L'Histoire d'Évreux

1904

L'Histoire d'Évreux où l'on verra, entre autres, que le fidèle lecteur Morel remporte un canif offert par le journal satirique Le Pêle-Mêle.

< >

logo

Les événements fondateurs, les petites et grandes péripéties de la ville, les personnages marquants, les anecdotes diverses, les informations les plus variées...

1904


Le 4 janvier 1904
Victor Milliard, ancien ministre de la Justice et des Cultes et sénateur de l'Eure depuis 1890, et Camille Krantz, ancien ministre des Travaux publics et député des Vosges depuis 1891, sont les orateurs remarqués de la réunion organisée à Évreux par la Fédération républicaine.

Le 9 janvier 1904
Poursuivi par le marquis Jacques-François de Chambray, un cerf descend entièrement la rue principale du quartier de Navarre, stationne un instant près de l'église Saint-Germain de Navarre, puis se dirige jusqu'au vélodrome après avoir monté le talus du chemin de fer.

Le 10 janvier 1904
M. Lamarre, militant radical, M. Malatiré, industriel textile progressiste, Léon-Joachim Oursel, médecin et adjoint au maire, et un quatrième candidat se disputent la succession de feu Henry Édouard Féray (ou Ferray) au premier tour des élections municipales.

Le 15 janvier 1904
C'est une table renommée de la ville d'Évreux qui est mentionnée dans « Le Baron Bidard », nouvelle historique d’Albert Soral paraissant dans La Renaissance latine, revue culturelle de Louis Odéro :
(...) il n’avait pas encore rencontré son hôte lorsque, sur les neuf heures du soir, il se rendit au punch que les officiers de la garnison d’Évreux offraient aux dragons dans les salons du Grand-Cerf. Les toasts portés, on alluma les pipes et l’on se mit aux cartes.

Le 17 janvier 1904
Médecin du lycée et de l'école normale d'instituteurs en 1895, chirurgien major de la compagnie de sapeurs-pompiers en 1898, médecin en chef de l'hospice depuis 1898 et membre du comité départemental d'hygiène depuis 1903, Léon-Joachim Oursel est élu maire d'Évreux au second tour. Il conservera ses fonctions jusqu'à sa mort en 1936.
Photo

Le docteur Léon Oursel, maire d'Évreux de 1904 à 1936
© Cercle généalogique de l'Eure
Voir Mentions légales


Le 20 janvier 1904
Conducteur-chef du train de marchandises n°982, Jules Verdavoine tombe mortellement de son fourgon, à 400 mètres de la gare d'Évreux.

Le 24 janvier 1904
L'Action française rassemble plusieurs centaines de personnes à Évreux pour une conférence présidée par le journaliste Firmin Bacconnier.

Le 31 janvier 1904
La Société libre de l'Eure inaugure au n°12 de la rue de l'Horloge une plaque commémorant François de Chambray, bailli du XIVe siècle.

Vers le 11 février 1904
La tempête qui frappe la facade atlantique du pays est si violente que la maison de la famille Haye, domiciliée à Évreux, s'écroule sans toutefois faire de victimes.

Le 21 février 1904
Le nouveau maire Léon-Joachim Oursel est élu sans difficulté à la tête du conseil général de l'Eure.

Le 26 février 1904
Il est proposé au conseil municipal de donner le nom de « rue David » à la rue Neuve-Saint-Sauveur.

Le 29 février 1904
Mort à Évreux de M. Bardel, libraire et papetier.
Photo

Le calendrier 1907 de la librairie papeterie Bardel
© Delcampe
Voir Mentions légales


En mars 1904
Député de l'Eure depuis 1885, Louis-Camille Fouquet est élu président de la Société libre d'agriculture, arts, sciences et belles-lettres de l'Eure. Il succède à l'historien et député Louis-Paulin Passy.

Le même mois (3.1904)
L'Association sportive elbeuvienne bat les favoris du lycée d'Évreux en match de « football-rugby» .
Photo

Le match opposant les jeunes d'Elbeuf à ceux d'Évreux, dans La Revue normande illustrée du 1.3.1904
© BNF-Gallica, Département Droit, économie, politique, JO-8881
Domaine public


Le 6 mars 1904
Joseph Ménard, monarchiste anti-dreyfusard et futur député, donne à Évreux une conférence organisée par le comité départemental de l'Action libérale populaire, sous la présidence du comte Marc Marie Auguste Fery de Ludre, député de Meurthe-et-Moselle.

