L'Histoire d'Évreux

1719 - 1746

L'Histoire d'Évreux où l'on verra, entre autres, que le carosse part le lundi au petit matin pour une arrivée à Paris le mardi soir.

< >

logo

Les événements fondateurs, les petites et grandes péripéties de la ville, les personnages marquants, les anecdotes diverses, les informations les plus variées...

1719


Le 26 janvier 1719
Dans des lettres d’institution canonique, l’évêque Jean Lenormand confirme Justine Duvivier comme supérieure générale de la congrégation des soeurs de la Providence.

Le 18 novembre 1715
Le parlement de Rouen confirme le droit de propriété du comte d'Évreux sur ses terres au regard des lettres patentes royales de juin 1718.

1721


Le 5 mars 1721
Le Régent Philippe d'Orléans accorde, sans compensation financière, une superficie supplémentaire de 740 toises à la nouvelle propriété parisienne du comte d'Évreux, Louis-Henri de La Tour d'Auvergne, pour que ce dernier puisse l'enclaver dans le jardin du futur palais de l'Élysée.

Le 6 mars 1721
Le roi de France accorde des lettres de privilège à Pierre Le Brasseur, auteur de Histoire civile et ecclésiastique du comté d'Évreux qui sera publiée par le libraire-imprimeur parisien François Barois.

Le 26 juillet 1721
Mort à Paris de Godefroy-Maurice de La Tour d'Auvergne, duc de Bouillon et comte honorifique d'Évreux.

Le 27 juillet 1721
Emmanuel-Théodose de La Tour d'Auvergne, fils de Godefroy-Maurice de La Tour d'Auvergne et duc de Bouillon, reçoit le titre de comte d'Évreux.
Photo

Emmanuel-Théodose de La Tour d'Auvergne, Duc d'Albert, Grand Chambellan et Pair de France
© RMN-Grand Palais (Château de Versailles), Fonds des estampes, LP 45-18 / Gérard Blot
Avec l'aimable autorisation de RMN-GP


Le 12 août 1721
Une cérémonie funèbre est donnée par la ville en l'honneur de Godefroy-Maurice de La Tour d'Auvergne, mort le 26 juillet précédent.

1722


En 1722
Publication d'Histoire civile et ecclésiastique du comté d'Évreux de Pierre Le Brasseur par l'éditeur parisien François Barois.

Le 21 mars 1722
Naissance en la paroisse Saint-Pierre d'Évreux de Nicolas Louis Delahaye de La Gonière, receveur de la gabelle de la ville.

Le 12 avril 1722
Le pont du Collège et le pont du moulin de Saint-Thomas sont reconstruits.

1723


En 1723
Dom Paulin Maille est élu prieur de l'abbaye de Saint-Taurin d'Évreux.

Le 12 janvier 1723
Pierre Barbette semble rétabli dans son office de maire.

1724


En 1724
En alternance biannuelle avec les moines du couvent des Cordeliers de Saint-Jean, les prêches de l'Avent et du Carême sont donnés en la cathédrale d'Évreux par les Jacobins du couvent de Saint-Louis.

La même année
Mention du pont Bavet, situé entre la rue Saint-Gilles et la rue de la Vieille-Gabelle.

La même année
Mention du pont des Tanneurs, lequel communique entre les fossés Saint-Thomas et le moulin du Champ-Durant.

Le 4 septembre 1724
Emmanuel-Théodose de La Tour d'Auvergne, duc de Bouillon et porteur du titre de comte d'Évreux depuis l'été 1721, fait son entrée en ville.

1725


La même année
Naissance à Évreux de l'abbé Chemin, curé de Tourneville et auteur de plusieurs textes sur l'histoire religieuse de son diocèse.

1726


En 1726
La population d'Évreux intra muros compte précisément 1.325 habitants.

La même année
En alternance biannuelle avec les Jacobins du couvent de Saint-Louis, les prêches de l'Avent et du Carême sont donnés en la cathédrale d'Évreux par les moines du couvent des Cordeliers.
Photo

Le couvent des Cordeliers de nos jours
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site


La même année
Après une alternance entre les Jacobins et les Cordeliers, c'est Antoine-François Prévost, futur auteur du célèbre Histoire du chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut, qui est choisi comme prédicateur de la cathédrale Notre-Dame d'Évreux. Les Ebroïciens seraient admiratifs des sermons du jeune religieux, logé à l'abbaye de Saint-Taurin.

