L'Histoire d'Évreux

1938

L'Histoire d'Évreux où l'on verra, entre autres, que Mme C. témoigne sa reconnaissance pour la crème raffermissante Tonic’o.

< >

logo

Les événements fondateurs, les petites et grandes péripéties de la ville, les personnages marquants, les anecdotes diverses, les informations les plus variées...

1938


En 1938
La ville d'Évreux compte 722 abonnés au service téléphonique, soit cinq de moins que l'année précédente.

La même année (1938)
Le docteur Louis Bergouignan ouvre une maison de santé chirurgicale.

La même année (1938)
Inspecteur départemental d'hygiène, le docteur Baissette est nommé au dispensaire d'Évreux dans le cadre de la lutte contre la tuberculose.

La même année (1938)
Naissance à Évreux de Jean-François Debord, peintre et professeur de morphologie de l'École normale supérieure des Beaux-Arts de Paris.

La même année (1938)
Un gymnase et un abri-grange sont aménagés sur l'ancien site de la caserne Saint-Sauveur.

Le 1er janvier 1938
La prison cellulaire d'Évreux compte 48 hommes et 5 femmes en détention à ce jour.

Le 3 janvier 1938
Du pain rassis est disponible ce jour à la boulangerie Borel, située 50 rue de la Harpe, et à la boulangerie Beillon du 16 rue du Maréchal-Joffre.

Le 8 janvier 1938
Association coucurrente de l'Aéro-Club de l'Eure, l'aéroclub des Abeilles d'Évreux organise une grande soirée dansante à La Bonneville.

Le 12 janvier 1938
La ville d'Évreux est mentionnée dans « La Dame de Paris », feuilleton d'Arthur Bernède publié dans le quotidien Paris-Soir :
Celui-ci avait même, de façon occulte, dirigé les recherches. Mais l'héroïne du procès d'Évreux semblait s'être évanouie dans l'ombre, telle un véritable fantôme.

Un des personnages du récit est par ailleurs le colonel « Chartraine ».

Le 4 février 1938
Domiciliée à Évreux, Mme C. témoigne son émotion dans la publicité pour la crème raffermissante Tonic’o qui apparaît dans les pages du nouveau numéro de l’hebdomadaire Marie-Claire  :
Mes seins trop gros et lourds sont devenus petits et fermes grâce à votre produit. Ma gratitude émue.
Photo

Réclame pour la crème raffermissante Tonic'o dans le Marie-Claire daté du 4.2.1938
© BNF-Gallica, département Droit, économie, politique, JOD-20016
Domaine public


Le 5 février 1938
Le service de la poste aux armées promeut au grade de sous-chef de section de 1re classe Édouard Richard, contrôleur à Évreux.

Le 10 février 1938
Juge au tribunal de commerce et conseiller général pour le canton d'Évreux-Sud, Victor-Charles Chardar est fait officier de l’Instruction publique pour services rendus aux oeuvres scolaires, tandis que plusieurs autres Ébroïciens sont faits officiers d'académie : Mme Baudot, née Lemerle, pour services rendus à l’archéologie et aux lettres ; Pierre Adrien Berlioz, directeur de l’école de musique municipale ; Émile Alphonse Herme, professeur de musique ; Raymond Georges Charpentier, pour services rendus à l’art et à l’enseignement musical ; Félix Clément Dardel, délégué cantonal ; Pierre Gaston Dubroca, pour services rendus à l’éducation physique ; Eugène Auguste Lefebvre et Henri Alexandre Louis Harel, pour services rendus à l’art musical ; ainsi que le docteur Pierre Auguste Tristan et Pierre Ernest Hoquerelle pour services rendus aux oeuvres périscolaires.

Le 28 février 1938
Père du futur premier ministre Lionel Jospin, le militant Robert Jospin propose, à Évreux, une causerie intitulée « L'Église et le Socialisme ».

Le 30 janvier 1938
La tempête occasionne des dégâts aux toitures durant la nuit, notamment à l'école normale d'instituteurs du 43 rue Saint-Germain et à la caserne de gendarmerie de la rue Victor-Hugo.