Le 13 mars 1904
Fils d'un marchand de nouveautés dijonnais natif d'Évreux, Georges Jules Gérault-Carion, magistrat parisien, donne une conférence dans la ville natale de son père, et y vante les vertus de l'Alliance républicaine démocratique.

Le 15 mars 1904
Un arrêté préfectoral ratifie le nom de « rue de la Glacière » (actuelle rue du Docteur-Louis-Bergouignan) pour la ruelle aux Loups. Cette petite voie contourne le terrain de 7 500 mètres carrés, donné en 1901 par Clément Bellais, qui a permis de prolonger la rue Saint-Jean (actuelle rue de l'Ardèche) du côté méridional de la rue de Pannette.

Le 25 mars 1904
Sous la direction de M. Passerat, professeur de classe de seconde, les jeunes G. Nicourt et A. Royer se font particulièrement remarquer parmi leurs camarades dans leur représentation du Flibustier, comédie de Jean Richepin qui clôt une soirée théâtrale organisée par le lycée d'Évreux.
Photo

La jeune troupe du Flibustier dans la cour du lycée d'Évreux, dans La Revue normande illustrée datée du 31.3.1904
© BNF-Gallica, Département Droit, économie, politique, JO-8881
Voir Mentions légales


Le 27 mars 1904
La Société des amis des arts du département de l'Eure tient son assemblée générale annuelle à l'amphithéâtre du jardin botanique (actuel parc François-Mitterrand) sous la présidence d'Émile Louis Laurent Hérissay, magistrat au tribunal d'Évreux.

Le 1er avril 1904
Successeur de Prosper-Arthur Piéton, le directeur du jardin botanique (actuel parc François-Mitterrand) adresse au conseil général de l'Eure son rapport sur les plantations dont il a la charge.

Le 4 avril 1904
Cavalier au 6e régiment de dragons d'Évreux, Henri Mielvaque blesse grièvement d'un coup de revolver sa maîtresse Jeanne Tamin, alors qu'ils se trouvaient en compagnie de l'ancien député Paul Mielvaque de Lacour, à l'hôtel du Palais d'Orsay à Paris.

Le 6 avril 1904
Mort de l'abbé Alphonse Gourdeau, vicaire général d'Évreux.

Le 9 avril 1904
La rue aux Bouchers prendra le nom de «, rue Isambard », en hommage à Louis-Édouard Isambard, médecin, maire de Pacy-sur-Eure et député de l'Eure depuis 1890.
Photo

La rue Isambard sur une carte postale éditée par E. Barbier au début du XXe siècle
© Archives municipales d'Évreux, CPA 5Fi1724
Voir Mentions légales


Le 13 avril 1904
Le conseil général de l'Eure rejette la demande de subvention exprimée par l'Union sportive d'Évreux. Le club fusionnera avec deux autres sociétés sportives pour donner naissance à l'Évreux Athletic Club pour la saison 1909-1910.

Le même jour (13.4.1904)
Le blé se vend 20,75 francs le quintal au marché aux grains d'Évreux, tandis que le seigle s'écoule à 13,25 francs, l'orge à 14,25 francs et l'avoine à 14 francs.

Le 17 avril 1904
L'épouse du comte André Élisabeth Anatole Émilien Lelorgne d'Ideville, fondateur de l'hippodrome l'année suivante, met au monde une petite Diane au pavillon de Navarre.

Le 21 avril 1904
Appelé à Sotteville-lès-Rouen en Seine-Inférieure (actuelle Seine-Maritime), le 6e régiment de dragons d'Évreux fait face aux grévistes de l'industrie cotonnière.

Le 29 avril 1904
Rédacteur à la direction de la Caisse nationale d'épargne, Jacques-Arfons Rey est nommé inspecteur de l'exploitation postale à Évreux en remplacement d'Augustin François Galabert qui a été muté à l'inspection de l'exploitation électrique de cette même ville.

En mai 1904
Cavalier au 6e régiment de dragons d'Évreux, Henri Mielvaque est condamné à deux mois de prison et 100 francs d'amende pour avoir grièvement blessé d'un coup de revolver sa maîtresse Jeanne Tamin, à avril à Paris.

Le 1er mai 1904
Polytechnicien, officier de réserve d'artillerie, gendre du banquier Ferdinand Bénédict Goldschmidt et héritier du château de Trangis, Eugène Bernard Francfort entre au conseil municipal d'Évreux.

