L'Histoire d'Évreux

1934

L'Histoire d'Évreux où l'on verra, entre autres, que 400 auditeurs assistent au discours de René Dumont à l'amphithéâtre du jardin botanique.

< >

logo

Les événements fondateurs, les petites et grandes péripéties de la ville, les personnages marquants, les anecdotes diverses, les informations les plus variées...

1934


En 1934
Naissance à Évreux de Michel Petit, maître verrier.

La même année
Artiste et professeur de dessin au lycée d'Évreux depuis 1931, Paul Perraudin accueille régulièrement chez lui, Kostia Terechkovitch, peintre d'origine russe, lequel plante son chevalet dans le jardin de son hôte et se rend parfois chez Maurice de Vlaminck, à Verneuil-sur-Avre.

La même année
Citroën fait une demande d'autorisation d'installation d'un réservoir souterrain de 17 500 litres de carburant pour son garage de l'avenue Foch.

La même année
Conseiller général de l'Eure, Pierre de Viel Castel est élu président de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres du département de l'Eure et succède à Maurice Hervey.

La même année
Le périodique ébroïcien La Revue catholique de Normandie publie son dernier numéro après 43 ans d'existence.

Le 1er janvier 1934
Mort à Évreux de Gabrielle Gallet, membre de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres du département de l'Eure.

Le 16 janvier 1934
L’Association de parents d’élèves du lycée d’Évreux, situé à l'angle des rues du lycée et de Pannette, est fondée au 72 de cette dernière rue. Elle et se donnepour vocation d’étudier tout ce qui concerne l'intérêt des enfants, leur éducation et leur instruction, de former des voeux à ce sujet et en poursuivre la réalisation, ainsi que de faciliter les rapports et la collaboration entre parents et administration universitaire.
Photo

Le numéro 72 de la rue de Pannette en 2020
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site


Le 21 janvier 1934
Juge aux Andelys, M. Saulnier et nommé au tribunal de première instance d'Évreux.

Le 26 janvier 1934
Cinq malfaiteurs sont arrêtés pour le vol de timbres fiscaux, en mai 1933, dans les bureaux de la direction de l'enregistrement.

En février 1934
Deux sympathisants communistes d'Évreux participent à hauteur de dix francs à la collecte du journal L'Humanité pour « les victimes ouvrières de la police fasciste ».

Le 4 février 1934
Organisé par l'Évreux Athletic Club, le challenge Georges Bernard voit le champion ébroïcien Roger Rochard terminer à la deuxième place.

Le 7 février 1934
Commis au service des contributions directes d'Évreux, Gaëtan Ulas gagne un lot d'un million de francs à la Loterie nationale.

Le 13 février 1934
L'assemblée générale de l'Union des groupements agricoles se tient dans la salle de réunion du Syndicat agricole d'Évreux.

Le 15 février 1934
À l'appel de l'Union départementale de l'Eure, 3 000 militants d'organisations syndicales se réunissent à la bourse du travail de la rue de Pannette, puis se rendent à la préfecture pour lancer un appel à la grève générale.

Le 22 février 1934
Le Peloton mobile 36 d'Évreux est battu 29 à 47 à domicile par le 3e régiment de génie d'Arras au deuxième tour du championnat de France militaire de basket-ball.

Le 3 mars 1934
Le ministère de l'Éducation nationale accorde à la municipalité d'Évreux la seconde tranche d'une subvention de 445 350 francs pour les travaux qu'elle effectue aux écoles de La Madeleine, de Navarre, du Puits-Carré, et des rues Saint-Sauveur et Isambard.
Photo

Partie de l'école du Puits-Carré depuis la rue du même nom
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site


Le 4 mars 1934
Le théâtre municipal d'Évreux fait salle comble pour le discours d'Anatole Sixte-Quenin et d'Arsène Gros, lors de la tournée de l'organe de presse de la Section française de l'Internationale ouvrière.

Le 6 mars 1934
Mort à Évreux de Paul-Émile Agoutin, agriculteur et membre de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres du département de l'Eure.