Début février 1938
Les huissiers et notaires d'Évreux refusent toujours d'appliquer la semaine de 40 heures pourtant validée par la profession le 30 décembre précédent.

Le 5 février 1938
Alors que l’Espagne est déchirée par la guerre civile, la revue La Voix du combattant et de la jeunesse, organe de l’Union nationale des combattants, publie « L’Odyssée d’un volontaire français en Espagne », récit de Marius Poulin, charretier de 33 ans travaillant dans la ferme des Duyk, famille belge du hameau de La Madeleine à Évreux. Engagé volontaire dans le 39e bataillon de Tolède de l’armée gouvernementale, le jeune communiste raconte son pénible retour en France, meurtri dans sa chair, démuni, et ayant perdu toute forme d’idéal social ou politique.

Le 6 février 1938
Une collision entre deux autorails à Randonnai dans l’Orne fait cinq morts et de nombreux blessés dont M. Harault, employé de chemin de fer à la gare d'Évreux, et M. Gentil, brigadier au 7e régiment de chasseurs de cette même ville.
Photo

Bélinographe de l'accident paru dans le quotidien Le Populaire daté du 8.2.1938
© BNF-Gallica, département Droit, économie, politique, JO-60603
Domaine public


Le 7 février 1938
L’Association sportive de l’école Saint-François de-Sales est fondé au sein de l’établissement de la rue Portevin. Elle se donne pour vocation de développer, par l'emploi rationnel de la gymnastique et des sports, les forces physiques et morales des élèves de l'école, et de créer des liens d'amitié et de solidarité.

Vers le 10 février 1938
Tué dans les environs d'Évreux, un cygne porte au cou un collier en or portant l'inscription suivante :
J'appartiens au roi de Naples

Le 12 février 1938
Le conseil municipal d'Évreux sollicite une subvention du conseil général de l'Eure pour financer l'agrandissement de l'école de la rue Saint-Sauveur (actuelle école élémentaire Paul-Bert).

Le même jour (12.2.1938)
Plusieurs employés de l'hôpital psychiatrique d'Évreux sont récompensés par le ministre de la Santé publique pour leur dévouement : l'infirmier et concierge Louis Allio, le cocher chauffeur Pierre Gandin, le surveillant chef Marcel Jolly, l'infirmière Allio, les infirmiers Florentin Hure et Joseph Montfort, ainsi que la cuisinière et infirmière Rose Le Métayer reçoivent une médaille d'argent ; tandis que le secrétaire de direction Charles Quemin, le premier commis d'économat Guid'beuf, et la couturière et infirmière Angélique Sorin reçoivent une médaille de bronze.

Mi-février 1938
Le maire d'Évreux préfère renoncer à la grande manifestation agricole annuelle, prévue au pré du Bel-Ébat, en raison de l'épizootie de fièvre aphteuse qui sévit dans le département de l'Eure.

Le 19 février 1938
Le maire d'Évreux préfère repousser à l'année suivante le concours spécial de la race bovine en raison de l'épizootie de fièvre aphteuse qui semble s'étendre dans le département.

Le 21 février 1938
Le commissaire spécial d'Évreux ouvre une enquête après la découverte, dans les dépendances du château de Glisolles, d'un sac contenant 30 grenades et de caisses en contenant environ 100.

Le 23 février 1938
Victime de graves maltraitances au domicile familial de Gisay-la-Coudre, la petite Simone L. est découverte par les gendarmes qui la conduisent d'urgence à l'hôpital d'Évreux, tandis que le père est écroué à la maison d'arrêt de la ville.

