L'Histoire d'Évreux

1910

L'Histoire d'Évreux où l'on verra, entre autres, que la Compagnie des chemins de fer de l’Ouest met en place un train pour les chasseurs parisiens.

< >

logo

Les événements fondateurs, les petites et grandes péripéties de la ville, les personnages marquants, les anecdotes diverses, les informations les plus variées...

1910


Vers 1910
Sous la surveillance de deux gardiens et entretenu par un concierge, le musée d'Évreux est ouvert au public le dimanche et le jeudi après-midi.

En 1910
Le quintal de blé se vend en moyenne de 22,50 à 23,25 francs au marché d'Évreux.

La même année
Membre de l'Institut de France, Émile Picot est élu président de la Société libre de l’Eure et succède à Maurice Hervey.

La même année
Le peintre Charles Denet peint Les Bulles de savon, également appelée L'Essangeage.

La même année
La ville d'Évreux fait l'acquisition, par legs, de Saint Sébastien soigné par Sainte Irène, copie du XVIIIe siècle sur toile d'une oeuvre de Georges de La Tour, et ayant appartenu à Marie-Marthe de La Bigotière.
Photo

Saint Sébastien soigné par Sainte Irène, copie d'après Georges de La Tour, Joconde 07030004448
© Jean-Pierre Godais / Musée d'Art, Histoire et Archéologie d'Évreux
Domaine public


En janvier 1910
La crue de l'Iton inonde l'avenue Foch dans le quartier de Cambolle, ainsi que l'avenue de Breteuil.

Le 1er janvier 1910
M. Berger, directeur des contributions directes d'Évreux, est fait chevalier de la Légion d'honneur.

Le 20 janvier 1910
Naissance à Évreux de Louis Hermier, licencié au club sportif du lycée et vainqueur du quarantième Championnat de tir des écoles supérieures.
Photo

Portrait de Louis Hermier dans le périodique Le Tir national, organe officiel de l'Union nationale des sociétés de tir de France, daté du 1.1.1932
© BNF-Gallica
Domaine public


Le 23 janvier 1910
L'équipe de « football-rugby » de l'Évreux Athletic Club rencontre le Sporting Club Universitaire à 14h30 au stade de Colombes.

Le 27 janvier 1910
La Commission météorologique de l'Eure relève -12,5°C au thermomètre à Évreux, soit la température la plus basse de l'année.

Le 3 février 1910
L'eau de l'Iton continuant d'inonder la commune et plusieurs maisons menacent de s'effondrer.

Le 6 février 1910
L'Évreux Athletic Club bat à domicile le Vélo-sport chartrain par 8 à 0 en championnat de France de « football-rugby ».

Le 11 février 1910
Naissance à Évreux de Xavier Alfred de Gaultier de Laguionie, médaillé de la Résistance française pour sa bravoure sous l'Occupation.

Le 16 février 1910
Le Cercle sténographique ébroïcien est fondé à l’hôtel de ville.

Le 18 février 1910
Sur mandat du juge d'instruction Côme, le commissaire Carette procède à l'arrestation à Saint-Germain-en-Laye d'Hélène Broquet, domestique ayant commis de nombreux vols à Poissy, Villennes et Évreux.

Le 20 février 1910
L'équipe de « football-rugby » de l'Évreux Athletic Club est battue 10 à 3 à l'extérieur par le Rugby club compiègnois en championnat de France.

Le 21 février 1910
Président du tribunal d'Évreux, Léon Tyssandier est nommé conseiller à la cour d'appel de Rennes.

Le même jour
Président à Pont-Audemer, M. Armirail est nommé président du tribunal d'Évreux en remplacement de Léon Tyssandier, nommé conseiller à la cour d'appel de Rennes.

Le 2 mars 1910
L'Iton commence à monter de façon inquiétante alors que la ville sort à peine des importantes inondations du mois précédent.
Photo

L'Iton et un de ses lavoirs depuis la rue du Président-Huet en été 2006
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site


Le 14 mars 1910
Une jeune enseignante de l’Ecole normale d’institutrices d’Évreux se suicide en s’introduisant dans la bouche le tuyau d’un fourneau à gaz.

