L'Histoire d'Évreux

1917

L'Histoire d'Évreux où l'on verra, entre autres, que pas moins de quinze tonnes de pommes de terre pourrissent dans les caves de l'hôpital.

< >

logo

Les événements fondateurs, les petites et grandes péripéties de la ville, les personnages marquants, les anecdotes diverses, les informations les plus variées...

1917


En 1917
Parution chez l'imprimeur ébroïcien P. Hérissey du troisième fascicule des Saints du diocèse d'Évreux : saint Laud, évêque d'Évreux à la fin du VIe, saint Eterne, évêque d'Évreux vers 670 de l'abbé Jean-Baptiste Armand Désiré Mesnel.

La même année
Assisté du médecin-major Chevallier, le professeur Rodolphe T. applique sa méthode de rééducation des soldats en convalescence par la culture physique et le sport, méthode mise au point sur les blessés de guerre du 1er régiment de zouaves.
Photo

Portrait du professeur Rodolphe T. dans "La Vie au grand air", revue illustrée de tous les sports datée du 15.9.1917
© BNF-Gallica
Domaine public


La même année
Archiviste du Calvados, Armand Bénêt lègue par testament, à la ville d’Évreux, l’ensemble de sa bibliothèque personnelle, laquelle comprend l’ensemble des notes manuscrites et plans ayant jadis appartenu à Théodose Bonnin archéologue, inspecteur des monuments historiques de l’Eure, directeur de la Société des antiquaires de Normandie et historien local.

La même année
Contestant le testament d'Armand Bénêt, archiviste du Calvados ayant légué l’ensemble des notes manuscrites et plans ayant appartenu à Théodose Bonnin, ses héritiers et la ville d'Évreux entament une longue bataille judiciaire au cours de laquelle la mauvaise conservation desdits documents les endommagera.

En janvier 1917
Mort pour la France d'Etienne Duchemin, soldat au 18e régiment territorial et probablement domicilié à Évreux avant la guerre.

Le 5 janvier 1917
Dans le cadre du réaménagement des horaires de trains, souhaité par le ministre du Ravitaillement et des Transports, le train Paris-Serquigny de 5h19 aura désormais Évreux pour terminus.

Le 16 janvier 1917
Mort au combat à Sapigneul près de Cormicy dans la Marne de Paul Lepintre, sapeur au 1er régiment du génie et domicilié à Évreux.

Le 23 janvier 1917
Un avion allemand ennemi atterrit près de Saint-André-de-l'Eure. Ses deux officiers aviateurs sont immédiatement capturés, nourris car affamés, puis conduits à la gendarmerie d'Évreux avant d'être dirigés sur Rouen.

Le 12 février 1917
Naissance à Évreux de Michel Huet, éditeur, photographe, et fondateur de l'agence photographique Hoa-Qui à Paris.

Le 13 février 1917
Mort à Arras dans le Pas-de-Calais des suites de maladie contractée en service de Robert Edouard Huchette, sapeur au 8e régiment du génie et domicilié à Évreux.

Le 26 février 1917
Disparition dans les combats de la Ferme du Choléra à Berry-au-Bac dans l'Aisne de Georges Joseph Honoré Métayer, soldat au 1er régiment du génie et natif d'Évreux.

Le 28 février 1917
Mort à l'hôpital auxiliaire des Sablons de Compiègne dans l'Oise des suites de blessures reçues au combat de Charles Rocton, dragon au 27e régiment de dragons, engagé volontaire, domicilié 13 rue du Chantier à Évreux et natif de la ville.

En mars 1917
Mort des suites de ses blessures, à Lausanne en Suisse, d'Armand Cagny, capitaine de l'armée territoriale, chevalier de la légion d'honneur et ancien élève du lycée d'Évreux.

Le 5 mars 1917
Passé par Évian-les-Bains, un convoi de 307 réfugiés de la Meuse et de l'Aisne arrivent à Évreux où ils seront nourris et logés dans des baraquements militaires avant d'être répartis dans le département.
Photo

Les anciens baraquements militaires par l'entrée côté est, en 2015
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site


Le 10 mars 1917
Le préfet de l'Eure prend un arrêté sur la circulation du blé et de la farine afin d'éviter une pénurie à la population civile du département.

