L'Histoire d'Évreux

1931

L'Histoire d'Evreux depuis l'inhumation de la soeur du résident général de France au Maroc jusqu'au témoignage du constructeur d'avions et pilote Henri Farman sur son étape ébroïcienne.

< >

logo

Les événements fondateurs, les petites et grandes péripéties de la ville, les personnages marquants, les anecdotes diverses, les informations les plus variées...

1931


En 1931
La commune compte d'Evreux 19.315 habitants.

La même année
Le peintre Paul Perraudin est nommé professeur de dessin au lycée d’Evreux.

La même année
Historien et membre de l'Institut de France, Jérôme Carcopino est élu président de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres du département de l'Eure et succède à Prosper Josse.

La même année
Création de jardins ouvriers au quartier de Cambolle.

Le 10 janvier 1931
Inhumation à Evreux de Louise Saint, soeur du résident général de France au Maroc.

Le 14 janvier 1931
Mort à Paris d'Henri Courcelles, ancien avocat au barreau d'Evreux et ancien membre du conseil d'administration de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres de l'Eure.

Le 24 janvier 1931
Suite à la plainte du chauffeur de taxi Eugène Boutebien, Auguste Levé et Denise Berliet sont arrêtés pour n'avoir pas payé la course d'Evreux à Montreuil-sous-Bois, d'un montant de 450 francs.

Le 26 janvier 1931
Tous deux en garnison à Evreux, les lieutenants Moinier et Paillole sont respectivement mutés à Fougères et Lyon.

Le 29 janvier 1931
Domicilié 93 rue de Paris à Evreux, Jean Salmon est l'un des gagnants du « Grand concours de vacances » organisé par le quotidien L'Ouest-Eclair et remporte le 901e à 1000e prix : un écrin contenant un porte-mine de marque Stylomine.

Le 2 février 1931
Jeune ouvrier agricole à Douains, Pierre Thomas est arrêté pour l'incendie volontaire de la ferme de son patron, puis écroué à la prison d'Evreux.

Le 7 février 1931
Mort de M. Fontaine, médecin-inspecteur des écoles d'Evreux et mari de Denise Fontaine, auteur du roman Geneviève Savigné.

Début mars 1931
Juge d'instruction à Evreux, M. Ernault-d'Orval est nommé à Besançon.

Le 14 mars 1931
Présente au congrès de la Fédération nationale des sociétés de courses qui se tient rue Jean-Goujon à Paris, la Société des courses d'Evreux voit acceptée sa proposition obligeant à notifier avant le 1er février toutes les subventions qui peuvent être accordées aux sociétés de province.

Le 16 mars 1931
Condamné aux travaux forcés à perpétuité pour le meurtre de son épouse, le pâtissier parisien Michel Delannoy s'évade dans la nuit de la cellule n° 1 de la prison d'Evreux.

Le 17 mars 1931
Evadé dans la nuit du 15 au 16 mars de la prison d'Evreux, le pâtissier parisien Michel Delannoy, condamné aux travaux forcés à perpétuité pour le meurtre de son épouse, se constitue prisonnier à Saint-Sauflieu près d'Amiens.

Vers le 20 mars 1931
Un comité pour maintenir le souvenir d'André Beaumier se constitue et souhaite d'ores et déjà envisager un monument à la mémoire du romancier et critique littéraire.

Le 21 mars 1931
Le gardien de prison Garrault avoue avoir aidé le détenu Michel Delannoy à s'évader de la prison d'Evreux le 15 précédent.

Le 22 mars 1931
Arrêté pour le meurtre de son épouse, le menuisier Charles Locle est incarcéré à la prison d'Evreux.

Le 27 mars 1931
Célèbres pour leur traversée de l'Atlantique sans escale, les pilotes Dieudonné Costes et Maurice Bellonte sont invités par l'Aéro-Club de l'Eure de Georges Bernard et la municipalité d'Evreux à une réception en leur honneur.

En avril 1931
Pierre Jean Joseph Moitessier succède à Marcel Bodman à la préfecture de l'Eure.