Le 17 mars 1910
Mort de M. Tanesse, professeur honoraire du lycée de garçons.

Le 19 mars 1910
La ville d'Évreux est mentionnée dans Les mémoires d'un pauvre Miaou, conte de Jean Vignaud publié dans les pages du Petit Parisien :
« J'avais dix-huit ans et je travaillais chez un maître tailleur d'Évreux dont la clientèle était composée des commerçants, des fonctionnaires, des employés de la ville ; la riche société se fournissant à Paris. »

Le 25 mars 1910
Mort à Évreux de Louis Lesort, ancien président du tribunal de commerce de la ville.

Le 28 mars 1910
Pour faciliter le retour des fêtes de Pâques, la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest met en circulation des trains spéciaux au départ d'Évreux et à destination de Paris.

Vers avril 1910
L'Évreux Athletic Club est champion de Normandie de « football-rugby ». Elle le sera de nouveau la saison suivante.

Le 2 avril 1910
Chassé par le marquis de Chambray en forêt d'Évreux, un cerf se retrouve perdu sur le champ de courses de l'hippodrome de Navarre.
Photo

Cerf à l'hippodrome de Navarre dans Le Sport universel illustré daté du 3.9.1926
© BNF-Gallica / Institut français du cheval et de l'équitation, 2013-97801
Domaine public


Le même jour
Sous-secrétaire d'Etat au ministère de la Guerre, Henry Chéron fustige les meneurs de la grève des inscrits marseillais lors d'une interview à la presse qu'il donne dans le train le conduisant de Paris à Évreux.

Le 10 avril 1910
Le chanteur populaire Roger de Beaumercy donne une représentation privée à Évreux au cours de laquelle il montre l’étendue de son talent en matière de chanson improvisée, après s’être vu proposer quelques rimes par le public.

Le 12 avril 1910
Précédant sur scène le groupe Lénars, quatuor de harpes chromatiques, l’artiste lyrique Suzanne Chantal chante plusieurs airs de Mozart, Haydn, Franck et Dubois lors du concert donné par la Société symphonique d’Évreux.

Le 13 avril 1910
Comme elle le souhaitait dans son testament, les plus belles pièces de la succession de Mme Chevallier de La Bigotière sont choisies puis réunies au musée d'Évreux.

Le 17 avril 1910
Au Parc de la Faisanderie à Saint-Cloud, l'Évreux Athletic Club est vaincu en finale du championnat de France de « football-rugby » de deuxième série par l'Aviron Bayonnais.

Le 24 avril 1910
Abel Lefèvre est réélu dès le premier tour pour un troisième mandat de député de la première circonscription d'Évreux.

Le même jour
Louis-Modeste Leroy est réélu député pour un cinquième mandat dans la seconde circonscription d'Évreux, sans qu'aucun autre candidat ne se soit présenté contre lui.

Le 2 mai 1910
Un violent incendie éclate en pleine nuit chez un libraire, détruisant le magasin et deux étages.

Le 4 mai 1910
Souhaitant rectifier un article de l'édition rennaise de L'Ouest-Éclair sur l'affaire du vol à l'hôtel des ventes de Rennes, un lecteur ébroïcien écrit au quotidien :
« J'ai beaucoup connu M. Berrué à Évreux où son père était greffier en chef du tribunal de commerce, et non colonel comme vous l'avez dit. Lui-même a fait ses études au lycée de cette ville. »

Le 12 mai 1910
Les Ebroïciennes Han et Fonasse intègrent le comité administratif de la section euroise de l'organisation féministe GFU, lors de son assemblée générale qui se tient précisément à Évreux.

Le 14 mai 1910
Ouverture du Tournoi international d’escrime d’Évreux qui se déroule sur deux jours.

Le 23 mai 1910
Les plus belles pièces étant déjà réunies au musée d'Évreux, Mme Gastineau, commissaire-priseur, procède à la vente du mobilier restant de la succession de Mme Chevallier de La Bigotière.

Le même jour
La préfecture de l'Eure enregistre la création de l'Évreux Athletic Club, société sportive dont le siège social est fixé au 40 rue Grande.