Le 12 mars 1917
Naissance à Évreux de Guy Jean Michel Lambert de Frondeville, médaillé de la Résistance française pour sa bravoure sous l'Occupation, opérant sous le pseudonyme « Forestier ».

Le 13 mars 1917
Mort au combat à Leskovets en Serbie de Clodomir Bertin Delesques, soldat au 210e régiment d’infanterie et domicilié à Évreux.

Le 17 mars 1917
Mort au combat à Leskovets en Serbie de Georges Adolphe Lemarié, soldat au 227e régiment d'infanterie et domicilié à Évreux.

Le 18 mars 1917
Arrivé à Évreux, le nouveau convoi de réfugiés de Meurthe-et-Moselle se compose de Joséphine Dubois née Frichemann et ses trois enfants, Louise Bridey née Bernard et ses deux enfants, Marie Piquart et son fils, Charles Vaucourt avec sa mère et sa fille, Marie Dessey, Marie Falentin née Dessaix et ses trois enfants, ainsi qu'Irénée Piquard et son petit-fils.

Le 23 mars 1917
Le sous-lieutenant Henri Taffary est nommé instructeur de la classe 1918 à Évreux.

Vers le 27 mars 1917
La gendarmerie d'Évreux procède au démantèlement d'une bande de voleurs et cambrioleurs qui avaient notamment agressé la veuve Mazier à Saint-Sébastien-de-Morsent. Le jeune chef des malfaiteurs est un certain Gustave Deshayes, récemment sorti de la colonie pénitentiaire des Douaires, près de Gaillon.

Le 30 mars 1917
Mort à Évreux d'Armand Eugène Benet, archiviste et écrivain.

Le 2 avril 1917
La ville tiendrait le record de cherté des pommes de terre avec 50 francs l'hectolitre. Le beurre est par ailleurs absent du marché depuis environ trois semaines.

Le 8 avril 1917
Mort à Évreux de Mathilde Laurence Bordeaux, membre de la Société des amis des arts du département de l'Eure.

Le 11 avril 1917
Mort au combat à Bourg-et-Comin dans l'Aisne de Séraphin Henri Gourdin, soldat au 18e régiment d'infanterie territoriale et domicilié à Évreux.

Le 16 avril 1917
Mort à Mont-Notre-Dame dans l'Aisne des suites de blessures reçues au combat de Gaston Eugène Dumontier, canonnier servant au 43e régiment d'artillerie de campagne et natif d'Évreux.

Le même jour
Mort au combat à Paissy dans l'Aisne de Joseph Marie Jégo, marsouin au 2e régiment d'infanterie coloniale et domicilié à Évreux.

Le même jour
Mort au combat à Craonne dans l'Aisne de Raoul Amédée Marie Perruchot de Longeville, soldat au 233e régiment d'infanterie, cité à l'ordre de sa division, titulaire de la croix de guerre et ancien élève du lycée Saint-François-de-Sales à Évreux.

Le 18 avril 1917
Mort au combat à Oulches dans l'Aisne de Léon Jules Louis Goblet, canonnier servant au 11e régiment d'artillerie de campagne et natif d'Évreux.

Le 21 avril 1917
Paul Eudeline succède à E. Duvaltier à la direction de La Semaine religieuse du diocèse d'Évreux, périodique de l'église catholique fondé en 1879.

Le 22 avril 1917
Mort au combat à Sancy dans l'Aisne de Robert Hippolyte Michel Monbertrand, sous-lieutenant au 228e régiment d'infanterie et probablement domicilié à Évreux.

Le 23 avril 1917
Mort dans l'ambulance 3/54 à Vaux-Varennes près de Bouvancourt dans la Marne des suites de blessures reçues au combat d'Edmond Louis Jules Palfray, sapeur au 9e régiment de génie et probablement originaire d'Évreux.

Le 24 avril 1917
Mort à Fismes dans la Marne des suites de maladie contractée en service de Michel Mayer, soldat au 28e régiment d'infanterie et domicilié à Évreux.

Le 26 avril 1917
Mobilisé à Évreux, le repris de justice Albert Chéron est confondu par ses empreintes digitales dans un cambriolage survenu Villa de Grenelle à Paris.

Le 30 avril 1917
Mort au combat à Nauroy dans la Marne de Théodore Vilboux, soldat au 71e régiment d'infanterie et domicilié à Évreux.