Le 24 février 1938
Mort à Toulouse de Lucien Charles Xavier Saint, avocat à la cour d'appel de Paris, chef de cabinet des préfets de l'Aube, du Cher et de l'Isère, chef de cabinet du ministre du Commerce, de l'Industrie, des Postes et des Télégraphes, directeur du cabinet du ministre du Commerce de l'Industrie, des Postes et des Télégraphes, envoyé plénipotentiaire à la conférence de l'Union postale universelle de Rome, préfet de la Nièvre, d'Ille-et-Vilaine, de Haute-Garonne, des Bouches-du-Rhône et de l'Aisne, résident général de Tunis, ministre plénipotentiaire de 1re classe hors cadre, commissaire résident général de France au Maroc, collaborateur de la Grande Encyclopédie du XIXe siècle de Marcellin Berthelot, médaillé d'argent de la Mutualité, médaillé d'argent du ministère de l'Instruction publique, grand-officier de la Légion d'honneur et natif d'Évreux.
Photo

Le Bey de Tunis et Lucien Saint à l'Élysée photographiés par l'Agence Meurisse
© BNF-Gallica, département Estampes et photographie, EI-13(2795)
Domaine public


Le 6 mars 1938
La section ébroïcienne de l'Union nationale des combattants tient son assemblée générale sous la présidence de son président départemental, M. de Boury.

Vers le 15 mars 1938
Jusque-là enfermée dans une armoire de la sacristie, la châsse dorée contenant les reliques de saint Taurin est placée dans une vitrine située sur le mur du choeur, protégée par une porte blindée. Ce chef-d'oeuvre d'orfèvrerie médiévale peut être glissée vers la lumière par un mécanisme de roulement à billes.

Le 15 mars 1938
Le ministère de l'Agriculture publie la liste des très nombreuses communes de France touchées par la profilération du doryphore. Arnières, Brosville, Conches, Évreux, Gravigny, Guichainville, Les Baux Sainte-Croix, Les Ventes, Saint-Sébastien-de-Morsent sont ainsi touchées par le coléoptère, dont la capacité de destruction des récoltes est vivement crainte.

Le 19 mars 1938
La sentence surarbitrale de l’ingénieur des ponts et chaussées Dumas, concernant un différend sur une convention collective passée entre le syndicat patronal du bâtiment et des travaux publics de la ville d’Évreux et du département de l’Eure et les syndicats ouvriers du bâtiment et des travaux publics de la région d’Évreux et du département de l’Eure, est déposée au greffe du tribunal civil d’Évreux.

Le 20 mars 1938
Sénateur de Haute-Savoie, Amédée Guy est en déplacement à Évreux à la demande du secrétariat général de la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO).
Photo

Le sénateur Amédée Guy
© Sénat
Voir Mentions légales


Le 25 mars 1938
Dans la rubrique des mots croisés du Figaro, la définition du IV horizontal est « Rivière qui arrose Évreux. »

Le 2 avril 1938
La petite troupe artistique et théâtrale de l'école normale d'instituteurs du 43 rue Saint-Germain donne sa fête annuelle.

Le 9 avril 1938
Les élèves de l'école normale d'instritutrices quittent le bâtiment qu'elles occupent et s'apprêtent, après les congés de Pâques, à investir le nouveau bâtiment du hameau de Saint-Michel.

Le 10 avril 1938
Concurrent de la 24e édition de la course cycliste Paris-Caen, René Le Grevès s'échappe du peloton juste après le passage à Évreux, et remporte l'épreuve sans avoir jamais été rattrapé.

Le 11 avril 1938
Sollicité par l'Union locale des syndicats ouvriers, le conseil municipal d'Évreux vote les travaux d'agrandissement des bureaux de la bourse du travail, situés à l'angle de la rue de Pannette et de la rue de l'Ardèche. Un premier devis s'élève à 110 000 francs.

Le 18 avril 1938
L'Italien Domenico Pedrali remporte la 30e édition de la course cycliste Paris-Évreux, devant son compatriote D'Orlando et Armand Le Moal, lequel semblait pourtant avoir sa chance en attaquant la côte de Cambolle.
Photo

L'arrivée à Évreux de l'Italien dans l'hebdomadaire Le Miroir des sports daté du 20.4.1938
© BNF-Gallica / Institut National du Sport de l'Expertise et de la Performance, 2013-54014
Domaine public


Le même jour (18.4.1938)
Au volant de son automobile à Sacquenville, un garagiste ébroïcien tue un piéton qui traversait la voie.

Le 19 avril 1938
Le trésorier-payeur général accepte le principe que la municipalité d'Évreux poursuive les travaux de nettoiement et d'embellissement des abords de la cathédrale.