Le 7 mars 1934
L’Aéroclub de l’Eure propose une conférence du capitaine Dévé sur l’escadre Vuillemin à l’aérodrome d’Évreux, futur aérodrome Bellenger et actuelle base aérienne d'Évreux-Fauville.

Le 11 mars 1934
Licencié à l'Évreux Athletic Club et natif de la ville, le champion Roger Rochard arrive à la deuxième place de l'épreuve de cross-country de l'hippodrome d'Enghien-les-Bains.

Le 15 mars 1934
La section d'Évreux de la Fédération nationale des blessés du poumon et des chirurgicaux est fondée dans les murs de la bourse du travail de la rue de Pannette.

Le 21 mars 1934
Mort à Évreux de Paul Agoutin, agriculteur et collaborateur régulier de l'organisation des expositions agricoles d'Évreux.

Le 24 mars 1934
Licencié à l'Évreux Athletic Club et natif de la ville, Roger Rochard fait partie des dix athlètes français appelés à participer au Cross des nations, à Ayre en Écosse.

Le 8 avril 1934
René Debenne remporte pour la seconde fois consécutive la course cycliste Paris-Évreux devant un certain Phiétard et Robert Charpentier.
Photo

René Debenne après son arrivée victorieuse à la course Paris-Évreux, dans l'hebdomadaire Le Miroir des sports daté du 10.4.1934
© BNF-Gallica /
Domaine public


Le 15 avril 1934
Rigaux est en tête de la course cycliste Paris-Caen à son passage à Évreux mais c'est Jean Nolet qui remporte l'épreuve devant Marcaillou et Buttafocchi.
Photo

"Au milieu de l'affluence, Rigaux vire le premier devant Fournier à Évreux", dans l'hebdomadaire Le Miroir des Sports daté du 17.4.1934
© BNF-Gallica / Institut National du Sport de l'Expertise et de la Performance, 2013-54014
Domaine public


Le 23 avril 1934
Maréchal des logis au 7e régiment de chasseurs à Évreux, David Ricquier est promu au grade d'adjudant mais reste maintenu dans son régiment.

Le 25 avril 1934
Du 7e régiment de chasseurs d'Évreux et affecté au peloton motorisé de Verdun, l'élève sous-officier de réserve André Saque est muté au 5e bataillon de dragons portés de Lyon.

Le même jour
Du 8e régiment de chasseurs d'Orléans et affecté au peloton motorisé de Vesoul, l'élève sous-officier de réserve André Raymond Jacques Lacroix est muté au 7e régiment de chasseurs d'Évreux.

Le 30 avril 1934
Jugeant un litige entre le CA Lisieux et l'Évreux Athletic Club, la commission sportive de la Fédération française d'athlétisme condamne le club ébroïcien à rembourser le billet collectif aller-retour de troisième classe qu'ont du débourser sept joueurs.

Le même jour
L’Automobile Club d’Évreux est fondé au 25 rue Chartraine. Il a pour vocation la défense des intérêts des automobilistes.

En mai 1934
Paul Chiraux succède à Pierre Jean Joseph Moitessier à la préfecture de l'Eure.

Le 3 mai 1934
Les socialistes Paul Faure et Marceau Pivert fustigent le capitalisme lors d'une réunion publique et contradictoire se tenant au cinéma Novelty de la rue Chartraine.

Le 23 mai 1934
Mort à Évreux d'Albert Varillon, entrepreneur de transports, membre de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres du département de l'Eure, et chevalier du Mérite agricole.

Le 28 mai 1934
Chef pilote de l’Aéro-club de l’Eure, Paul Lemée réalise le vol d'essai d'un monoplace, équipé d’un moteur ABC et construit par l'amateur ébroïcien Leroy.
Photo

Le monoplace photographié par Richardot pour le périodique Les Ailes daté du 7.6.1934
© BNF-Gallica / Musée Air France, 2013-273367
Domaine public


En juin 1934
Le docteur Bergouignan apprend à piloter l'un des appareils mis à la disposition des membres de l'Aéro-Club de l'Eure sur le terrain d'aviation d'Évreux, ces derniers étant régulièrement contrôlés par la société Veritas.

