L'Histoire d'Évreux

1921 - 1922

L'Histoire d'Evreux depuis l'écrasante défaite de l'Evreux Athletic Club face à l'Union Sportive du Mans jusqu'à l'attribution du titre de chanoine honoraire du lycée à Charles-Arthur Guéry.

< >

logo

Les événements fondateurs, les petites et grandes péripéties de la ville, les personnages marquants, les anecdotes diverses, les informations les plus variées...

1921


En 1921
La commune d'Evreux compte 18.234 habitants.

La même année
L'Evreux Athletic Club remporte le tournoi de l'Alcazar, rencontre considérée par certains observateurs comme le premier championnat de France de basket-ball.

La même année
La ville d'Evreux reprend l'exploitation de la distribution d'eau en régie.

La même année
Erection à l’hôtel de ville du tableau d’honneur en hommage aux Ebroïciens tués pendant la Première Guerre mondiale.

Le 2 janvier 1921
Privé de la plupart de ses meilleurs joueurs, l'Evreux Athletic Club est battu 74 à 0 par l'Union Sportive du Mans lors de la première journée interrégionale des éliminatoires du Championnat de France de rugby.

Le 11 janvier 1921
Ancien directeur de la succursale ébroïcienne de la Banque de France mais, surtout, directeur du comité d'Evreux de la Société française de secours aux blessés militaires, Charles Besnier est fait chevalier de la Légion d'honneur.

Le 14 janvier 1921
Infirmière bénévole à Evreux et diplômée de la Société française de secours aux blessés militaires, Madeleine Sauvage reçoit la médaille de la Reconnaissance française, deux mois avant sa soeur Geneviève.

Le 23 janvier 1921
De violents incidents ont lieu au tribunal lorsque l'acquittement d'un notable de la ville, accusé d'attentat à la pudeur sur deux petites filles, est prononcé.

Le 3 février 1921
Lors de leur réunion, les militants ébroïciens du Comité socialiste révolutionnaire protestent contre le vote du comité national sur l'augmentation de la carte d'adhésion, le journal Le Peuple, et la résolution d'exclusion.

Le 14 février 1921
Native d'Evreux et infirmière bénévole à l'hôpital de Montfort-l'Amaury en Seine-et-Oise pendant la Grande Guerre, Louise Bougarel est faite chevalier de la Légion d'honneur.

Le 6 mars 1921
Au cours de leur assemblée annuelle, les membres de l'Association fraternelle des anciens combattants, mutilés, veuves de guerre et orphelins de Saint-Germain-la-Campagne réclament des sanctions à l'encontre des agissements du médecin-chef du CSR d'Evreux, le docteur Barberousse.

Le 6 mars 1921
Grièvement blessé d'un coup de couteau par un militaire lors d'une altercation au bal de Chambray-sur-Eure, le jeune Marcel Leblanc est transporté d'urgence à l'hôpital d'Evreux.

Le 20 mars 1921
Robert Grassin remporte la course cycliste Paris-Evreux devant Marcel Gobillot et Gabriel Marcillac.
voir partie icono >

Le 23 mars 1921
Une décision ministérielle récompense, à des degrés divers, plusieurs figures de la ville pour leur engagement dans l’éducation physique et sportive, notamment dans le cadre de la préparation au service militaire : Edouard Beauniez, du Comité d’éducation physique de l’Eure ; Alphonse Auger et Raymond Thierry, de la Société de tir militaire d’Evreux, Charles Bellettre, Paul Delaboissière et Georges Beaugendre, de l’Evreux Athletic Club ; Eugène Caruchet, de l’Association sportive de l’école normale d’instituteurs de la rue Saint-Germain ; Victor Crechet, de l’Union sportive de l’école professionnelle d’Evreux ; Jean Humbert, du Comité départemental de l’éducation physique ; Pierre Dubroca et Constant Launay, de l’Avenir ébroïcien ; ainsi qu’Alban Tournon et Henri du Pouget, des Cadets de Navarre.

Le 27 mars 1921
Membre à Evreux du Comité de l'éducation physique de l'Eure, Edouard Beaumiez se voit honoré d'une médaille d'argent.

Le 28 mars 1921
Infirmière bénévole à l'hôpital complémentaire n° 12 de la rue Joséphine à Evreux pendant près de quatre ans, Geneviève Céline Marie Sauvage reçoit la médaille de la Reconnaissance française, deux mois après sa soeur Madeleine.

Le 9 avril 1921
La direction de l'administration pénitentiaire de la rue Cambacérès à Paris procède, à l'hôtel de la préfecture de l'Eure à Evreux, à l'adjudication du droit de chasse à tir, pour une durée de neuf années, sur deux cents hectares de terres, bois et pâtures de la colonie des Douaires.

