1949
La Fédération française de basket-ball valide le transfert de Jean Bourdin du Sporting club moderne du Mans vers la Jeanne d'Arc d'Évreux.

Le 22 octobre 1949
Une importante foule se bouscule devant le palais de justice d'Évreux où s'ouvre le procès en assises du garde-chasse Louis Descamps. Les enquêteurs le soupçonnent d'être responsable de la disparition de son épouse à Saint-Quentin-des-Isles dans l'Eure, et de deux autres femmes en Gironde et dans le Lot-et-Garonne.

Le 23 octobre 1949
La Jeanne d'Arc d'Évreux bat l'Azur sports par 44 à 3 en 1re journée de la saison 1949-1950 du championnat de France de basket-ball des Juniors masculins.

Le 24 octobre 1949
Reconnu coupable de meurtre, le manoeuvre Charles Boujonnier est condamné à mort par la cour d'assises de l'Eure siégeant à Évreux.

Le 11 novembre 1949
Situé à Évreux, le commerce de M. Labarre, président du syndicat des détaillants en fruits et primeurs de l'Eure, subit de lourds dégâts dans un attentat à la bombe.

Le 13 novembre 1949
La Jeanne d'Arc d'Évreux est battue 23 à 9 par l'Union sportive du Vésinet en 1re journée de la saison 1949-1950 du championnat de France de basket-ball d'Honneur féminin.

Le même jour
La Jeanne d'Arc d'Évreux est battue 28 à 27 par l'Association sportive des PTT de Paris en 2e journée de la saison 1949-1950 du championnat de France de basket-ball des Juniors masculins.

< avant après>