Le 28 février 1726
Naissance en la paroisse Saint-Thomas d'Évreux de Françoise-Madeleine-Olympe Aprix de Bonnières, demoiselle de Saint-Cyr.

Le 28 avril 1726
Les chanoines de la cathédrale Notre-Dame d'Évreux se déplacent processionnellement à La Bouteille, hameau situé près de Saint-Michel-des-Vignes, selon un obit institué par un ancien diacre et chanoine ébroïcien et possiblement éponyme de la fin du XIVe siècle.

Vers juin 1726
Saint Mauxe et saint Vénérand, martyrs de l'Évrecin (Pagus Ebroicinus) des premiers siècles de notre ère, sont largement invoqués en cette année de grande sécheresse.

Le 12 septembre 1726
Les Cordeliers de Saint-Jean reçoivent tardivement, du receveur des deniers patrimoniaux de l'hôtel de ville, la rémunération de 30 livres tournois pour leurs prédications à la cathédrale d'Évreux.

Le 3 décembre 1726
M. Lebel, conducteur de l'horloge de la ville qui s'en était déjà plaint en 1718, informe le corps de ville que le mécanisme est si endommagé qu'il lui faut monter plus de dix fois par jour.

1727


Le 2 août 1727
Une sentence est prononcée par la maréchaussée d’Évreux pour assassinat et empoisonnement dans une affaire de parricide : Françoise Bellanger et Françoise Tirouflet sont condamnées à être pendues puis brûlées et dispersées, tandis que François Le Lièvre à faire amende honorable, à être rompu vif sur un échafaud puis brûlé. Le nommé Guignard est, quant à lui, condamné à être rompu.

Le 14 octobre 1727
En la paroisse Notre-Dame-de-la-Ronde, mort de Régnault Lemercier, propriétaire de l'auberge À la Fleur de Lis.

Le 15 novembre 1727
Naissance en la paroisse Saint-Gilles à Évreux de Jean Anger, eudiste, professeur au séminaire de Caen, et supérieur du séminaire de Valognes.

1728


En 1728
Julien-Charles Léziart est nommé premier supérieur du grand séminaire d'Évreux et succède à Thomas de Creülly.

Le 25 avril 1728
La ville délibère sur le projet du duc de Bouillon de faire creuser un canal pour le flottage de bois entre Conches et Acquigny.

1729


En 1729
Dom Guillaume Gruel est élu prieur de l'abbaye de Saint-Taurin d'Évreux.

La même année
François Le Bas, marchand cirier et chandelier constitue une rente et pension viagère à hauteur de 150 livres pour faciliter l’entrée dans les ordres de Louis Tabourier, acolyte du diocèse d'Évreux.

La même année
La confrérie Notre-Dame de Liesse assigne les sieurs Delaistre et Lothon devant la justice ébroïcienne pour un contentieux lié à une rente.

Le 4 janvier 1729
Mort à Évreux de Jean Nervet, d'une illustre famille ébroïcienne, avocat au parlement et au bailliage et siège présidial de sa ville natale.

Le 5 février 1729
Naissance à Évreux de Barthélémy Jean-Baptiste Sanadon, évêque et député à la Convention.

Le 20 novembre 1729
Fondatrice de la communauté des Soeurs de Caër, Justine Duvivier achète une petite propriété de la rue du Rabais pour y installer les futures soeurs de la Providence.

Le 20 novembre 1729
Mort à Évreux de Michel Nervet, docteur en médecine natif de la paroisse Saint-Nicolas.

1730


Le 31 mars 1730
Duc de Bouillon et comte d'Évreux, Emmanuel-Théodose de La Tour d'Auvergne rédige devant un notaire parisien un codicille par lequel ledit comté ainsi que le château de Navarre reviennent, par ordre de priorité, à la lignée directe et masculine de son fils Charles-Godefroy, à celle de ses autres fils par ordre de progéniture, puis à ses frères puinés.

Le 17 mai 1730
Mort d'Emmanuel-Théodose de La Tour d'Auvergne, duc de Bouillon et porteur du titre de comte d'Évreux.

Le même mois
Fils d'Emmanuel-Théodose de La Tour d'Auvergne et duc de Bouillon, Charles-Godefroy de La Tour d'Auvergne reçoit le titre de comte d'Évreux.