Le 21 avril 1938
Le maire d'Évreux Georges Chauvin se dit très favorable à la poursuite des travaux d'embellissement de la ville, et notamment la création d'un jardin de style dans le jardin potager de l'évêché.

Le 24 avril 1938
Chef pilote de l'Aéro-Club de l'Eure, Paul Lemée participe au meeting d'acrobatie aérienne qui se déroule à Saint-Germain-en-Laye, et qui compte pour la coupe de France.
Photo

Plaque de la rue Paul-Lemée en hommage au premier chef pilote de l'Aéro Club de l'Eure
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site


Le même jour (24.4.1938)
L'école normale d'institutrices occupe les nouveaux locaux construits sur les hauteurs de Saint-Michel.

Le 25 avril 1938
Dirigée par Mlle Boiteau, l'École ménagère agricole ambulante de l'Eure propose jusqu'au 26 juin une session d'été à l'École normale d'institutrices d'Évreux, sur les hauteurs de Saint-Michel.

Le 26 avril 1938
Relevant alors du championnat de Basse-Normandie, l'Évreux Athletic Club rejoint officiellement la liste des participants au prochain championnat de France de basket-ball de division d'Honneur.

En mai 1938
Le conseil général de l'Eure accorde, sous réserve, la subvention sollicitée par la municipalité d'Évreux pour financer l'agrandissement de l'école de la rue Saint-Sauveur (actuelle école élémentaire Paul-Bert). Le devis global représente désormais la somme de 3 560 000 francs.

Le 1er mai 1938
Géré par Mme et M. Bodmer, le cinéma Novelty de la rue Chartraine est totalement détruit par un incendie, qui prend naissance dans un transformateur à haute tension placé près de la scène. Les dégâts sont estimés à plus d'un million de francs.

Le même jour (1.5.1938)
Alors qu'il tentait imprudemment de traverser les voies en gare d'Évreux, l'employé aux chemins de fer Eugène Jacopin se retrouve écrasé entre les tampons de deux locomotives.

Le 6 mai 1938
Le conseil général de l'Eure autorise l'évêché d'Évreux à faire l'acquisition d'une parcelle de terrain dépendant de l'École pratique de commerce et d'industrie Modeste-Leroy, ce qui permettra un passage direct entre le nouveau presbytère et l'église Saint-Taurin.

Le 9 mai 1938
Sur le point d'être arrêté, un malfaiteur non identifié tire sur les gendarmes d'Évreux qui l'avaient pris en chasse. Il finit par se loger une balle dans la tête.

Le 10 mai 1938
L'équipe junior du lycée d'Évreux est battue 56 à 8 par celle du lycée de Caen en finale de première série du championnat d'académie de rugby.

Le même jour (10.5.1938)
Deux oeuvres de bienfaisance privées d'Évreux obtiennent du ministre de la Santé publique Marc Rucart le droit de vote au Conseil départemental de l'assistance publique et privée de l'Eure : les Filles de la charité de Saint-Vincent-de-Paul, au 31 rue de Barrey, et les Petites soeurs des pauvres de Saint-Pern, au 13 côte de La Madeleine (actuelle rue Pierre-Semard).

Le 12 mai 1938
Parti des usines métallurgiques de Navarre pour rejoindre Rennes, un camion chargé de barres de laiton chute dans un ravin non loin de La Neuve-Lyre, tuant le conducteur sur le coup et laissant son passager grièvement blessé à la jambe.

Le 14 mai 1938
Les groupes de la Seine-Inférieure (actuelle Seine-Maritime) et de l'Eure de l'Union nationale des combattants se réunissent jusqu'au lendemain à Évreux sous la présidence de M. de Boury.

Le 22 mai 1938
Dix-sept concurrents d'une course cycliste, parmi lesquels MM. Tacca, Chazaud, Jean Le Nizerhy, Domenico Pedrali, Taille, Voillot, Roux et Mullet, s'échappent du peloton à Pacy-sur-Eure et sont les premiers à atteindre Évreux.