Le 2 mai 1917
Mort à Bouleuse dans la Marne des suites de blessures reçues au combat de Marcel Louis Jules Saucier, caporal à l'escadrille 64 du 2e groupe d'aviation et natif d'Évreux.

Le 3 mai 1917
La préfecture de l’Eure enregistre la déclaration de création de l’Union sportive de l’école pratique d’Évreux.

Le 4 mai 1917
Mort au combat à Sapigneul dans la Marne de Georges Marcel Galley, soldat au 120e régiment d'infanterie, natif d'Évreux et domicilié quartier Saint-Michel.

Le même jour
Mort au combat à Berméricourt dans la Marne de Jules Georges Gouin, caporal au 363e régiment d'infanterie, plusieurs fois cité à l'ordre du régiment et domicilié à Évreux.

Le 5 mai 1917
Mort au combat à Laffaux dans l'Aisne de René Paul Houdière, cuirassier au 4e régiment de cuirassiers et domicilié à Évreux.

Le même jour
Mort à Bucy-le-Long dans l'Aisne des suites de blessures reçues au combat de Maurice Auguste Poureau, soldat au 228e régiment d'infanterie et probablement domicilié à Évreux.

Le 6 mai 1917
Le poète et aubergiste Paul Harel est élu président de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres du département de l'Eure et succède au marquis de Boury.
Photo

Portrait sculpté du poète et aubergiste Paul Harel à Échauffour
© Jmalo / CC BY-SA 1.0
Voir mentions légales


Le 7 mai 1917
Disparition au combat au château de La Motte à Allemant dans l'Aisne de Marcel Louis Horcholle, cuirassier au 4e régiment de cuirassiers et natif d’Évreux.

Le 15 mai 1917
Mort au combat à Cormicy dans la Marne de Raoul Louis Léopold Jumelle, caporal au 328e régiment d'infanterie et domicilié à Évreux.

Le 16 mai 1917
Mort au combat à Koukouretchani en Serbie, actuellement en Macédoine, de Raoul René Eugène Thibault, sous-lieutenant au 13e régiment de chasseurs à cheval et natif d'Évreux.

Début juin 1917
Poursuivis par le tribunal de Police de Saint-André pour avoir vendu du blé à des prix supérieurs à ceux fixés par la loi du 29 juillet 1916, un commerçant et un meunier du département sont finalement relaxés en appel par le tribunal civil d'Évreux.

En juin 1917
Robert Leneveu succède à Armand Bernard à la préfecture de l'Eure.

Le 2 juin 1917
Naissance à Évreux de François Hérissay, médaillé de la Résistance française pour sa bravoure sous l'Occupation.

Le 5 juin 1917
Soldat en permission, Hippolyte Delaval se tue en chutant du train peu avant la gare d'Évreux lorsque la porte du wagon contre laquelle il s'appuyait s'ouvre malencontreusement.

Le 6 juin 1917
Mort dans les combats du Chemin des Dames dans l'Aisne de Jacques Ravenel, caporal au 28e régiment d'infanterie et probablement domicilié à Évreux.

Le même jour
Mort dans les combats du Chemin des Dames dans l'Aisne d'Albert Ernest Armand Tremerel, soldat au 24e régiment d'infanterie et probablement domicilié à Évreux.

Le 13 juin 1917
Le conseil municipal d'Évreux vote une protestation contre le nouveau décret prescrivant l'interruption de la distribution du gaz treize heures par jour, ce qui risque de mettre en péril l’activité des boulangers possédant des pétrins mécaniques.

Le 19 juin 1917
Mort au combat à Reims dans la Marne de Maurice Alexandre Duvalet, canonnier à la 25e batterie du 115e régiment d'artillerie lourde et probablement d'origine ébroïcienne.

Le 22 juin 1917
Mort au combat à Mont-Cornillet près de Moronvilliers dans la Marne de Victor Émile Oudart, soldat au 330e régiment d'infanterie et probablement domicilié à Évreux.

Le 1er juillet 1917
Déserteur du 3e bataillon d’Afrique et fuyant l’hôpital d’Évreux, Gustave Mesnard se suicide boulevard Barbès à Paris après avoir tué un agent de police et un passant, et en avoir blessé plusieurs autres personnes.