1731


En 1731
il est fait mention de la ruelle Perrine qui va de la rue Saint-Léger à la rue Villaine.

La même année
La ville d’Évreux est mentionnée dans Histoire du chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut, roman de l’abbé Prévost :
« Je revenais un jour de Rouen, où elle m’avait prié d’aller solliciter une affaire au parlement de Normandie, pour la succession de quelques terres auxquelles je lui avais laissé des prétentions du côté de mon grand-père maternel. Ayant repris mon chemin par Évreux, où je couchai la première nuit, j’arrivais le lendemain pour dîner à Passy, qui en est éloigné de cinq ou six lieues. »

La même année
Parution par les libraires-imprimeurs Chez la Veuve Mazières et J.B Garnier d'Instruction pastorale de Monseigneur l'evêque d'Évreux au sujet de la consultations des cinquantes avocats du Parlement de Paris, du 30 octobre 1727 contre le Concile d'Embrun.

1733


En 1733
Comte de Beuvron, Louis Abraham de Harcourt de Beuvron est nommé abbé de Saint-Taurin d'Évreux et succède à Jean VII Le Normand.

La même année
Dom Jacques Dupuy est élu prieur de l'abbaye de Saint-Taurin d'Évreux.

La même année
Il est fait mention de l'hostellerie du Boeuf-Couronné, située rue Trianon.

Le 28 avril 1733
Abbé de Saint-Taurin et évêque d’Évreux, Jean Le Normand transmet au chapitre, aux abbés, et aux curés de son diocèse, un mandement par lequel il annonce la transmission de sa précieuse et volumineuse bibliothèque à son clergé.

Le 7 mai 1733
Mort à Évreux de Jean Le Normand, abbé de Saint-Taurin et évêque du diocèse depuis 1710.

Le 28 août 1733
Prieur commendataire du prieuré Saint-Lô de Rouen, Pierre Jules-César de Rochechouart est nommé évêque d'Évreux par le roi Louis XV.
Photo

L'évêque d'Évreux Pierre Jules-César de Rochechouart tenant un livre intitulé "BIBLIA/SACRA"
© RMN (Musée d'art et d'histoire Baron-Gérard) / Benoît Touchard, Fonds des peintures, P 0153
Avec l'aimable autorisation de RMN-GP


Le 2 décembre 1733
Prieur commendataire du prieuré Saint-Lô de Rouen, Pierre Jules-César de Rochechouart est confirmé par le Vatican dans ses fonctions d'évêque d'Évreux.

1734


En 1734
Mort de Justine Duvivier, supérieure générale de la congrégation des soeurs de la Providence.

Le 15 février 1734
Nommé le 28 août précédent, Pierre Jules-César de Rochechouart est confirmé à l'évêché d'Évreux.

Le 21 mars 1734
Ancien prieur commendataire du prieuré Saint-Lô de Rouen, Pierre Jules-César de Rochechouart est sacré évêque d'Évreux, dans l'église du noviciat des Jésuites, par l'archevêque de Rouen.

Le 25 mars 1734
Ancien prieur commendataire du prieuré Saint-Lô de Rouen, l'évêque d'Évreux Pierre Jules-César de Rochechouart prête serment de fidélité au roi Louis XV.

Le 5 avril 1734
Naissance à Paris de Charles Duvaucel, mathématicien, astronome, membre correspondant de l'Académie des sciences et maire d'Évreux de 1795 à 1796.

1735


En 1735
Il est fait mention de la rue Trajan, également dite « rue Saint-Louis ».

La même année
L'évêque d'Évreux Pierre Jules-César de Rochechouart fait remplacer les missels de toutes les paroisses de son évêché.

Le 27 janvier 1735
Le projet de manufacture de draperie de M. Thinel et les exemptions fiscales demandées par ce dernier sont approuvées par la municipalité.

Le 29 juillet 1735
Mort en la paroisse Saint-Thomas d'Évreux de Jacques II Ruault, d'une illustre famille ébroïcienne et conseiller du roi en l'élection d'Évreux.