Après mai 1938
M. Bodmer ouvre de nouveau le cinéma Le Novelty de la rue Chartraine, à l'emplacement du précédent établissement dévasté par un incendie qu'avait provoqué par un transformateur à haute tension.

Le 10 juin 1938
Se débarrassant de sa camisole de force et se servant de draps comme de corde, le criminel germano-polonais Kursawinski parvient à s'évader à l'aube de l'hôpital d'Évreux où on lui avait fait subir une trépanation.

Le 11 juin 1938
Maçon sans domicile fixe, Ismaël Lipot est condamné à 25 francs d'amende pour avoir voyagé sans billet d'Évreux à Serquigny.

Le même jour (11.6.1938)
Évadé de l'hôpital d'Évreux où il était soigné après une trépanation, le criminel germano-polonais Kursawinski est arrêté par une cinquantaine de gendarmes à quelques kilomètres de la ville.

Le 12 juin 1938
Organisé par le quotidien L'Humanité, le grand prix cycliste Rouen-Paris passe par un ravitaillement à Évreux en début d'après-midi.

Le 20 juin 1938
La commission de surveillance examine et approuve le rapport annuel de l'hôpital psychiatrique d'Évreux.

Le même jour (20.6.1938)
Un concours d'admission à l'emploi de dix postes de chef cantonnier des ponts et chaussées est ouvert à ceux qui, avant le 20 mai, auront adressé leur dossier d'inscription au 22 rue de Paris à Évreux.

Le 26 juin 1938
Le monuments aux morts du 7e régiment de chasseurs à cheval est inauguré par l'Amicale des anciens combattants.

Le 1er juillet 1938
Le conseil municipal délibère pour l’obtention d’un emprunt à hauteur de 670 000 francs destiné au paiement d’une subvention à la Société nationale des chemins de fer français, pour permettre la réalisation d’un passage souterrain en gare d’Évreux-Embranchement.

Début juillet 1938
Une auberge de jeunesse ouvre à la bourse du travail, située à l'angle de la rue de Pannette et de la rue de l'Ardèche.

Le 5 juillet 1938
Le passage à Évreux de la première étape du Tour de France 1938 est diffusé sur Radio-Luxembourg à partir de 13h35.
Photo

"André Leducq, qui fut le meilleur Français de la première étape et se classa septième, roule après Évreux, en compagnie du fidèle Jean Fontenay à gauche, tandis que Majérus suit notre chef des Cadets", dans l'hebdomadaire Le Miroir des sports du 7.7.1938
© BNF-Gallica / Institut National du Sport de l'Expertise et de la Performance, 2013-54014
Libre de droits avec mention du site


Le 6 juillet 1938
La cour d'assises d'Évreux condamne aux travaux forcés à perpétuité l'ouvrier agricole Lucien Mignon pour le meurtre d'un horloger de Bourth.

Vers le 10 juillet 1938
Professeur déléguée au collège de jeunes filles d'Évreux, Melle Pigeon est admise au concours d'agrégation féminine de mathématiques.

Vers le 12 juillet 1938
Délégué au lycée d'Évreux, M. Issaurat est admis au concours d'agrégation des sciences naturelles.

Vers le 18 juillet 1938
Avoué à Évreux, Me Moutardier est élu secrétaire général au cours de l'assemblée de la Fédération générale des avoués de France.

Le 20 juillet 1938
Condamné pour vol, escroquerie, vagabondage et mendicité, Emmanuel Guillon se suicide par pendaison à la prison cellulaire d'Évreux.

Le 22 juillet 1938
Deux mois après celle rendue par l’ingénieur des ponts et chaussées Dumas, le président du tribunal civil Robert Léon Barrau rend une seconde sentence surarbitrale, pour régler un différend concernant une convention collective de travail, passée en novembre de l’année précédente, entre le Syndicat patronal du bâtiment et des travaux publics de la ville d’Évreux et du département de l’Eure et les syndicats ouvriers du bâtiment et des travaux publics de la région d’Évreux et du département de l’Eure.

Le 25 juillet 1938
Les ouvriers agricoles Eugène Boufflet et Bernard Coquelin sont fauchés dans la nuit sur la côte de Cambolle par une automobile qui prend la fuite après avoir marqué un léger un temps d'arrêt. La première victime meurt de ses blessures peu après.