Le 2 juillet 1917
Mort au combat à Cappy dans la Somme de Georges Paul de Saint-Antoine, maréchal des logis au 6e régiment de dragons et domicilié à Évreux.

Le 4 juillet 1917
Mort à l'hôpital complémentaire n°26 d'Évreux des suites de blessures reçues en service commandé de Lucien Bobillier, employé de commerce et automobiliste au 13e régiment d'artillerie.

Le 8 juillet 1917
Mort au combat à Chermizy-Ailles dans l'Aisne d'Auguste Albert Duchesne, soldat au 24e régiment d'infanterie et domicilié à Évreux.

Le 16 juillet 1917
Naissance à Évreux d'Henri Chauvin, enseignant, directeur d'école, officier de la Légion d'honneur, titulaire de la Croix de guerre avec palme, de la médaille de la Résistance et des services volontaires.

Le 17 juillet 1917
Tous deux natifs d'Évreux et mobilisés dans le 51e régiment d’infanterie, Alexandre Joseph Bicaux et André Paul Jules Chevallier trouvent la mort dans les combats de la côte 304, à Esnes-en-Argonne dans la Meuse.

Le 23 juillet 1917
Mort au combat dans le secteur du chemin des Dames à Ailles dans l'Aisne de Gaston Armand Hamel, sergent au 23e régiment d'infanterie et domicilié à Évreux.

Le 27 juillet 1917
Mort au combat à Bixshoote en Belgique de René Robert Buchy, soldat au 43e régiment d'infanterie et natif d'Évreux.

Le 29 juillet 1917
Mort à Évreux de Paul Leneveu, ancien négociant et membre de la Société des amis des arts du département de l'Eure.

En août 1917
Les correspondants ébroïciens de la section économique de Rouen initiée par le ministère de la Guerre installent leurs bureaux à la préfecture.

Le 8 août 1917
Participant au colloque initié par le nouveau directeur des chemins de fer de l'Etat sur le transport des fruits à cidre des régions cidricoles, le directeur de la chambre de commerce d'Évreux obtient l'assurance que les lignes secondaires seront suffisamment équipées en wagons.

Le 10 août 1917
Juge suppléant rétribué au tribunal d'Évreux depuis juillet 1914, Charles Henri Ernault d'Orval est nommé juge titulaire à Bernay.

Le 11 août 1917
La préfecture de l’Eure enregistre la déclaration de création du Groupement syndical des entrepreneurs de battage et de pressage de l’arrondissement d’Évreux qui fixe son siège au 23 rue Saint-Germain.

Le 16 août 1917
Organisée par la revue L'Auto, la course cycliste Trouville-Paris passe aux alentours de midi à Évreux où se trouvent contrôle fixe, ravitaillement et signature.

Le 20 août 1917
Lors de sa réélection à la présidence du conseil général, Modeste Leroy prononce un discours patriotique sur le maintien de l'union sacrée jusqu'à la victoire définitive.

Le même jour
Mort au combat au chemin des Dames dans le secteur de Courtecon dans la Meuse de Charles Alexandre Damour, soldat au 236e régiment d'infanterie et domicilié dans le quartier de La Madeleine à Évreux.

Le 21 août 1917
Mort au combat à Fleury-sur-Aire dans la Meuse de Robert Hippolyte Masson, soldat au 75e régiment d'infanterie et natif d'Évreux.

Le 28 août 1917
Président du tribunal d'Évreux depuis février 1910, Louis Isidore Michel Armirail est nommé vice-président du tribunal de première instance de Rouen en Seine-Inférieure (actuelle Seine-Maritime).

Le même jour
Juge d'instruction à Évreux depuis juillet 1910, Henri Adolphe Amédée Guilliard est promu président du tribunal de première instance.

Le 31 août 1917
Mort près d'Oulches dans l'Aisne des suites de blessures reçues au combat de Sainte-Marie Potel, soldat au 403e régiment d'infanterie et probablement domicilié à Évreux.

Le 4 septembre 1917
Juge de paix à La Loupe en Eure-et-Loir, Armand Florimon Aubineau est nommé juge au tribunal de première instance d'Évreux.

Le 5 septembre 1917
Mort au combat à Récicourt dans la Meuse de Jean Marie Jagoudel, conducteur au 2e escadron du train des équipages militaires et domicilié à Évreux.

