L'Histoire d'Évreux

1889

L'Histoire d'Évreux où l'on verra, entre autres, que l'ancienne demeure séculaire des comtes d'Évreux est démolie.

< >

logo

Les événements fondateurs, les petites et grandes péripéties de la ville, les personnages marquants, les anecdotes diverses, les informations les plus variées...

1889


En 1889
Un lavoir municipal est construit au niveau du pont du Bois-Jollet, dans le quartier de Saint-Taurin.
Photo

Le lavoir du Bois-Jollet avec l'église Saint-Taurin, l'hôtel de la Biche de M. Peschet et le café du Bel-Ébat en arrière-plan sur une carte postale du début du XXe siècle
© Archives départementales de l'Eure, CPA 8Fi228-1246
Voir mentions légales


Le 21 janvier 1889
Mort à Évreux de Louis-Antoine d'Imbleval, président honoraire du tribunal civil d'Évreux, président de l'Union ouvrière, membre de la commission de surveillance de la prison d'Évreux, ancien membre de la commission de surveillance de la colonie pénitentiaire d'Orgeville et membre de plusieurs conseils d'administration.

Le 25 janvier 1889
Reconnu coupable de meurtre, l'ouvrier horloger et vagabond Septime Métayer est condamné à mort par la cour d'assises de l'Eure à Évreux.

Le 29 janvier 1889
Rentière domiciliée 37 rue de l'Avenir à Asnières, Désirée Piedfer établit par testament qu'elle léguera à son décès 70 000 francs, ainsi que le produit de la vente de l'ensemble de ses biens mobiliers à la ville d'Évreux, pour la création et l'entretien d'une crèche, laquelle sera établie rue aux Bouchers (actuelle rue Isambard).
Photo

Plaque de la rue Désirée-Piedfer
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site


Le 17 février 1889
L'Union des ouvriers délivre un diplôme d'honneur posthume à la veuve de Louis-Antoine d'Imbleval, lequel fut président de cette association, président honoraire du tribunal civil d'Évreux et membre de plusieurs conseils d'administration.

Le 9 mars 1889
Naissance à Évreux de Joseph Louis Étienne Thibauld Le Court de Béru, sous-lieutenant au 159e régiment d'infanterie et chevalier de la Légion d'honneur.
Photo

Fiche matriculaire de l'Ordre de la Légion d'honneur de Joseph Louis Étienne Thibauld Le Court de Béru
© Archives nationales, Léonore, LH.1538.68
Voir mentions légales


Le 10 avril 1889
Une vingtaine de membres du Club des cyclistes de Paris font une halte déjeuner à l'hôtel du Grand Cerf d'Évreux, au cours de leur excursion de deux jours.

En mai 1889
Préfet de la Corse, Auguste Frémont est nommé à Évreux et succède à Alexis Antoine Galtié qui rejoint la préfecture de la Loire.

Le 5 mai 1889
La Société des amis des arts du département de l'Eure est représentée lors de l'inauguration au musée d'Évreux d'une plaque commémorative de la réunion des États généraux de 1789.

Le 1er juillet 1889
Prêtre depuis juin 1879, Charles-Arthur Guéry est nommé aumônier du lycée d'Évreux.

Le 2 juillet 1889
La 56e session du congrès archéologique de France ouvre à Évreux sous la présidence de M. de Marsy.

Vers le 8 juillet 1889
Alphonse Chassant, conservateur du musée d'Évreux, et Duhamel-Marette, peintre-verrier de la ville, sont récompensés par la Société française d'archéologie.

Le 31 juillet 1889
En provenance de Cherbourg et se dirigeant vers Paris, le roi de Perse Nasseredin Shah passe par la gare d’Évreux où il est chaleureusement et amicalement salué par de nombreux Ébroïciens.

Le 11 août 1889
L'Avenir ébroïcien participe, au Champ-de-Mars à Paris, au concours organisé par l'Association des sociétés de gymnastique de Normandie.

Le 22 septembre 1889
Les républicains Joseph Ambroise Bully et Ledoux arrivent en tête à l'issue du premier tour des élections législatives, dans la première circonscription d'Évreux, avec respectivement 5 121 et 4 229 voix. Henri Alphonse Ducy, qui sera maire de la ville en 1883, est battu.

Le même jour
Le monarchiste Jacques Olry est élu dès le premier tour des élections législatives dans la seconde circonscription d'Évreux, avec 7 208 voix.

Le 29 septembre 1889
Pour leur contribution à l'Exposition universelle de Paris, l'imprimeur Charles Hérissey et l'entrepreneur de travaux publics Léon Duchesne sont respectivement récompensés par une médaille d'or et une médaille d'argent.

Le 6 octobre 1889
Joseph Ambroise Bully est élu député de la première circonscription d'Évreux sous la bannière Union républicaine.

Le 20 octobre 1889
Pour leur contribution à l'Exposition universelle de Paris, l'ouvrier imprimeur Armand Gouhier et l'école normale d'instituteurs de la ville sont respectivement récompensés par une médaille d'or et une médaille d'argent. Le lycée d'Évreux reçoit par ailleurs une médaille de bronze.

Le 3 novembre 1889
Un jeune homme de 18 ans, originaire de Verneuil, est retrouvé mort dans l’incendie déclaré chez un épicier de la place du Carrefour.

Le 19 novembre 1889
Entrepreneur de travaux publics à Évreux, Léon Duchesne est nommé officier d'académie par arrêté du ministre de l'Instruction publique et des Beaux-arts.

Le 30 novembre 1889
Artiste peintre exerceant au faubourg Saint-Léger, Charles Denet reçoit le prix de la ville de Rouen et une bourse de 500 francs à la suite du concours organisé par la société locale des amis des arts.

En décembre 1889
Procureur de la République à Évreux, M. Marvillet est nommé substitut du procureur général auprès de la cour d’appel de Douai dans le Nord.

Le 1er décembre 1889
Fondé pour les élections sénatoriales de janvier 1885 et dirigé à Évreux par Abel Tardiveau, le périodique Le Petit courrier de l'Eure fait paraître son dernier numéro. Les lecteurs abonnés se voient proposer de suivre désormais Le Courrier de l'Eure ou L'Écho de Bernay.

Le 18 décembre 1889
Les travaux de démolition de l'hôtel de ville, ancienne demeure des comtes d'Évreux, commencent.
Photo

Photographie de la démolition de l'ancien hôtel de ville prise par Ernest Quettier
© Bibliothèques municipales d'Évreux
Voir mentions légales


Le 21 décembre 1889
Albert-Hippolyte Auger est nommé procureur de la République à Évreux

Le 31 décembre 1889
Depuis le premier jour de l'année, ce sont 97 personnes qui ont été jugées par la cour d'assises de l'Eure siégeant à Évreux.

Le même jour
L'asile d'aliénés de Navarre du docteur Brunet compte 656 pensionnaires dont 342 femmes et 314 hommes. Parmi tous, 217 sont employés contre rémunération à diverses taches dont 28 à la cordonnerie et à la « chaussonnerie », six à la maçonnerie, et sept à la menuiserie, serrurerie et ferblanterie.

< avant après>