Le même mois
La châsse de Saint-Taurin d'Evreux figure à une exposition d'art religieux ancien organisée par l'Aide aux familles nombreuses de Rouen, à l'occasion des 500 ans de la mort de Jeanne d'Arc.

Le 2 avril 1931
Mécanicien civil à la station d'aviation Bellenger, le père du jeune champion ébroïcien et espoir de l'athlétisme français Roger Rochard, meurt décapité par l'hélice d'un avion piloté par le sergent Dachon, pilote de réserve à la division militaire d'Orly.

Le 4 avril 1931
Mort à Evreux de Victor Désiré Lesauvage, agent général honoraire de la compagnie d'assurances Le Soleil, vétéran de la Guerre franco-allemande de 1870, et membre du conseil d'administration de l'école Saint-Pierre et de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres de l'Eure.

Le 5 avril 1931
Un cadavre, dont la rumeur dit qu'il tenait un revolver à la main, est découvert dans la forêt d'Evreux. Les enquêteurs se souviennent aussitôt d'une Anglaise qui avait déclaré avoir reçu de son mari une lettre postée à Evreux et dans laquelle il annonçait son intention de se donner la mort.

Le 7 avril 1931
Retrouvé l'avant-veille, le cadavre tenant à la main un revolver dans la forêt d'Evreux est identifié comme étant celui d'Ernest Maisey, ouvrier automobile britannique de Suresnes qui s'est suicidé.

Le même jour
Mort à Rouen de Gustave Aimable Prévost, ancien substitut du procureur de la République à Evreux et membre de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres de l'Eure.

Le 8 avril 1931
Mort à Evreux de Léonard Félix Biard, ancien géomètre expert et membre de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres de l'Eure.

Le 11 avril 1931
Un arrêté classe au titre des monuments historiques les façades et toitures de l'ensemble des bâtiments entourant le cloître des Capucins, à l'exception du bâtiment d'angle moderne construit en briques.

Le 12 avril 1931
Amédée Fournier remporte la course cycliste Paris-Evreux devant René Le Grevès et Robert Rigaux.

Le 13 avril 1931
Piloté par Fernand d'Espine, un avion de tourisme s'écrase au sud d'Evreux.

Le même jour
M. Benon, juge d'instruction ébroïcien, inculpe de complicité de tentative de corruption de fonctionnaire Jules Sannié, homme d'affaire domicilié dans le quartier de Navarre mais exerçant boulevard Saint-Germain à Paris.

Le 16 avril 1931
Commissaire de police d'Evreux, M. Vermerch commence les perquisitions dans l'affaire du scandale des halles impliquant notamment Jules Sannié, homme d'affaire domicilié dans le quartier de Navarre mais exerçant boulevard Saint-Germain à Paris.

Le 18 avril 1931
Le juge d’instruction Benon interroge Jules Sannier, homme d’affaires ébroïcien soupçonné d’être impliqué dans le scandale des halles de la Villette à Paris.

Le 19 avril 1931
Les concurrents de la course Paris-Caen traversent la ville d'Evreux dans des conditions climatiques défavorables.

Le 20 avril 1931
Lancés dans une immense chasse à l'homme, les gendarmes d'Evreux, accompagnés de gardes-chasse, retrouvent dans les bois les traces de Saïd Bany qui, dans la matinée, a abattu son épouse d'un coup de fusil sur une place publique de la Vieille-Lyre. Pris dans les mailles du filet, il se suicide.

Le 24 avril 1931
A destination de Rennes, le Tour de France automobile passe par Evreux.

Le 4 mai 1931
Mort à Châteauneuf-du-Faou dans le Finistère de François Cléro, ancien commissaire de police à Evreux.

Le 5 mai 1931
Juge à Cambrai, Henri Hochon prend ses nouvelles fonctions au tribunal de première instance d'Evreux.

Le 29 mai 1931
Mort à Evreux du marquis de Malherbe, chevalier de l’ordre de Malte.

Le 31 mai 1931
Dans sa rubrique « Petite correspondance », le Journal des mutilés, réformés et blessés de guerre répond à une demande de renseignement du vétéran ébroïcien Henri Petit :
Il faut compter 1 an pour percevoir le rappel. Ne pouvons fixer le délai que mettra l'Office national à vous donner réponse pour votre carte du combattant. En tout cas délai fort long.