Le 26 mai 1910
Naissance à Évreux d'Eugène Pierre Ledanois, médaillé de la Résistance française pour sa bravoure sous l'Occupation, opérant sous le pseudonyme « Pierre ».

Le 27 mai 1910
Une exposition de l'association des Aviculteurs normands se tient jusqu'au 30 du mois à Évreux.

Le 29 mai 1910
Près de quatre cents musiciens participent à un grand festival d'ensemble d'harmonies des divisions d'excellence et supérieure.
Photo

Les nombreux participaux du festival de musique sur une carte postale éditée par Loncle
© Archives municipales d'Évreux, CPA 5Fi2681
Voir Mentions légales


Le 10 juin 1910
Naissance dans le 7e arrondissement de Paris de Jean-Louis du Temple de Rougemont, médaillé de la Résistance française pour sa bravoure sous l'Occupation, opérant sous les pseudonymes « Farges », « Taillard » ou « Évreux ».

Le 15 juin 1910
Une journalière d’Évreux, ses cinq enfants et deux autres qui lui étaient confiés sont sauvés in extremis alors que la mère tentait de s’asphyxier à l’aide de deux réchauds.

Le 16 juin 1910
Les concurrents Faure, Koegler et Kohr terminent aux trois premières places dans la catégorie des sous-officiers à l'issue de la première journée du tournoi d'escrime d'Évreux.

Le 17 juin 1910
L'équipe du 6e régiment de dragons et le Cercle d'escrime d'Évreux terminent respectivement à la troisième et à la cinquième place à l'issue de la seconde journée du tournoi d'escrime d'Évreux.

Le 19 juin 1910
Georges Perrette remporte la course cycliste Paris-Évreux devant Honoré Barthélémy et Victor Philipe.

Le 26 juin 1910
Mort à Évreux du vicomte Levaillant de Glatigny, maire de Verneuil-sur-Avre et conseiller général de l’Eure.

Le même jour
La Société civile de tir d’Évreux organise, au stand de la Folie-Marcel, la première des cinq journées de son concours annuel comprenant plusieurs catégories telles que « Tir au Lebel » ou « Poules au fusil Gras », et promettant 1 000 francs de prix en espèces et en nature.

Le 30 juin 1910
Le quotidien local Le Courrier de l'Eure publie dans ses colonnes un article du chanoine ébroïcien Charles-Arthur Guéry sur le lycée d'Évreux : « Première Communion ».

Le même jour
De nombreux sergents réservistes au 28e régiment d’infanterie d’Évreux sont promus sous-lieutenants de réserve et reçoivent une nouvelle affectation : le régiment d’infanterie de Cholet pour MM. Chaumont, Bourguignon et Bonnet, celui de Châteauroux pour MM. Saintin, Sohier et Tedesco, celui de Poitiers pour MM. Naquet et Pompon, celui d’Autun pour MM. Thorel et Wesweilier, celui de Soissons pour MM. Marlio et Roy, celui d’Angers pour M. Bourgeois, celui de Châtellerault pour M. Loudinot, celui de Parthenay pour M. Rheims, celui de Châlons-sur-Marne, actuelle Châlons-en-Champagne, pour M. Mannessier, et celui de Compiègne pour M. Baer.

Le même jour
Sergent réserviste sans affectation particulière, M. Oudiette est promu sous-lieutenant de réserve et affecté au 28erégiment d’infanterie d’Évreux.

Le même jour
Naissance à Évreux de José Vincent Petitpas, médaillé de la Résistance française pour sa bravoure sous l'Occupation.

Le 1er juillet 1910
Mort à Évreux de Mathilde Dubreuil, veuve de l'imprimeur Charles Hérissey et membre de la Société des amis des arts du département de l'Eure.

Le 3 juillet 1910
La Société civile de tir d’Évreux organise, au stand de la Folie-Marcel, la deuxième des cinq journées de son concours annuel comprenant plusieurs catégories telles que « Tir au Lebel » ou « Poules au fusil Gras », et promettant 1 000 francs de prix en espèces et en nature.