Le 15 septembre 1917
Revue illustrée sur le monde du sport, La Vie au grand air publie un long article du professeur Charles Denis sur les méthodes innovantes de rééducation par la culture physique et le sport des blessés de guerre soignés à Évreux par le professeur Rodolphe T et le professeur Chevallier.
Photo

Le professeur Chevallier à Évreux dans "La Vie au grand air", revue illustrée de tous les sports datée du 15.9.1917
© BNF-Gallica
Domaine public


Le 16 septembre 1917
Max Berry remporte la course cycliste Paris-Évreux devant Fourier et Hoffbourg.

Le 19 septembre 1917
Mort au combat à Beaumont dans la Meuse d'Henri Anatole Spohnhauer, soldat au 70e régiment d'infanterie et domicilié à Évreux.

Le 26 septembre 1917
Mort à Verdun-sur-Meuse dans la Meuse des suites de blessures reçues au combat d'Alexandre Louis Fernand Mansard, caporal au 53e régiment d'infanterie coloniale et natif d'Évreux.

Le 10 octobre 1917
Mort au combat à Mayadac en Grèce de René Fortuné Delaunay, soldat au 45e régiment d’infanterie et domicilié à Évreux.

Le même jour
La Société des courses d'Évreux organise une épreuve de trot à l'hippodrome de Navarre avec le concours de l'Etat et de celui de la Ligue du trotteur français.

Le 26 octobre 1917
La requête de l’ancien marchand lovérain François Marmier se plaignant de son internement à l’asile d’aliénés d’Évreux qu’il juge arbitraire est étudiée par la commission des pétitions du Sénat.

Le 28 octobre 1917
Titulaire de la Croix de guerre, le jeune instituteur Clément Chassanite meurt de ses blessures à l’hôpital d’Évreux où il se trouvait depuis quatre mois.

Le 11 novembre 1917
Mort au combat à Beaumont-en-Verdunois dans la Meuse de Georges Joseph Duval, soldat au 86e régiment d'infanterie et probablement domicilié à Évreux.

Le 14 novembre 1917
Mort à l'hôpital d'Évreux des suites de maladie contractée en service de François Toussaint Jagu, conducteur au 8e escadron du train des équipages militaires.

Le 19 novembre 1917
Mort accidentelle en service en Italie d'Adrien Victor Pitel, soldat au 203e régiment d'infanterie et probablement domicilié à Évreux.

Le 2 décembre 1917
Naissance à Évreux d'Elie de Dampierre, médaillé de la Résistance française pour sa bravoure sous l'Occupation, opérant sous le pseudonyme Berger.

Le 3 décembre 1917
Mort au couvent des dames de la Providence à Dijon en Côte-d'Or des suites de maladie non imputable au service de Gabriel Amédée Séguin, soldat au 139e régiment d'infanterie territorial et originaire d'Évreux.

Vers le 10 décembre 1917
Attaché titulaire au ministère de la Justice à Paris, M. Pellottier est nommé substitut du procureur de la République à Évreux.

Le 10 décembre 1917
Professeur de sixième à l'École pratique de fille de Cherbourg, dans la Manche, Mme Mennessier-Lacan est provisoirement affectée à l'Ecole pratique de garçons d'Évreux.

Le 13 décembre 1917
Mort à Évreux de Léon Vigy, général de division du cadre de réserve, grand officier de la Légion d’honneur, titulaire de la Croix de guerre, et adjoint au commandement de la 3e région militaire.

Le même jour
Mort à Urvillers dans l'Aisne des suites d'une intoxication au gaz de combat de Paul Alphonse Fontaine, soldat au 24e régiment d'infanterie, natif d'Évreux et domicilié à La Madeleine.

Le 21 décembre 1917
Dans son intervention à la Chambre, le député de l'Alliance démocratique Emmanuel Brousse fustige le fonctionnement du service de santé et cite le mauvais exemple la ville d'Évreux : quinze tonnes de pommes de terre pourrissent en effet dans les caves de l'hôpital, et la réquisition des hôtels, transformés en hôpitaux militaires, génère un coût prohibitif.
Photo

Emmanuel Brousse, député des Pyrénées Orientales par l'Agence Meurisse
© BNF-Gallica, Département Estampes et photographie, EI-13(2510)
Domaine public

< avant après>