Le 2 mai 1904
Mort de la fièvre typhoïde à Évreux du baron Charles d'Yversen, lieutenant au 6e régiment de dragons et gendre de Georges de Villebois-Mareuil, officier français qui fut commandant d'unités de la Légion étrangère pendant la seconde guerre des Boers.

Le 7 mai 1904
Naissance à Évreux de Paul Lauvray, médaillé de la Résistance française pour sa bravoure sous l'Occupation lorsqu'il opérait sous le pseudonyme « Lancry ».

Le 11 mai 1904
La préfecture de l'Eure enregistre la déclaration de création de la Société de tir d'Évreux, association d'instruction et de concours dont le siège social est fixé au stand de la Folie-Marcel.

Le 22 mai 1904
Des agents de police parisiens découvrent, affalé de fatigué sur un banc de l'avenue des Batignolles, le jeune Léon Musert qui avait été placé par ses parents, domiciliés à Évreux, au pénitencier d'Ermont en Seine-et-Oise (actuel Val-d'Oise), duquel il s'était échappé quelques jours auparavant pour s'en aller voir, à pied, la tour Eiffel.

Le 26 mai 1904
Officiers réservistes de la garnison d'Évreux, le lieutenant Rouget et le sous-lieutenant de Kermel sont respectivement affectés au 17e et 18e régiments territoriaux d'infanterie.

Le 30 mai 1904
La préfecture de l'Eure enregistre la déclaration de création de l'Association amicale des instituteurs et institutrices laïques et publiques de l'Eure, association dont le siège social est fixé à l'école normale de la rue Saint-Germain.

Le 8 juin 1904
L’Association amicale des anciens élèves du lycée d’Évreux est fondé dans l’établissement de la rue de Pannette. Elle se donne pour vocation d’attribuer bourses et prix, ainsi que de proposer un appui moral.

Le 13 juin 1904
Soldat du 101e régiment d'infanterie de ligne domicilié à Évreux, Jean Roy est arrêté à la gare d'Auteuil-Boulogne, sur la ligne de Petite-Ceinture en périphérie parisienne, en flagrant délit de vol à la tire avec la complicité de M. Miriondor, armurier de profession.

Le 18 juin 1904
Artiste peintre natif d'Évreux et installé rue du faubourg Saint-Léger, Charles Denet est fait officier de l'Instruction publique par le ministre du Commerce, de l'Industrie et des Postes et télégraphes.

Le 19 juin 1904
Instituteur public à l'école de La Madeleine du 20 mai 1873 au 25 août 1895, puis directeur l'école communale de la rue aux Bouchers (actuelle rue Isambard) depuis cette dernière date, Alphonse Désiré Hector Bourdon est fait chevalier de la Légion d'honneur.

Le 20 juin 1904
L'assassin de Marguerite Victoire Chesnot « dit la veuve Évrard », étranglée la veille à son domicile du hameau de la Couaille aux Baux-de-Breteuil, est arrêté puis écroué à la maison d'arrêt d'Évreux.

Le 7 juillet 1904
Les écoles des soeurs de la Providence d'Évreux à Pacy-sur-Eure et Hauville, ainsi que la classe annexée à l'établissement scolaire des filles de la Charité d'Évreux, sont frappées par le décret du président du Conseil et ministre de l'Intérieur Émile Combes, relatif à la restriction de l'instruction publique pour les congrégations religieuses.

Le 10 juillet 1904
Fidèle lecteur domicilié 24 rue du Dauphin, M. Morel apprend qu’il remporte le 14e prix du Grand tournoi organisé par le journal satirique Le Pêle-Mêle, et qu’il recevra un canif à monture d’argent. En 1900, il avait déjà participé à un concours de son périodique préféré et remporté une boîte de couleurs.

Le même jour (10.7.1904)
L'Union sportive d'Évreux est chargée d'assurer, au carrefour de la Maison-Rouge, à une vingtaine de kilomètres à la sortie de la ville, un contrôle fixe sur l'itinéraire du critérium de tandems sur route, parti de Saint-Germain-en-Laye pour rejoindre Bernay.

Le 12 juillet 1904
Le ministre du Commerce, de l'Industrie, des Postes et des Télégraphes décerne la médaille d'argent des Postes et Télégraphes à Alfred Bouley, brigadier facteur à Évreux, tandis que son collègue Henri Lhoër, facteur de ville, reçoit une médaille de bronze.

Le 14 juillet 1904
Respectivement enseignant du secondaire au lycée d'Évreux et inspecteur d'académie, MM. Le Coz et Guéry sont faits officiers de l'Instruction publique.