Le 12 juillet 1910
Le directeur des contributions directes d'Évreux transmet à titre d'information au conseil général de l'Eure le produit de plusieurs contributions majeures : 1 372 939 francs pour le foncier des propriétés bâties, 4 533 850 francs pour les propriétés non bâties, 1 581 843 francs pour la contribution personnelle-mobilière, 1 199 657 pour les portes et fenêtres, 1 248 874 pour les patentes, et 11 683 francs pour les frais d'avertissement.

Le 14 juillet 1910
Le général de brigade Desfaudais est promu au commandement de la 3e brigade de cavalerie à Évreux.

Le même jour
Le ministère du Travail et de la Prévoyance sociale attribue une médaille d'or à Isidore-Victor Bigot, secrétaire de la société l'Amicale mutuelle à Évreux, pour services rendus à la mutualité.

Le même jour
Le ministère du Travail et de la Prévoyance sociale attribue une mention honorable à plusieurs Ebroïciens impliqués dans la mutualité, parmi lesquels : Alphonse Louis Joseph Auger, membre de la société des anciens sous-officiers des armées de terre et de mer ; Albert Henri Bonnel et Aimé Raoul Pellerin, administrateurs du Secours immédiat des postes, télégraphes et téléphones ; Adrien Léon Sicard, percepteur à l'Union et fraternité des postes et des télégraphes ; Alfred Buisson, administrateur de section de l'Association fraternelle des employés et ouvriers des chemins de fer ; Achille Desperrois, archiviste de l'Amicale mutuelle ; Eugène Frédéric Duval, secrétaire de la Société des emmployés des administrations départementales et communales de France ; ainsi que Victor Adolphe Grain et Adolphe Honoré Lesage, respectivement vice-président et assesseur de l'Union départementale des sapeurs-pompiers de l'Eure.

Le 15 juillet 1910
L'inspecteur d'académie signale l'urgence de créer une école dans le quartier de Saint-Michel où de nombreux enfants n'ont aucun établissement scolaire à leur disposition.

Le 17 juillet 1910
La Société civile de tir d’Évreux organise, au stand de la Folie-Marcel, la troisième des cinq journées de son concours annuel comprenant plusieurs catégories telles que « Tir au Lebel » ou « Poules au fusil Gras », et promettant 1 000 francs de prix en espèces et en nature.

Le même jour
Au cours d’un violent orage, la foudre s’abat sur un peuplier auprès duquel s’abritait le cocher du comte des Isnard, officier au 6e régiment de dragons, le laissant inanimé un premier temps puis aphone lorsqu’il reprend conscience.

Vers le 20 juillet 1910
Juge suppléant rétribué à Évreux, M. Ricardi est nommé juge à Saint-Pol-sur-Mer dans le Nord.

Le 20 juillet 1910
Naissance à Évreux d'Aymar Éric Marie de Dampierre, chevalier de la Légion d'honneur.

Le 24 juillet 1910
La Société civile de tir d’Évreux organise, au stand de la Folie-Marcel, la quatrième des cinq journées de son concours annuel comprenant plusieurs catégories telles que « Tir au Lebel » ou « Poules au fusil Gras », et promettant 1 000 francs de prix en espèces et en nature.

Le 25 juillet 1910
Naissance à Évreux d'Odette Debris, médaillée de la Résistance française pour sa bravoure sous l'Occupation, opérant sous le pseudonyme Renée.

Le même jour
L’association Pouponnière d’Évreux est fondée au 3 rue du Docteur-Guindey. Elle a pour vocation la consultation gratuite pour les nourrissons.

Le 27 juillet 1910
Un décret autorise la chambre de commerce d’Évreux à souscrire un emprunt pour l’établissement de lignes téléphoniques.

Le 31 juillet 1910
La Société civile de tir d’Évreux organise, au stand de la Folie-Marcel, la dernière des cinq journées de son concours annuel comprenant plusieurs catégories telles que « Tir au Lebel » ou « Poules au fusil Gras », et promettant 1 000 francs de prix en espèces et en nature.

Le même jour
Naissance à Évreux de Roger Aubert, médaillé de la Résistance française pour sa bravoure sous l'Occupation.

En août 1910
Professeur à titre provisoire de la classe élémentaire de classe de septième au lycée de garçons d'Évreux, M. Podevin est chargé, à titre provisoire, de la classe de huitième au lycée de Lorient dans le Morbihan.