Le 3 juin 1934
Présidé par le général Tulasne et organisé par l’Aéro-club de l’Eure avec le soutien du quotidien Le Petit Parisien, le meeting d’Évreux présente pas moins de quarante-deux avions sur le terrain d’aviation de la ville, et voit le pilote Boris remporter le Circuit de l’Eure avec son Puss-Moth, Viviane Elder recevoir la Coupe des aviatrices, M. Strubbe distingué du Prix Capitaine-Arrachart, des acrobaties aériennes réalisées par Paul Lémée aux commandes de son Morane de 80 chevaux, et les sauts en parachute de Mlle Montagu et MM. Vivier et Leclerc. La journée s’achève par un repas au hangar Bellenger.
Photo

Le meeting aérien d'Évreux dans le périodique Match-l'Intran daté du 5.6.1934
© BNF-Gallica, Département Droit, économie, politique
Domaine public


Le 6 juin 1934
L'Union des syndicats confédérés de l'Eure proteste contre la venue prévue à Évreux d'Adrien Marquet, ministre du Travail du gouvernement de Gaston Doumergues.

Le 10 juin 1934
La Société canine de l'Eure organise sa troisième exposition canine internationale dans les grands manèges militaires d'Évreux.

Le 14 juin 1934
Les hospices, bureaux de bienfaisance et bureaux d'assistance d'Évreux, ainsi que la congrégation de la Providence de la rue Joséphine font partie des établissements publics et privés de santé habilités, par décret ministériel, à élire des membres au Conseil départemental de l'assistance publique.

Le 21 juin 1934
Sollicitée par l'administration du club, la commission sportive de la Fédération française d'athlétisme accorde à l'Évreux Athletic Club le remboursement des frais de timbres concernant des affiches.

Le 26 juin 1934
Il reste encore quelques heures pour s'acquitter auprès d'Adrien Hiron, membre domicilié 41 rue Saint-Léger, de la cotisation nécessaire pour le banquet de l'Amicale des anciens combattants qui doit se tenir le 1er juillet suivant, au Normandy-Hôtel de la place Dupont-de-l'Eure.

Le 1er juillet 1934
L’amicale parisienne des anciens combattants des 28e régiment d’infanterie, 18e régiment d’infanterie territoriale, et 228e régiment d’infanterie rencontre, sous la présidence du colonel Leroux, leurs camarades ébroïciens au Normandy-Hôtel de la place Dupont-de-l’Eure, autour d'un repas dont le prix a été fixé à 27,50 francs par convive.

début juillet 1934
Un compte-rendu du tribunal correctionnel signale qu'un grand magasin de la rive droite de Paris a fait l'acquisition de timbres fiscaux provenant d'un cambriolage ayant eu lieu à Évreux. Cette annonce conduit aussitôt les Magasins du Louvre à publier un communiqué indiquant qu'ils ne sont pas les établissements soupçonnés.

Le 7 ou 8 juillet 1934
Au stade olympique de Colombes, l'Ébroïcien Roger Rochard remporte l'épreuve du 5 000 mètres comptant pour les championnats de France d'athlétisme, avec un temps de quinze minutes, cinq secondes et dix dixièmes.
Photo

Le stade de Colombes de nos jours
© Dr.Clint.Beans / CC BY-SA 3.0
Voir mentions légales


Le 12 juillet 1934
Juge de paix des cantons d’Évreux et de Saint-André-de-l’Eure, Louis Henri Daubichon est fait chevalier de la Légion d’honneur au titre de 45 années de services et de fonctions publiques.