Le 16 avril 1921
Un monument à la mémoire des anciens professeurs, élèves et employés du lycée d'Evreux est inauguré dans la cour d'honneur.

Le 20 avril 1921
Condamné à mort pour le meurtre d'un de ses compatriotes, l'anarchiste espagnol Emilio Echavarri est guillotiné derrière la prison d'Evreux, sur un chemin vicinal.

Le 8 mai 1921
Le Congrès fédéral des sections communistes de l'Eure siège à la bourse du travail d'Evreux sous la présidence de Paul Louis.

Le 12 mai 1921
Infirmière de la Société de secours aux blessés de guerre et surveillante générale de l'hôpital auxiliaire n° 12 situé au pensionnat de la Providence du 5 rue Joséphine à Evreux, Jeanne Octavie Renée Papavoine, dite soeur Saint-Espérance, est nommée chevalier de la Légion d'honneur.

Le 19 mai 1921
Le garde des Sceaux Laurent Bonnevay rejette la pétition n°657 transmise par M. Inghels de la Commission de législation civile et criminelle, et par laquelle Jules Brumeaux, détenu à la maison d’arrêt d’Evreux, « demande justice ».
voir partie icono >

Le 29 mai 1921
Bibliothécaire, philologue, historien helléniste, et membre de l'Institut de France, Henri Omont est élu président de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres du département de l'Eure et succède à Léon Coutil.

Le 11 juin 1921
Pour la deuxième année consécutive, M. Hée, constructeur ébroïcien de machines agricoles, remporte le premier prix du Syndicat de culture mécanique de la région d'Evreux et une médaille de vermeil du ministère de l'Agriculture lors du concours agricole départemental de Verneuil.

Le 17 juin 1921
Un violent incendie d'origine indéterminé détruit près de 200 hectares de la forêt d'Evreux.

Le 23 juin 1921
Le directeur de rédaction et gérant Georges Houard inspecte avec attention, à la sortie des presses de l'imprimeur ébroïcien Henri Dévé, le tirage du tout premier numéro de Les Ailes, journal hebdomadaire consacré à la locomotion aérienne.

Vers le 14 juillet 1921
Ayant choisi de parrainer la commune de Moislans dans la Somme, le conseil municipal d’Evreux vote une imposition extraordinaire de cinq centimes qui produiront pendant 20 ans une annuité de 15.000 francs pour permettre à cette commune dévastée de se reconstruire.

Le 21 juillet 1921
La Société des courses d'Evreux reporte au 22 septembre sa réunion du jour qui devait comporter sept courses dotées de 29.100 francs.

Le 24 juillet 1921
Erection du monument à la mémoire des 541 Ebroïciens tués pendant la Grande Guerre.

Le 5 août 1921
De retour de Deauville où il vient de déposer un certain R. Morane, le pilote Alfred Fronval fait atterrir son AR 130 HP à Evreux où il compte passer la nuit avant de reprendre la direction de l’aérodrome de Villacoublay.

Le 7 août 1921
Mort à Evreux d'Emile Louis Laurent Hérissay, ancien magistrat et vice-président de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres du département de l'Eure.

Le 13 août 1921
Contremaître d'ajustage, M. Deredec est nommé professeur technique à l'Ecole pratique de commerce et d'industrie d'Evreux.

Le 17 août 1921
Pris pour un vagabond pilleur de stocks par un gendarme, le député de l'Eure Aristide Briand est arrêté puis conduit à la gendarmerie.
voir partie icono >

Le 4 septembre 1921
Au cours de la treizième étape du tour de France aéronautique de la Coupe Michelin, l’aviateur Alphonse Poirée atterrit comme prévu sur la piste d'Evreux, en début d'après-midi, puis repart après une courte pause de dix minutes, oubliant par mégarde son livre de bord. Il sera contraint de faire demi-tour et gagnera cependant l'étape puis la compétition.

Le 10 septembre 1921
Mort à Evreux d'Armand Honorat Gouhier, directeur de l'imprimerie Hérissey, ancien secrétaire de la société des secours mutuels L'Ebroïcienne, ancien administrateur de la Caisse de crédit agricole de l'Eure et membre de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres du département de l'Eure.

Le 17 septembre 1921
Sous la tutelle de l'Office agricole départemental, le comice agricole des deux cantons d'Evreux organise un concours-foire de semence de blés jusqu'au 25 septembre.

Le 19 septembre 1921
Naissance à Evreux de Paul Berthaux, docteur en médecine, et professeur de gérontologie au centre de gérontologie clinique de la Faculté de médecine Pitié-Salpêtrière à Paris.

Le 22 septembre 1921
Initialement prévue le 21 juillet puis reportée, la Société des courses d'Evreux propose une réunion comportant sept courses dotées de 29.100 francs.
voir partie icono >

Le 11 novembre 1921
La commune de Guichainville inaugure son monument aux morts réalisé par M. Mabire, marbrier d'Evreux.