Le 4 août 1938
Professeur au lycée de La Roche-sur-Yon, M. Bizet est nommé au lycée d'Évreux.

Le 6 août 1938
Accompagné de grêlons gros comme des oeufs de pigeon, un orage d'une rare violence provoque de nombreux dégâts à Évreux : chutes d'arbre, toitures frappées et calcinées par la foudre, nombreuses caves inondées. Dans les campagnes environnantes, un nombre inhabituel d'animaux sauvages tués par la cute desdits grêlons est relevé.

Vers le 10 août 1938
Professeur de dessin au lycée de Charleville et artiste peintre, André Guédron est nommé au lycée d'Évreux en remplacement de Paul Perraudin qui enseignait depuis 1931.

Vers le même jour (10.8.1938)
Professeur de mathématiques au collège de jeunes filles de Fécamp, Mlle Zoretti est nommée au collège de jeunes filles d'Évreux en remplacement de Mlle Pigeon.

Le 10 août 1938
Victimes du crash de leur bombardier bimoteur parti de la base de Villacoublay, le capitaine Raymond Crémieux et le sergent-chef de Lusigny sont transportés dans un état grave à l'hôpital d'Évreux. Le sergent-chef Robert est, quant à lui, plus légèrement blessé.

Le 14 août 1938
L'édition du jour de L'Humanité propose en huitième page un jeu dans lequel il faut reconstituer plusieurs noms de ville, dont celui d'Évreux.

Le 15 août 1938
De retour d'une excursion Paris-Trouville de deux jours en cars Pullman, organisée par le quotidien communiste L'Humanité, des ouvriers font une halte à Évreux où ils prennent une bière avant de rejoindre la capitale.

Le 17 août 1938
Le gendarme Le Bris est renversé place du Cygne à Houdan par une automobile conduite par M. Labadie, marchand de chaussures à Évreux.

Le 19 août 1938
Victimes du crash de leur appareil à Vaux-sur-Eure, les membres d'équipage d'un bombardier de la base de Villacoublay seraient conduits en urgence à l'hôpital d'Évreux, où les médecins réserveraient leur pronostic.

Le 25 août 1938
Les nouvelles liaisons téléphoniques prévues entre Évreux et La Croix-Saint-Leufroy, Louviers ou Sacquenville ne sont toujours pas installées en raison de l'absence de versement de la chambre de commerce.

Le même jour (25.8.1938)
Inspecteur des Postes, Télégraphes et Téléphones d'Évreux, M. Restuit est nommé aux mêmes fonctions à Saint-Brieuc dans les Côtes-du-Nord (actuelles Côtes-d'Armor).

Le même jour (25.8.1938)
Le 7e régiment de chasseurs à cheval d'Évreux termine cinquième et dernier de la Coupe de La Baule, tournoi de polo remporté par l'École d'application de la cavalerie et du train de Saumur.

Le 29 août 1938
Obsèques à Évreux, en présence des autorités civiles et militaires de la région et des représentants de l'armée de l'air, du capitaine Raymond Crémieux, officier de la Légion d'honneur, titulaire des croix de guerre française et belge, secrétaire général de la Compagnie générale des colonies, capitaine aviateur de réserve, mort en service commandé.

En septembre 1938
École catholique située sur la propriété cédée par Marthe Réveilhac aux soeurs de Sainte-Marie de Torfou, l'Institut de l'Immaculée conception ouvre ses portes aux élèves.
Photo

L'institut de l'Immaculée Conception en décembre 2015
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site


Le même mois (9.1938)
À cette date, le fonds municipal d'Évreux et le fonds départemental de chômage, qui regroupe onze communes, versent des allocations de secours à 182 chômeurs dont 104 Lovérains.

Le 4 septembre 1938
Mort à Planchez dans la Nièvre de Paul Arbelet, romancier, spécialiste de l'oeuvre de Stendhal et ancien enseignant à Évreux.