Le 7 juin 1931
L'édition rennaise de L'Ouest-Eclair fait paraître une annonce :
Deux filles de salles sont demandées à l'Hôpital d'Evreux, bons appointements. Ecr. au Directeur

Le 9 juin 1931
Ancien hôtelier domicilié 2 bis rue Alline à Evreux, Henri Ludt tire quatre balles de revolver sur François Aïtelli dans le quartier des grands boulevards à Paris, après avoir eu un accrochage avec ce dernier qui l'avait bousculé.

Le 19 juin 1931
Domicilié à Evreux, Robert Loude est arrêté à Trouville pour vol et infraction à une interdiction de séjour.

Le 27 juin 1931
Ancien sous-secrétaire d'Etat, député de l'Eure et futur maire d'Evreux, Georges Chauvin donne, à Alençon dans l'Orne, une conférence remarquée sur l'oeuvre de Jules Ferry à l'occasion des 50 ans de l'école laïque.

Le 28 juin 1931
La Ligue aéronautique de France propose une excursion sur trois jours entre Le Havre, Rouen et Evreux au prix de 430 francs.

Le 30 juin 1931
Ouvrier agricole, Louis Cerne est renversé et mortellement blessé sur l'avenue Foch par l'automobile conduite par le clerc de notaire Jean-Jacques Couturier.

En juillet 1931
Charles-Arthur Guéry cesse ses fonctions d'aumônier honoraire du lycée d'Evreux.

Le 10 juillet 1931
Venus des quatre coins du pays pour assister au congrès national qui se déroule sur trois jours à Evreux, les délégués de l’Union nationale des mutilés, réformés, et anciens combattants, association présidée par l'emblématique Henri Chatenet, sont accueillis à la bourse du travail de la rue de l'Ardèche par M. Lepras, adjoint au maire. De nombreuses figures connues des vétérans sont présentes, telles que MM. Barthoulot, Dufraisse, Grisillon, Hersent, Josy, Kaspereit, Mandin, Manil, Osmont, Payen, et Rivollet.
voir partie icono >

Le 11 juillet 1931
Les participants du congrès national de l’Union nationale des mutilés, réformés, et anciens combattants sont reçus par la municipalité d’Evreux. Un concert est ensuite donné en leur honneur par l’orchestre de la ville, puis un concours d’étalages et de façades lumineuses organisé par l’Union commerciale d’Evreux clôt cette deuxième journée.

Le 12 juillet 1931
Pour la somme de 430 francs, la Ligue aéronautique de France propose sur trois jours une excursion aérienne depuis Le Bourget avec un itinéraire incluant un atterrissage à Evreux, Rouen et au Havre.

Le même jour
Un programme chargé attend les participants du congrès national de l’Union nationale des mutilés, réformés, et anciens combattants, ouvert l’avant-veille : Les congressistes et des délégations d’anciens combattants se réunissent devant la gare d’Evreux-Ville ; un défilé traverse les rues principales du centre ; une séance plénière présidée par Auguste Champetier de Ribes, ministre des Pensions, clôt le congrès avant le grand banquet dont le prix est de 28 francs par participant ; le vice président de la Chambre des députés, Henry Paté, préside une fête sportive au stade du Pré-Margot au son de la fanfare du 39e régiment d’infanterie ; un apéritif-concert est proposé sur la place du Grand-Carrefour ; puis une grande fête nocturne est organisée par l’Union commerciale d’Evreux.
voir partie icono >

Le 19 juillet 1931
L'athlète ébroïcien Roger Rochard gagne le 5.000 mètres au championnat de France d'athlétisme qui se déroule au stade olympique de Colombes.

Le 21 juillet 1931
L'automobile de M. Lecoeur, industriel ébroïcien, entre en collision avec la motocyclette de M. Devochel sur la route de Pont-l'Evêque à Trouville.