Le 6 août 1910
Victime d’un grave accident automobile en compagnie de deux officiers versaillais, l’artilleur Peuffer est transporté à l’hôpital d’Évreux où son état est jugé préoccupant.

Le 7 août 1910
Partis de Caen et à destination de Paris, les lieutenants Crosne et Joste font atterrir leur biplan de marque Henri Farman sur l'aérodrome d'Évreux.
Photo

Un biplan Henry Farman au Dominguez Field Air Meet à Los Angeles en janvier 1910
© USC Digital Library, University of Southern California Libraries, CHS-5602
Domaine public


Le même jour
Naissance à Évreux de Jacques Mordal, dit « Hervé Cras », médecin, officier archiviste du Service historique de la Marine, et médaillé de la Résistance française pour sa bravoure sous l'Occupation.

Le 11 août 1910
Soldat au 18e régiment territorial d'infanterie à Évreux, Paul-Hilaire Daniel est récompensé d'une citation au Bulletin officiel avec lettres de félicitations par le ministère de la Guerre, au titre des sociétés de préparation et de perfectionnement militaires.

Le même jour
Soldat au 18e régiment territorial d'infanterie à Évreux, Alfred Ernest Ruault est récompensé par le ministère de la Guerre d'une citation au Bulletin officiel, au titre des sociétés de préparation et de perfectionnement militaires.

Le 25 août 1910
Le conseil général de l'Eure étudie la demande de subvention de Louis Ory, ferblantier à Évreux, pour son fils Georges-Louis-Isaïe qui devrait intégrer l'Institution nationale des sourds-muets à Paris.

Le 28 août 1910
L’administration des chemins de fer de l’État est poursuivie en justice par un aéronaute dont le ballon a été égaré dans le train, tandis que la ville d’Évreux s’estime également lésée, le dit-ballon étant prévu pour la clôture de la fête de Saint-Taurin.

Le 1er septembre 1910
Afin de permettre aux chasseurs parisiens de passer la journée en forêt d’Évreux, la Compagnie des chemins de fer de l’Ouest met en place un train express supplémentaire les dimanches et jours fériés jusqu'au 31 janvier 1911.

Le 9 septembre 1910
Suite à une réclamation des habitants, le conseil municipal nomme « rue de la Passerelle » le dernier tronçon de la rue du Lycée (actuelle rue Jean-Jaurès).

Le 17 septembre 1910
Afin de remplacer les équidés réquisitionnés par l'Ecole d'application de cavalerie, le Bureau des remontes de la Direction de la cavalerie au ministère de la Guerre alloue trois chevaux de selle du dépôt de Caen au 6e régiment de dragons d'Évreux.

Le 10 octobre 1910
Ancien sergent du 21e régiment d'infanterie coloniale, Abel-Etienne Poutot est nommé commis aux écritures à l'asile d'aliénés d'Évreux.

Le 11 octobre 1910
Le Comité républicain démocratique des communes du canton d’Évreux-Sud est fondé à Évreux.

Le 13 octobre 1910
Interrompues par d’importantes grèves du personnel, les lignes téléphoniques d’Évreux sont rétablies.

Le 22 octobre 1910
Surveillant-contrôleur à la gare de Serquigny, M. Duclos est arrêté à Évreux pour avoir été l'un des meneurs de la grève des cheminots.

Le 28 octobre 1910
Mort à Évreux d'Henri-Urbain Cordier, inspecteur général honoraire des ponts et chaussées et officier de la Légion d’honneur.

Le 3 décembre 1910
Le Bureau des remontes de la Direction de la cavalerie au ministère de la Guerre alloue, au 6e régiment de dragons d'Évreux, cinq chevaux de selle et cinq d'attelage du dépôt de Caen, et désigne le site du Bec-Hellouin pour la transition des équidés de moins de trois ans et demi.

Le 19 décembre 1910
À l'issue de l'assemblée générale des Jeunesses républicaines, est donnée au théâtre municipal d'Évreux une conférence intitulée « Jules Ferry et l'oeuvre scolaire de la troisième République » au cours de laquelle est défendue la laïcité de l'école.

< avant après>