Mi-septembre 1938
L'activité manufacturière et industrielle de la ville d'Évreux est fortement ralentie : une usine de tissage de stores est fermée, tandis qu'on ne travaille que 32 heures dans les deux autres. L'usine de produits chimiques Luchaire et la scierie Duchesne sont également fermées, et l'activité des usines metallurgiques de Navarre retrouve à peine son rythme depuis quelques semaines.

Le 12 septembre 1938
Respectivement rédacteur principal à la direction de l'exploitation téléphonique d'Évreux et rédacteur principal à Rouen, MM. Veniat et Gauffeny sont nommés inspecteurs des services sédentaires des Postes, Télégraphes et Téléphones de cette première ville.

Le 15 septembre 1938
Rédacteur principal à la direction technique de la région de Paris « extramuros », M. Mathe est nommé inspecteur des services sédentaires des Postes, Télégraphes et Téléphones d'Évreux.

Le 18 septembre 1938
Les jeunes adhérents des branches ébroïcienne et lovérienne de l'Union nationale des combattants participent à une excursion dominicale, à bicyclette, dans les environs d'Heudreville-sur-Eure.

Le 23 septembre 1938
René Jean Émile Carrié est nommé intendant militaire adjoint de troisième classe à Évreux en remplacement de M. Bilhaut.

Le 25 septembre 1938
Organisée par le club sportif de Montrouge, la 12e édition du Grand prix cyclo sport passe par Évreux, où le ravitaillement aux concurrents est autorisé.

Fin septembre 1938
L'Évreux Athletic Club figure pour la première fois parmi les 201 équipes qui participeront aux championnats de France des divisions d'excellence et d'honneur de basket-ball.

Le 1er octobre 1938
Un inspecteur adjoint est nommé à Évreux aux côtés de l'inspecteur départemental du travail et de la main d'oeuvre.

Le même jour (1.10.1938)
Une institutrice titulaire du département prend les fonctions de surveillante générale à la nouvelle école normale d'institutrices du hameau de Saint-Michel, occupée par les élèves depuis le 24 avril précédent.

Le 8 octobre 1938
C'est en recherchant des malfaiteurs dans les environs de Mantes, que les gendarmes de Bonnières-sur-Seine tombent fortuitement sur deux des quatres évadés récents de l'hôpital psychiatrique d'Évreux.

Le 21 octobre 1938
Le chef-lieu de l'Eure apparaît dans « Loulou, Prince impérial », grand roman historique inédit de Lucile Decaux, connue depuis son mariage sous le nom de « princesse Bibesco », qui paraît dans le dernier numéro de l'hebdomadaire Marie-Claire :
La déchéance, la fuite devant l'émeute qui envahit les Tuileries, la traversée de la Normandie, sous la conduite d'Evans. À Évreux, un officier reconnaît l'impératrice. Tout est-il perdu ?

Le même jour (21.10.1938)
Naissance à Moulins dans l’Allier de Jean-Pierre Nicolas, conseiller régional de Haute-Normandie, député de la deuxième circonscription de l’Eure et maire d’Évreux de 2007 à 2008.

Le 24 octobre 1938
L'assemblée générale du comité de la tuberculose se tient à Évreux.

Le 25 octobre 1938
Commandant du 7e régiment de chasseurs d'Évreux depuis septembre 1936, le colonel Calixte Marie Paul d'Aurelle de Montmorin de Saint-Hérem est nommé adjoint au général commandant de la subdivision militaire de Beauvais.

Le 28 octobre 1938
Le ministre de l'Intérieur Albert Sarraut attribue la médaille des Évadés, à titre civil, à l'Ébroïcien Charlemagne Augustin Louis Dérot qui parvint à échapper à ses geôliers au cours de la Première Guerre mondiale.

Le 29 octobre 1938
Le réalisateur Jean Renoir tournerait quelques plans autour de la gare d'Évreux, depuis un train parti de la gare Saint-Lazare, pour La Bête humaine, son nouveau long-métrage avec Jean Gabin et Simone Simon.

Le 30 octobre 1938
Pour son premier match de la saison du championnat de France de basket-ball de Division d'honneur, l'Évreux Athletic Club est battu 36 à 22 à domicile par l'Association sportive des PTT de Paris.