Le 17 juillet 1904
Mort de Marie Paschaline Lefrançois-Dumanoir, veuve du spéléologue et pharmacien Henry Édouard Féray (ou Ferray) qui fut maire de la ville de 1899 à 1903.

Le 20 juillet 1904
Mort à Pacy-sur-Eure de Louis-Édouard Isambard, médecin, conseiller général de l'Eure, maire de Pacy-sur-Eure, député de la circonscription d'Évreux-Est depuis 1890.
Photo

Louis-Édouard Isambard par Jean-Louis de Lanessan
© Banque d'images-BIU Santé, Cote CIPB0957b
Voir Mentions légales


Le 29 juillet 1904
Plusieurs ouvriers d'établissements d'Évreux sont nommés au comité départemental de l'Eure qui participera à l'organisation de la coopération française à l'Exposition universelle de Liège de 1905 : Albert Ambroise Bertin, tisseur chez Boisard et Cochin ; Louis Joseph Goupil, contremaître chez Sortais ; Genny Jouanet, née Hermiez, porteuse de pain chez Bierry ; René Joseph Talon, rentreur de chaînes chez Malatiré et Lecoeur ; et Rose Élisabeth Roos, née Martzel, tisseuse chez Waddington.

Le 31 juillet 1904
En fonction à Évreux depuis juin 1896, le procureur de la République Pierre Antoine Fourcade adresse un courrier au procureur général dans lequel il exprime son opposition à la liquidation des biens du couvent des Ursulines d'Évreux :
(...) j'y trouve une mainmise arbitraire de l'État sur des propriétés particulières et le principe d'une véritable confiscation qui, selon moi, est exorbitant et injuste. J'ai, en conséquence, le vif regret de vous faire connaître que nous ne pouvez compter sur ma participation à des mesures réprouvées par ma conscience de magistrat.

Début août 1904
Professeur au lycée d'Évreux récemment fait officier de l'Instruction publique, M. Guéry est nommé inspecteur d'académie à Saint-Brieux dans les Côtes-du-Nord (actuelles Côtes-d'Armor), en remplacement de M. Nouet qui part à la retraite.

Le 4 août 1904
Révoqué pour s'être opposé à la nomination d'un liquidateur pour les biens de la communauté des Ursulines d'Évreux, le procureur de la République Pierre Antoine Fourcade est remplacé par M. Josselin, substitut du procureur de la République au Havre en Seine-Inférieure (actuelle Seine-Maritime).

Le 5 août 1904
Sur demande du préfet Dominique Antoine Beverini-Vico, le conseil municipal émet un avis favorable au classement de la rue Neuve-Saint-Sauveur (actuelle rue David) dans le réseau des chemins vicinaux ordinaires.

Le 7 août 1904
Albert Renoult est recompensé par la Société des amis des arts du département de l'Eure à la distribution des prix de l'école municipale de dessin d'Évreux.

Le 9 août 1904
Suite au vote du mois de février, la rue Neuve-Saint-Sauveur prend le nom de « rue David ».
Photo

La rue David en mars 2016
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site


Le 10 août 1904
L'ouvrier terrassier Louis Pelletier est enseveli par un éboulement, alors qu'il creusait une tranchée de trois mètres pour la construction d'une maison dans la rue Victor-Hugo. Après un déblaiement de plus de quatre heures, un peloton du 28e régiment d'infanterie de ligne ne peut que récupérer le cadavre du malheureux.

Le 26 août 1904
Suite au décès de Louis-Édouard Isambard, député de la circonscription d’Évreux-Est depuis 1890, il est annoncé que le collège électoral se réunira le 2 octobre pour lui désigner un successeur.

Le 27 août 1904
Accompagné du juge de paix Marie Aimé Célestin Martin, M. Lecouturier, liquidateur judiciaire, se présente aux couvent des Ursulines pour y apposer des scellés malgré les protestations de la supérieure.

Le 28 août 1904
Le dirigeable conçu par les frères Paul et Pierre Lebaudy, à bord duquel s'apprêtaient à monter Georges Juchmès et Henri Rey, perd ses amarres à Moisson en Seine-et-Oise (actuelles Yvelines). Il s'envole sans équipage jusqu'à Giverny d'où l'aperçoit le peintre Claude Monet, puis passe vers midi à environ 1 000 mètres à la verticale de la ville d'Évreux, semblant tournoyer au-dessus de la cathédrale. Il reprend ensuite le large, poursuivi au sol par plusieurs automobiles.