Le 14 novembre 1921
Le thermomètre présente une température négative de -13° à Evreux.

Le 15 décembre 1921
Mort à Evreux de Paul Jacquelin, ingénieur des arts et manufactures, collaborateur du chantier du canal de Panama, conseiller municipal de la ville et membre de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres du département de l'Eure.

Le 23 décembre 1921
Mort à Paris de M. Saisset-Schneider, ancien général de brigade à Evreux, chevalier de la Légion d'honneur et membre de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres du département de l'Eure.

1922


En 1922
Construction et aménagement des tribunes du Pré-Margot.

La même année
Directeur de la Musique municipale d'Evreux, Emile Clérisse propose à son orchestre de jouer La Marche aux Flambeaux de Giacomo Meyerbeer, Judex de Charles Gounod, l'Ouverture des Noces de Figaro de Wolfgang Amadeus Mozart, et Les Valses hongroises de Johannes Brahms.

La même année
La chambre de commerce d’Evreux émet des pièces en bronze d'aluminium d'une valeur de 1 et 2 francs.

La même année
Neuf cas de tuberculose sont déclarés au dispensaire d'Evreux.

Le 8 janvier 1922
Le Racing Club de France bat l'Evreux Athletic Club par 17 à 0 au second tour éliminatoire du championnat de France de rugby.

Le 11 janvier 1922
Mort à Evreux de Jules Isidore Legué, président de la section des Vétérans d'Evreux, titulaire de la médaille de la Reconnaissance française et membre de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres du département de l'Eure.

Le 15 janvier 1922
L'Evreux Athletic Club est battu 14 à 0 par le Racing club chalonnais en match de barrage du championnat de France de rugby.

Le 18 janvier 1922
Ancien chef électricien de la marine et escroc multirécidiviste qui avait notamment tenté de faire installer l'électricité dans la cathédrale d'Evreux, un certain Barthe est condamné à treize mois de prison par la 14e chambre correctionnelle.

Le même jour
Recherchés pour le meurtre de la veuve Rosse et de sa fille, les jeunes frères Léon et André Gicquel sont arrêtés sur le territoire de la commune d'Evreux.

Le 22 janvier 1922
L'Evreux Athletic Club démarre le Championnat de France de « football-rugby » dans la deuxième poule qui comprend également le Stade toulousain, le Boucau Stade et le RC Châlonnais.

Le 29 janvier 1922
Mort d'Emile Beaujan, chanoine d'Evreux et secrétaire de l'évêché.

En février 1922
Le prix du mètre cube d’eau coûte 0,30 franc à Evreux contre 0,33 franc à Caen, 0,45 franc à Cherbourg, 1 franc au Havre et 1,35 francs à Brest.

Le 26 février 1922
Quelques militants décident de reconstituer une fédération socialiste départementale à la bourse du travail d'Evreux.

Le 2 avril 1922
Gabriel Marcillac remporte la course cycliste Paris-Evreux devant Marcel Gobillot et Roger Lacolle.
voir partie icono >

Le même jour
Des délégués de l'Interfédération communiste du Nord-Ouest se réunissent à Evreux au Restaurant de l'Agriculture situé 25 rue Edouard-Ferray.

En juin 1922
Le conseil municipal de Guichainville choisit la Société agricole d'électricité de la région d'Evreux pour le développement de l'électrification de leur commune.

Le 11 juin 1922
Physicien et membre de l'Institut de France, Maurice de Broglie est élu président de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres du département de l'Eure et succède à Henri Omont.

Le 24 juin 1922
Invité à Evreux par l'Union départementale des syndicats ouvriers de l'Eure, le lieutenant-colonel Josse est conspué par l'auditoire lorsqu'il persiste à exprimer son opposition à la journée de huit heures.

En juillet 1922
Michel Maestracci succède à Georges Ernest Marie Goublet à la préfecture de l'Eure.

Le 6 juillet 1922
Lors de la deuxième journée du 86e congrès de l’Association normande tenu à Montivilliers sous la présidence de M. de Longuemare est étudié le projet d’une ligne ferroviaire passant par Mantes, Evreux et Honfleur avec le passage de l’estuaire de la Seine par un ferry-boat électrique capable de transporter des trains.

Le 11 juillet 1922
Condamné à mort pour le meurtre de la veuve Rosse et de sa fille, le jeune Léon Gicquel est guillotiné derrière la prison d'Evreux, à l'aube, après avoir ingéré deux verres de rhum.

Le 21 juillet 1922
Accusés de meurtre, le journalier Arsène Clovis Périer et le bûcheron Paul Lenoble sont condamnés à mort, à Evreux, par la cour d'assises de l'Eure.