Le 14 juillet 1934
Professeur au lycée d’Évreux, André Buisson est fait officier de l’Instruction publique, tandis que plusieurs autres pédagogues de la ville sont faits officier d’Académie tels qu’Alice Blanche Marie Lenormand, directrice d’école publique ; Elmina Nicolas, maîtresse primaire au collège de jeunes filles ; Jean Peyret, directeur d’école publique ; Angèle Cointre, née Guibert, institutrice publique ; Marcel Ferdinand, directeur de l’école annexe à l’école normale d’instituteurs ; Paul Méjean, professeur économe à l’école normale d’instituteurs ; Geneviève Patry, maîtresse primaire au collège de jeunes filles ; et Octavie Louise Peyret, née Fournet, institutrice retraitée.

Le 19 juillet 1934
La médaille d’honneur en argent, en faveur des ouvriers ou employés du commerce et de l’industrie, est accordée à plusieurs Ébroïciens tels que René Constant Angoulvant, chef du matériel à l’imprimerie Hérissey ; Armantine Estelle Vottier, née Peigney, brocheuse dans le même établissement ; Joseph Constant Albert Blot, typographe également chez Hérissey ; Lucien Alphonse Donat, couvreur-plombier chez F. Renel ; ou François Emile Picard, typographe de la maison R. Montauzé.

Le 21 juillet 1934
Des médailles d’honneur, en faveur des ouvriers ou employés du commerce et de l’industrie, sont accordées à plusieurs Ébroïciens tels qu'Henriette Zélie Noyon, née Berg, tisserande, et Joseph René Talon, ouvrier rentreur retraité, tous deux des anciens établissements Malatiré et Lecoeur ; Eugène Louis Roulé, directeur, et Marguerite Angèle Taillis, née Blot, tisseuse, tous deux des anciens établissement Boisard ; ainsi qu'Ernest Édouard Guilmeau, ancien ouvrier de la compagnie continentale du gaz.

Le 22 juillet 1934
Endommagée par l'acte de malveillance d'un adolescent de quinze ans, près de la gare de Rosny-sur-Seine, sur la ligne Paris-Cherbourg, une automatrice est dirigée en gare d'Évreux pour être inspectée par les mécaniciens.

Le 26 juillet 1934
Le tribunal correctionnel de Pont-Audemer condamne sévèrement MM. Thomas, Jouette et Guilbert pour fraudes sur l'admission temporaire tandis que le Syndicat agricole d'Évreux, partie civile, obtient 1 000 francs de dommages et intérêts.

Le 29 juillet 1934
La dernière étape du Tour de France 1934 passe par Évreux aux alentours de 13 heures.

Le 1er août 1934
Domicilié 135 avenue Aristide-Briand à Évreux, le gendarme Marcel Hubert Cordier est admis dans la garde républicaine mobile et affecté, en vue de son instruction, au peloton mobile n°96 de Lisieux, dans le Calvados.

Le même jour
Des récompenses sont décernées à plusieurs Ébroïciens pour services rendus à la mutualité : une médaille d’or à Georges Guérin, président de Protection mutuelle ; une médaille d’argent à Charles Armand Marie, président de la section locale des Médaillés militaires ; une médaille de bronze à Louis Léon Joseph Dejeux, administrateur de cette même société de secours, à Jean-hilaire Leclercq, vice-président de la Solidarité militaire, et à Charles Léon Mauriax, membre de la Tutélaire des employés et ouvriers des postes, télégraphes et des téléphones d’Évreux ; une mention honorable à François Bredoux, vice-président de la Protection mutuelle, à Marcel Delbos, administrateur de l’Union des ouvriers d’Évreux, ainsi qu’à Camille Émile Valentin Girault, trésorier de la Caisse d’indemnité journalière de la musique municipale d’Évreux.

Le 3 août 1934
Tous deux inspecteurs des services extérieurs des Postes, Télégraphes et Téléphones d'Évreux, M. Paris est muté à Châteauroux dans l'Indre, tandis que M. Salles rejoint la direction régionale de Paris.

Le même jour
Domiciliés à Évreux, Bronislaw D, cocher natif de Wilno en Pologne et son épouse Élisabeth N., native de Vrbovo en Tchécoslovaquie, sont naturalisés français par décret du président de la République Albert Lebrun.