31 août 1904
Native d'Évreux ou de sa région, Rosalie Vildier guérit miraculeusement d'une d'une laryngo-bronchite sans doute tuberculeuse, dont elle souffrait de longue date et qui en était à un stade avancé. Quatre ans après, elle sera reconnue miraculée de Lourdes par l'église catholique sous le nom de Soeur Béatrix d'Évreux.

En septembre 1904
Le comité ébroïcien du Parti radical désigne Abel Lefèvre comme candidat aux élections législatives du mois d'octobre. Conseiller général et directeur du Progrès de l'Eure depuis 1899, il devra succéder à feu Louis-Édouard Isambard.

Le 7 septembre 1904
Les électeurs de la première circonscription d'Évreux sont convoqués pour le 2 octobre, afin d'élire le successeur de Louis-Édouard Isambard.

Le 14 septembre 1904
Substitut du procureur de la République au Havre en Seine-Inférieure (actuelle Seine-Maritime), Louis Jousselin est promu procureur à Évreux.

Le 15 septembre 1904
Muni d'un billet de sortie de l'asile d'aliénés d'Évreux, Pierre Roha est trouvé inanimé près d'une meule à Saint-Pierre-Aigle dans l'Aisne. Transporté chez le boulanger Levasseur, il expirera peu après.

Le 21 septembre 1904
Dans la rue Montmartre à Paris, un individu « nu-tête et nû-pieds [sic] et vêtu simplement d'une longue chemise », est interpellé pour troubles à l'ordre public. Il est ensuite fortuitement reconnu comme étant Édouard Créty, ancien prêtre normand récemment évadé de l'asile d'aliénés d'Évreux.

Le 2 octobre 1904
Successeur de feu Louis-Modeste Leroy, le radical Abel Lefèvre est élu député de la circonscription d'Évreux-Est avec 7 874 voix, contre 3 922 voix à Joseph Pierre Marie L'Hopital.

Le 11 octobre 1904
M. Ribier est nommé huissier au tribunal d'Évreux en remplacement de M. Bailly.

Le 21 octobre 1904
La sous-commission du 8e bureau de la chambre des députés est chargée de vérifier, à 15 heures précises, les opérations électorales de la première circonscription d’Évreux.

Le 22 octobre 1904
M. Chauvin est nommé avoué auprès du tribunal de première instance d'Évreux en remplacement de M. Binet.

Le 23 octobre 1904
Charles Marais et Eugène Veysset deviennent respectivement administrateur gérant et secrétaire de rédaction de la version ébroïcienne du périodique Le Progrès de l'Eure, journal de tendance démocrate qui, par ailleurs, passe d'une diffusion hebdomadaire à bihebdomadaire.

Le 25 octobre 1904
Éleveuse d’animaux de basse-cour à Évreux et habituée des concours agricoles, Jeanne Lemarié remporte le concours de chant de coq, avec son champion Tannhaeuser, lors d'une exposition d'aviculture.

Le 27 octobre 1904
Reconnu coupable du viol et du meurtre d'une nonagénaire aux Baux-Sainte-Croix, l'ouvrier agricole Émilien Guyonneau est condamné à mort par la cour d'assises de l'Eure siégeant à Évreux. Il sera grâcié le 21 décembre.

Le 8 novembre 1904
Naissance à Évreux de Jean-Louis Pouzergues, médaillé de la Résistance française pour sa bravoure sous l'Occupation.

Le 14 novembre 1904
Le train spécial du roi du Portugal Carlos Ier et de la reine Amélie d'Orléans arrive à 9h22 en gare d'Évreux dont les quais ont été interdits d'accès au public. Il marque une pause de trois minutes d'arrêt puis continue son trajet vers Cherbourg où le yacht royal britannique Victoria and Albert les attend.

Le 16 novembre 1904
L'architecte de la ville présente au conseil municipal les plans des futurs baraquements militaires du quartier de Pannette qui pourront recevoir jusqu'à 1 000 hommes.
Photo

Les baraquements de la rue de Pannette sur une carte postale éditée par Loncle au début du XXe siècle
© Archives municipales d'Évreux, CPA 5Fi2563
Voir Mentions légales


Le 17 novembre 1904
La municipalité du Havre demande le soutien du 6e régiment de dragons d'Évreux pour sécuriser le transport de marchandises au cours d'un conflit impliquant camionneurs et dockers grevistes.