Le 12 août 1922
Engagés dans la grande grève nationale, les cheminots du dépôt d'Evreux reçoivent, en compensation, la somme de 102 francs de la part des syndicats.

Le même jour
Arrêté pour avoir étranglé sa femme la nuit précédente à Emy, le journalier Louis-Pierre Houssaille est écroué, dans la matinée, à la prison d'Evreux.

Le 24 août 1922
Le tribunal de première instance d'Evreux déclare l'absence depuis le 13 janvier 1915 de Ferdinand Guilhem d'Abbadie d'Arrast, riche héritier dont le dernier domicile connu était le 14 rue Joséphine. Ce même jugement autorise son épouse, Marthe Lasserre de Monzie, à administrer les biens de la famille.

Le 3 septembre 1922
Pilote-aéronaute de l’Aéro-club de Rouen, Gaston Fleury et son ballon se trouvent à 220 mètres au-dessus de la ville d’Evreux, précisément à 21h01.

Le 16 septembre 1922
Romancier à succès et bibliothécaire au ministère de l'Instruction publique, Pierre Benoît est enlevé par des Irlandais du Sinn Féin puis enfermé deux jours durant dans un couvent qu'il suppose situé à Evreux. Il avouera cependant que cette opération n'était qu'une fantaisie organisée par ses soins.
voir partie icono >

Le 22 septembre 1922
La levée du corps de Mme Pierre de Waru est faite en l'église Saint-Pierre de Chaillot à Paris par le chanoine Herpin, vicaire général d'Evreux.

Le 24 septembre 1922
Les membres de la section syndicale des agents des contributions directes de l'Eure se réunissent à Evreux pour défendre la liberté des fonctionnaires et le droit syndical. Ils réclament également le maintien de l'indemnité de cherté de vie qui s'élève à 720 francs.

Le même jour
Le préfet Michel Maestracci, le colonel commandant du 7e régiment de chasseurs à cheval, le comte d'Ideville, le marquis de Gouvion Saint-Cyr, le comte de Jarnac et bien d'autres personnalités mondaines assistent à la première réunion hippique de la saison qu'organise la Société des courses d'Evreux à l'hippodrome de Navarre.

En octobre 1922
Une section ébroïcienne de l'Union nationale des combattants se structure autour de son président Bellenger, de son secrétaire Delahais et de son trésorier Lochet.

Le 5 octobre 1922
Chirurgien à Vernon, le docteur Vallet comparaît devant le tribunal correctionnel d'Evreux pour avoir provoqué la mort d'une femme, opérée d'un fibrome alors qu'elle était en réalité enceinte.

Le 22 octobre 1922
L'Ebroïcien Delamarre est désigné secrétaire fédéral de la fédération de l'Eure de la Section française de l'Internationale ouvrière.

Le 27 octobre 1922
Jusqu'au 30 du mois, le cinéma Victor-Hugo du 51 rue du même nom, propose : Constantinople, La Fête espagnole, film de Germaine Dulac avec Eve Francis, L'Aiglonne d'Emile Keppens et René Navarre avec Émile Drain et Cyprian Gilles, une attraction du comique ébroïcien Lhomme, Le lièvre et la tortue d'après la fable de Jean de La Fontaine, et le 9e et dernier épisode du feuilleton Mathias Sandorf, réalisé par Henri Fescourt.
voir partie icono >

Le 28 octobre 1922
La cour d'assises de l'Eure à Evreux acquitte une couturière du Neubourg qui comparaissait pour bigamie pour le motif qu'un enfant de la seconde union est né, en l'occurrence dans la prison d'Evreux.

Le 29 octobre 1922
Domicilié rue Neuve, l'Ebroïcien Valentin Bascou compte parmi les quinze victimes de l'accident de la ligne Paris-Brest survenu à Châtelaudren.

Le 1er novembre 1922
La chambre de commerce d'Evreux doit avoir retiré de la circulation les pièces en bronze d'aluminium d'une valeur de 1 et 2 francs qu'elle avait émises.

Le 5 novembre 1922
Lors d’une bagarre au pré du Bel-Ebat entre deux « Romanichels », une femme qui assistait à la scène surgit et plante un couteau dans la poitrine de celui qui vient de tomber à terre.

Le 18 novembre 1922
Environ six cents personnes assistent à Evreux aux discours du député Joseph Paul-Boncour et de Georges Mauranges lors d'une grande réunion de la Section française de l'Internationale ouvrière.

En décembre 1922
La chambre de commerce d'Evreux fait installer des lignes téléphoniques sur la commune voisine de Guichainville.
voir partie icono >

Le 15 décembre 1922
Nommé dans l'établissement depuis juillet 1889, Charles-Arthur Guéry reçoit du ministère de l'Instruction publique et des Beaux-arts le titre d'aumônier honoraire du lycée d'Evreux.

< avant après>