Le 17 août 1934
Juge d'instruction conduisant le dossier sur la catastrophe ferroviaire de Saint-Élier qui avait fait 37 morts en octobre 1933, M. Saulnier inculpe pour homicide par imprudence le chef de section Raymond Imhoff et le chef de district François Loisel, tous deux domiciliés à Évreux.

Fin août 1934
Mort à Madras en Inde du jésuite Désiré Honoré, natif d'Évreux, vétéran des missions catholiques dans ce pays et fondateur de la Malabar Catholic Youth League.

Le 7 septembre 1934
Mort à Clermont-Ferrand d'Henri Hochon, juge au tribunal de première instance d'Évreux, alors qu'il se trouvait en vacances.

Le même jour
Licencié à l'Évreux Athletic Club et natif d'Évreux, le jeune Roger Rochard, mécanicien de métier, remporte la médaille d'or du 5 000 mètres aux championnats d'Europe d'athlétisme, à Turin en Italie.

Le 15 ou 16 septembre 1934
Champion de France et médaillé d'or du 5 000 mètres aux Championnats d'Europe d'athlétisme de Turin, le jeune ébroïcien Roger Rochard est reçu avec sa famille à l'hôtel de ville d'Évreux.
Photo

La famille Rochard reçue à l'hôtel de ville d'Évreux pour un vin d'honneur, dans l'hebdomadaire Match-l'Intran du 18.9.1934
© BNF-Gallica, département Droit, économie, politique, JO-41178
Domaine public


Le 17 septembre 1934
Président de la Société des amis des arts du département de l'Eure, Marcel Delaunay écrit pour la publication Comoedia un article dans lequel il fustige les panneaux publicitaires qui corrompent la ville d'Évreux, et regrette que les abords de la cathédrale ne soient pas épargnés par des constructions et des aménagements jugés trop modernes.
Photo

Hommage à Marcel Delaunay
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site


Le 20 septembre 1934
Avoué et docteur en droit, Jean Marie Albert Leher est nommé juge de troisième classe au tribunal de première instance d'Évreux.

Le 21 septembre 1934
Élèves de l'école normale d'instituteurs de la rue Saint-Germain, Maurice Doche, René Dumora, René Ménager, Louis Hérissay et Henri Laurent sont admis au brevet de préparation militaire supérieure au titre de l'infanterie, et pourront être admis dans un peloton d'élèves sous-officiers de réserve.

Le 25 septembre 1934
Parti de la Croix-de-Berny en région parisienne, le grand prix Cyclo-sport passe par Versailles, Houdan, Dreux, Évreux, Pontoise et Saint-Denis.
Photo

"Ces trois fugitifs sont rejoints après Évreux, Dubois mène ici devant Naisse", dans l'hebdomadaire Le Miroir des Sports daté du 25.09.1934
© BNF-Gallica / Institut National du Sport de l'Expertise et de la Performance, 2013-54014
Domaine public


Le 7 octobre 1934
La Compagnie des chemins de fer de l'Etat met en place un nouveau train au départ de la gare Saint-Lazare à 13h40 sur la ligne Paris-Caen, avec arrêt à Lisieux et Évreux. Les mêmes arrêts seront marqués par le train retour de 17h30.

Le 11 octobre 1934
Mort à Angers de Fernand Lacroix, ancien juge d'instruction à Évreux et membre de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres du département de l'Eure.

Le 14 octobre 1934
Licencié à l'Évreux Athletic Club, l'Ébroïcien Roger Rochard remporte une épreuve de 3 000 mètres dans sa ville natale, devant René Desroches et un certain Fonné.

Le 19 octobre 1934
Le conseil général de l'Eure décide d'acquérir les immeubles situés au 24 rue Vilaine et au 17 rue Lépouzé dans l'optique d'y installer un foyer pour les pupilles de l'Assistance publique.