Le 31 juillet 1735
Inhumation en la paroisse Saint-Thomas d'Évreux de Jacques II Ruault, d'une illustre famille ébroïcienne et conseiller du roi en l'élection d'Évreux :
« Le jour d'huy dimanche dernier jour de juillet mile sept cent trente cinq a été transporté par nous le corps de Me Jacques Ruault conseiller du Roy élu en l’élection d’Évreux en l'église de St Thomas pour y être inhumé. Il estoit mort le 29e. jour du mois Il estoit agé de soixante et huit ans environ (...) »

1736


En 1736
Les membres du chapitre cèdent à l'évêque Pierre Jules-César de Rochechouart une partie du préau avoisinant le cloître de la cathédrale, pour le rattacher au palais épiscopal.

Le 13 juin 1736
En la paroisse Notre-Dame-la-Ronde à Évreux, naissance de Pierre Adrien Lemercier, propriétaire de l'auberge À la Fleur de Lis.

Le 27 juin 1736
L'évêque d'Évreux Pierre Jules-César de Rochechouart décide de prendre à sa charge les frais de démolition de la chapelle épiscopale, bâtiment en ruines adossé à la cathédrale et situé au-dessus de la salle servant aux assemblées capitulaires.

1737


En 1737
Considérée comme une collection remarquable, la bibliothèque de feu Jean Le Normant, jadis abbé de Saint-Taurin et évêque d'Évreux, est acquise dans sa totalité par l'archevêque de Rouen Charles-Nicolas de Saulx de Tavannes, lors d'une vente organisée à Paris.

La même année
Julien Martine est nommé premier supérieur du grand séminaire d'Évreux et succède à Julien-Charles Léziart.

En mars 1737
Un événement improbable et très peu vraisembable a lieu à Évreux : une chatte nourrit une souris à laquelle elle semble également très attachée.

1738


En 1738
Charles-Godefroy de La Tour d'Auvergne charge un géomètre de dresser un plan terrier détaillé de la cité d'Évreux, du domaine de Navarre, et de ses abords.

La même année
Décidé à rénover le séculaire château de Navarre, Charles-Godefroy de La Tour d'Auvergne souhaite s’offrir les services de trois artistes dont François Boucher, peintre renommé :
« Ces trois personnes seroient conduites a Navarre par le carosse d’Évreux aux depens de monsieur de Bouillon. Ces trois personnes seroient nourries, logées, chauffées et éclairées a Navarre aux depens de monsieur de Bouillon. (...) A l’egard de monsieur Boucher il ne menne ordinairement auncuns peintres avec luy pour l’aider, faisant tout luy-même, il faudroit cependant l’en laisser le maître. »

1739


En 1739
Il est fait mention de la route de la côte Saint-Sauveur, actuelle rue du même nom.

La même année
Confirmant celui du début du siècle, un arrêt royal n’autorise qu’un seul maître imprimeur dans la ville d’Évreux.

La même année
Dom Robert Herpin est élu prieur de l'abbaye de Saint-Taurin d'Évreux.

la même année
Suivant une requête épiscopale qui regrettait de n’avoir qu’un nombre insuffisant de prêtres pour l’ensemble de son diocèse, Louis XIII accorde par lettres patentes l’établissement d’un petit séminaire à Évreux. Le roi limite ses dotations annuelles à hauteur de 6 000 livres.

1740


En 1740
L’ouverture de la grande route de Paris nécessite de passer par plusieurs terres labourables et plusieurs clos. Il faut également amputer une partie du cimetière de la paroisse de Notre-Dame-la-Ronde qui semble reposer sur un ancien cimetière romain.

La même année
François Bornainville est nommé premier supérieur du grand séminaire d'Évreux et succède à Julien Martine.

La même année
Les fossés entourant le château des comtes d'Évreux depuis plusieurs siècles commencent à être comblés.

La même année
Construite entre 1506 et 1512, la poissonnerie de la place du Grand-Carrefour est transférée à côté de la tour de l'Horloge.

La même année
Il est fait mention de la rue du Pahaha (ou Pas à A) où se tient le marché aux cochons, du pont Vaumorin, de la rue Chicheface, de l'hostellerie de la Belle-Epine, de l'hostellerie du Cornet, de l'hostellerie du Milan, située ruelle de l'Emplumé, et de l'hostellerie de la Ville de Lisieux, laquelle est située rue Entre-deux-Ponts, partie de l'actuelle rue Saint-Sauveur.

Le 25 juin 1740
Le projet d'établissement d'un Petit séminaire est étudié par le corps de ville.