En novembre 1938
Le boulevard de La Buffardière, qui fait la jonction entre la rue Victor-Hugo et la rue de Pannette, est élargi à neuf mètres.

Le 2 novembre 1938
L'inspecteur départemental d'hygiène fait part de la déficience de l'appareil de radiologie du dispensaire d'Évreux, alors que les cas de tuberculose se multiplient de façon inquiétante.

Le 3 novembre 1938
Réunis en assemblée générale extraordinaire à la chambre de commerce, les patrons boulangers du département de l'Eure entendent protester contre le Syndicat des hôteliers de l'Eure qui souhaite remplacer la fermeture collective des boulangeries le lundi par une fermeture par roulement.

Le 5 novembre 1938
Après que les membres du conseil général de l'Eure ont ranimé la flamme allumée devant l'hôtel de ville d'Évreux, pour les 20 ans de l'Armistice, le maire Georges Chauvin prononce un discours d'union nationale :
« Les luttes politiques qui sont à l'honneur des pays libres doivent s'effacer lorsque l'idée de patrie est mise en cause. »

Le 15 novembre 1938
La nouvelle liaison postale automobile est mise en service entre Rouen et Évreux.

Le 26 novembre 1938
La commission administrative de l'hôpital d'Évreux annonce ne pouvoir prendre en charge l'intégrité des frais nécessaires à l'établissement d'un service de stérilité conjugale.

Le même jour (26.11.1938)
L’Amicale des anciens élèves de Saint-Jean d’Évreux est fondée au 9 rue de l’Horloge. Elle se donne pour vocation le maintien des relation amicales.

Fin novembre 1938
Économe à l'École pratique de commerce et d'industrie d'Évreux et titulaire d'une carte d'arbitre de l'ancienne ligue d'athlétisme et de basket-ball de Basse-Normandie, M. Fraideau est examiné par M. Archimbaud, membre de la commission des arbitres de la jeune Fédération française de basket-ball, pour faire valider règlementairement ses fonctions sportives.

Le 30 novembre 1938
Plusieurs fonctionnaires des services publics et enseignants d'Évreux participent à la grève d'ampleur nationale.

Le 31 novembre 1938
Le chef du service du Trésor public d'Évreux est suspendu sine die après la grève de la veille, tandis que plusieurs enseignants apprennent qu'ils verront leur salaire amputé de huit jours de paye.

Le 3 décembre 1938
Chef pilote de l'Aéro-Club de l'Eure à Évreux, Paul Germain Fernand Lemée remporte la Coupe Zénith 1938 des avions « 4 litres », après son trajet Orly-Marignane-Orly en 6 heures 53 minutes et 56 secondes pour une distance de 1 260 kilomètres.

Le 11 décembre 1938
Formée de débutantes, l'équipe féminine de l'Évreux Athletic Club est battue à domicile 48 à 10 par l'ALP pour son premier match de la saison du championnat de France de basket-ball.

Le 15 décembre 1938
Le bulletin officiel de la jeune Fédération française de basket-ball publie en première page un article élogieux sur la mobilisation de nombreux Ébroïciens pour ce sport.

Le 20 décembre 1938
Les services de météorologie prévoient une température de -10°C à Évreux.

Le 31 décembre 1938
À cette date, le cours complémentaire de garçons de la rue Isambard compte 85 élèves, celui de La Madeleine 34 élèves et le cours complémentaire de filles de la rue Saint-Sauveur en compte 84.

Le même jour (31.12.1938)
Depuis le 1er janvier, le tribunal correctionnel d'Évreux a prononcé huit condamnations de 16 à 100 francs d'amende pour des infractions aux arrêtés préfectoraux relatifs à la fièvre aphteuse.

Le même jour (31.12.1938)
La prison cellulaire d'Évreux compte à ce jour 92 détenus dont 86 hommes, mais ce sont 609 personnes qui ont été écrouées dans l'établissement depuis le début de l'année.

Le même jour (31.12.1938)
Au cours de l'année écoulée, le prix moyen du pain à Évreux s'est élevé à 2,83 francs le kilo.

< avant après>