Le 23 octobre 1934
Du 7e régiment de chasseurs d'Évreux, l'élève officier de réserve Jean Maxime Viard est maintenu au peloton motorisé de la cavalerie de Lyon.

Le même jour
Respectivement du 1er régiment de chasseurs d'Alençon et du 5e régiment de cuirassiers de Pontoise, Marie Joseph Henri Xavier de Durfort-Civrac de Lorge et Guy Marie Noël Émile Duchesne sont mutés au groupement motorisé du 7e régiment de chasseurs d'Évreux.

Le 24 octobre 1934
Quatre cents auditeurs environ assistent, à l'amphithéâtre du jardin botanique d'Évreux, au discours de René Dumont, secrétaire des Jeunesses socialistes, d'Henri Courtade, secrétaire régional du parti communiste, et d'André Azémia, secrétaire adjoint de la Fédération socialiste de l'Eure.
Photo

René Dumont dans les années 1970
© Pierre-Emmanuel Weck
Voir Mentions légales


Le 27 octobre 1934
Alors que des terrassiers des P.T.T. achèvent une tranchée de plus de trois mètres de profondeur au carrefour de la rue Chartraine et de la rue Grande, ils mettent au jour des fragments de poterie antique portant le cachet Q. VALERIUS VERANIUS, signature du potier ou probable nom d'un notable romain du Ier siècle après J-C.

Le 31 octobre 1934
La gendarmerie de Chèvreloup en Seine-et-Oise procède à l'arrestation de Charles Aubert, ouvrier agricole sans domicile fixe et natif d'Évreux, dont la présence aux abords de la commune de Vétheuil pourrait être en rapport avec un double homicide.

Le 2 novembre 1934
Arrêté dans le cadre de l'enquête du double homicide de Vétheuil en Seine-et-Oise, Charles Aubert, ouvrier agricole sans domicile fixe et natif d'Évreux, apparaît peu à peu innnocent aux yeux des gendarmes.

Le 24 novembre 1934
Organisée par l'inspecteur de l'assistance publique dont les bureaux sont situés 1 rue Saint-Thomas à Évreux, une adjudication pour la fourniture de vêtements, au bénéfice des enfants démunis du département, est organisée à la préfecture de l'Eure.

Le 27 novembre 1934
L’Amicale des employés d’hôtel-restaurant, limonadiers et pâtissiers d’Évreux et des environs est fondée au 1 boulevard Chambeaudoin. Elle a pour vocation le placement de ses membres sur le marché du travail.

Le 8 décembre 1934
La garde mobile de Bernay appelle l'assistance de l'ingénieur des mines d'Évreux, pour venir au secours de Kléber Bouis et Bernard Sablon, ouvriers victimes de deux éboulements successifs, alors qu'ils travaillaient au fond d'une marnière d'une profondeur de 22 mètres.

Le 11 décembre 1934
Décision votée le 19 octobre précédent, le conseil général de l'Eure fait l'acquisition de l'immeuble situé 24 rue Vilaine pour la somme de 36 500 francs, afin d'y installer un foyer pour les pupilles de l'Assistance publique.

Le 23 décembre 1934
Licencié à l'Évreux Athletic Club et champion d'Europe du 5 000 mètres, le prodige ébroïcien Roger Rochard remporte facilement une épreuve organisée dans sa ville natale, au départ des Prés-Margot, laissant ses concurrents Rérolle, Leheurteur, Gouard et Bourachedi derrière lui, sous les yeux confiants et satisfaits de M. Brochot, son entraîneur.
Photo

"Rochard et Rérolle commencent à se détacher", dans l'hebdomadaire Le Miroir des sports daté du 25.12.1934
© BNF-Gallica / Institut National du Sport de l'Expertise et de la Performance, 2013-54014
Domaine public


Le 25 décembre 1934
Mort à Cannes de Louis-Modeste Leroy, pédagogue, président du conseil général de l'Eure, député de l'Eure de 1893 à 1919, et président de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres de l'Eure.

< avant après>