Le même jour (17.11.1904)
Une commission de la chambre des députés étudie la pétition n°1807, déposée par M. de Boury, et par laquelle des membres ébroïciens de l’Association amicale des professeurs d’écoles normales sollicitent l’amélioration de leurs conditions.

Le même jour (17.11.1904)
Lieutenant de réserve affecté à la garnison d'Évreux, M. Roche est réaffecté au 35e régiment territorial d'infanterie.

Le 18 novembre 1904
Quarante gendarmes à cheval et un escadron du 6e régiment de dragons d'Évreux arrivent au Havre en Seine-Inférieure (actuelle Seine-Maritime), où ils sont chargés de sécuriser le transport de plusieurs dizaines de milliers de balles de coton de la Compagnie transatlantique, en souffrance depuis le conflit opposant les dockers aux camionneurs.

Le 26 novembre 1904
Obsèques en l'église Sainte-Geneviève d'Asnières (actuelle Asnières-sur-Seine) en périphérie parisienne de Denis Darcy, architecte en chef des monuments historiques, architecte des édifices diocésains de Reims et d'Évreux et chevalier de la Légion d'honneur.

Le 28 novembre 1904
Pris d'un accès de violence, M. Pottz, ouvrier métallurgiste anglais en provenance de Naples, est difficilement maîtrisé dans un train arrêté près de Gaillon. Il est ensuite conduit manu militari à l'asile d'aliénés d'Évreux.

En décembre 1904
Le cavalier Henri Mielvaque déserte du 6e régiment de dragons d'Évreux, quelques mois après avoir accompli une peine de prison pour avoir grièvement blessé sa maîtresse d'un coup de revolver.

Le 6 décembre 1904
Déserteur du 28e régiment d'infanterie d'Évreux, Léopold Lionnet se présente dans un état misérable au commissariat de l'hôtel de ville de Versailles en Seine-et-Oise (actuelles Yvelines). Le brigadier Vaillant le conduira vers le refuge communal.

Le 9 décembre 1904
La ville d'Évreux est mentionnée dans « Le Secret de la terreuse », feuilleton d'Henry Cauvain paraissant dans l'édition rennaise du quotidien L'Ouest-Éclair :
Deux jours après, Armand arrivait à Évreux, mais la difficulté était de trouver l'homme qu'il cherchait. Il alla demander quelques indications à la police.

Le 14 décembre 1904
Émile Pierre Marie René Bellenger, notaire à Évreux, met en vente par ajudication deux cabinets de chirurgien-dentiste, l’un se trouvant à Vernon et l’autre à Évreux.
Photo

Émile Pierre Marie René Bellenger
© Guy Moreau / Geneanet
Voir Mentions légales


Le 17 décembre 1904
Le Journal des débats politiques et littéraires publie des extraits de documents liés à « l'affaire des fiches », opération de fichages d'officiers de l'armée française par des loges maçonniques du Grand Orient de France. L'une de ses fiches concerne le général de Lapeyrouse, commandant de la 3e brigade de cavalerie à Évreux :
Plein de morgue et animé du mépris le plus profond pour les institutions républicaines et pour le ministre actuel. Traite de canailles tous les ministres actuels et tous les républicains. Dangereux pour la République. À laisser dans son grade.

Le 25 décembre 1904
L'Union sportive d'Évreux bat l'Union sportive parisienne par 3 à 0 en match comptant pour la saison 1904-1905 du championnat de France de « football-rugby» .

Le 31 décembre 1904
Sur les 23 205 exemptions au service militaire prononcées en décembre sur l'ensemble du pays pour les jeunes gens de la classe 1904, seules les subdivisions d'Évreux et de Châlon-sur-Saône n'en comptent aucun.

Le même jour (31.12.1904)
Après avoir traversé le faubourg de La Madeleine depuis la forêt, puis franchi le Saut du Loup, un cerf est abattu par Robert Goldschmidt dans le parc du château de Trangis, dont son père fit l'acquisition en 1861 lorsque cet édifice du XVIIIe siècle était nommé « château du Plus-que-Tout ».
Photo

Le château de Trangis en hiver 2017
© Danielle Guiard
Voir Mentions légales


Le même jour (31.12.1904)
Sur l'année 1904, la Société des courses d'Évreux aura versé 9 200 francs aux courses au trot, 4 000 francs aux courses plates et 6 300 francs aux courses d'obstacles.

Le même jour (31.12.1904)
Respectivement inspecteur des eaux et forêts à Évreux et président de la Société symphonique d'Évreux, MM. Leddet et Lemarié sont faits officiers de l'Instruction publique.

< avant après>