Le 2 août 1740
L'établissement d'un collège dans la rue aux Maignans, actuelle rue Saint-Sauveur, ainsi qu'un emprunt nécessaire de 3 000 livres sont étudiés par le corps de ville.

1741


Le 11 mars 1741
La mense conventuelle de l’abbaye de La Croix-Saint-Leufroy, menacée de destruction pour être reconstruite, est réunie par décret au petit séminaire d’Évreux, lequel portera désormais son nom. Cette réunion permet aux archives de l'abbaye d'être transférées.

Le 20 mars 1741
Le maître particulier des eaux et forêts du comté d'Évreux condamne à 300 livres d'amende un certain Odièvre pour ne pas avoir réservé seize balliveaux de son exploitation forestière comme le requiert le règlement.

Le 29 juillet 1741
Une sentence du maître particulier des eaux et forêts du comté d'Évreux interdit à quiconque possédant des bois dans ledit comté de tailler tout arbre âgé de moins de dix ans.

Le 30 décembre 1741
Naissance à Évreux de Rose Chrétien de Neuville, carmélite martyre de la Révolution française, exécutée avec quinze de ses soeurs, future bienheureuse Julie-Louise de Jésus.

1742


En 1742
Jacques de Langle est vicomte d'Évreux, officier chargé de la haute-justice du Saint-Esprit.

1743


En 1743
Il est fait mention de l'hostellerie des Deux Poissons, située paroisse Saint-Denis.

1744


En 1744
Marie-Anne Claudine de La Rochefoucauld est élue abbesse de Saint-Sauveur d'Évreux.

1745


Vers 1745
Pierre Jules-César de Rochechouart, évêque d'Évreux, supprime les moines de Saint-Leufroy qui étaient trop peu nombreux, établit un Petit séminaire et cloître le couvent des Ursulines.

Vers la même année
Le carrosse d'Évreux pour Paris est au départ, tous les lundis à quatre heures du matin, et arrive le mardi au soir, à l'auberge du Compas d'Or, située rue Montorgueil.

Le Compas d'Or (ici en 1878), terminus parisien du carosse ébroïcien hebdomadaire
© BNF-Gallica, Département Estampes et photographies, VE-2160 (2)
Domaine public


En 1745
Ouverture de la grande route de Caen depuis l’extrémité de la rue Saint-Taurin, partant en ligne droite à travers les prairies jusqu’à la rue du pont du Blin, les jardins et les vignes de M. Martel, puis des terres labourables jusqu’au bois de Parville.

La même année
Réalisation d'un plan de la ville qui comprend l'ensemble de ses édifices et maisons d'habitation.
Photo

La rue Chartraine et la prison sur un plan d'Évreux daté de 1847
© BNF-Gallica, Département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 8-LK7-2705
Domaine public


Le 28 mai 1745
Mort à Évreux de Julien Martin, supérieur eudiste du séminaire d'Évreux et instituteur de la Congrégation de Jésus et Marie et de l'Ordre de Notre-Dame de charité.

Le 30 juillet 1745
Naissance à Évreux de Pierre Louis Siret, grammairien, philologue et imprimeur.

Le 4 décembre 1745
Petit-fils de l'ancien maire de la ville, seigneur de Neuville et de La Poterie, ancien capitaine au régiment de Lorraine-Infanterie, Gabriel Le Cousturier vend son demi-fief de La Poterie à Mathurin Le Blanc, président du grenier à sel, par acte passé chez Étienne Marche et Antoine Adam, notaires royaux d'Évreux.

1746


En 1746
Peintre officiel du duc de Bouillon, le peintre Louis-Antoine Sixe, dit « Chevalier Sixe », s'installe à Évreux.

En 1746
J-A. Froland est nommé premier supérieur du grand séminaire d'Évreux et succède à François Bornainville.

Le 17 janvier 1746
Connu sous le nom de « Chevalier Sixe » et peintre officiel du duc de Bouillon à Navarre, Louis-Antoine Sixe assiste au mariage de Jean du Fourneau avec Marie-Anne Marage dont le père était changeur du roi à Évreux.

Le 15 avril 1746
Naissance à Évreux de Pierre-François Crétien de Neufville, officier dans l'armée, chevalier de Saint-Louis, membre du conseil municipal puis maire provisoire d'Évreux, conseiller de préfecture, et frère de Rose Crétien, carmélite de Compiègne qui sera guillotinée sous la Terreur.

< avant après>