Le 2 août 1931
Arrêté pour le meurtre de Clothilde de Champagne au 5 Cité-Milton à Paris, Eugène Pascal Henri Cucu passe aux aveux au commissariat. Fils d'un fonctionnaire d'Evreux, le meurtrier tient à être appelé Henri de Navarre, se disant descendant du roi Henri IV.

Le 4 août 1931
Grièvement blessée dans un accident de la route impliquant un camion de livraison sur la route de Damville à Saint-André, Mme Pourcines succombe à son arrivée à l'hôpital d'Evreux.

Le 9 août 1931
Le quotidien Paris-Soir publie une annonce de Géo Morisse, agent d'affaires exerçant au 70 rue Saint-Louis à Evreux, qui concerne la reprise pour 10.000 francs d'une boulangerie située dans la campagne caennaise.

Le même jour
Le quotidien Paris-Soir publie une annonce de R. Boussat, domicilié 2 rue Saint-Thomas à Evreux, pour la vente de la démonte complète d'un petit moulin à cylindres d'une capacité de production de 20 à 25 quintaux.

Le 16 août 1931
En instance de divorce, le journalier ébroïcien Guillerme abat sa femme de plusieurs coups de revolver dans une ferme du Val-David où elle venait d'être embauchée. Sur le point de se suicider, il est désarmé par des témoins.

Vers le 21 août 1931
Edmond Tison est mortellement blessé par une automobile en plein centre ville.

Le 24 août 1931
Négociant parisien et officier de réserve de l'armée de l'air, Maurice Polidori meurt à l'hôpital d'Evreux des suites d'un accident d'automobile.

Le 30 août 1931
Plusieurs clubs parisiens dont le Red Star et l'Association sportive de la Bourse rencontrent des clubs normands lors d'un meeting sportif à Evreux.

Le 31 août 1931
Victime d'une chute à bicyclette, René Grod est transporté à l'hôpital d'Evreux pour une fracture du crâne.

Le 4 septembre 1931
Surnommé « l'escroc des palaces », Georges Godey est interpellé à Bordeaux puis écroué au fort du Hâ, après avoir sévi dans des hôtels de Nancy, Sarreguemines, Nevers et Evreux.

Le 17 septembre 1931
Les septs occupants d'un taxi tombé dans une rivière sont admis à l'hôpital d'Evreux où le diagnostic de deux d'entre eux est jugé préoccupant.

Le 20 septembre 1931
Le concours agricole départemental de Bernay récompense quelques Ebroïciens : M. Morin remporte un 3e prix pour un cheval de trait de 1 an à 18 mois dans la catégorie « Espèce chevaline », l’agence Citroën de l’avenue Foch remporte une médaille d’or pour son exposition automobile et la coopérative de la ville remporte une médaille de vermeil dans la catégorie « Matériel agricole »

Le 27 septembre 1931
Le Grand prix cyclo-sports dont le départ a été donné à Paris par l'acteur de cinéma Georges Biscot passe par Evreux et réunit 102 concurrents.

En octobre 1931
La coopérative de l’Eure sollicite une subvention de 5.000 francs auprès du conseil général du département pour la construction d’un silo à grains sur le territoire de la commune d’Evreux.

Le 11 octobre 1931
Le Journal des mutilés, réformés et blessés de guerre publie dans ses colonnes l'annonce de François Peyrefitte, vétéran domicilié à Foix dans l'Ariège :
(...) recherche pour attestation Léon Fougères, caporal au 28e R.I. à Evreux (Eure), représentant à Paris ; Louis Prudhomme, mobilisé à l'Inspection des Forges (chef secteur), rue des Petits-Hôtels, habitant Paris, mobilisés avec lui pendant 1917 et 1918.

Le même jour
L'Aéro-Club de l'Eure, dont le siège est situé 22 boulevard de La Buffardière, propose un concours d'avions de modèle réduit sur le pré du Bel-Ebat en deux catégories : « Appareils achetés dans le commerce » et « Appareils construits par des amateurs ».

Le 24 octobre 1931
Evadés depuis deux mois du patronage d'Antony dans le département de la Seine et auteurs de nombreux cambriolages en région parisienne, les mineurs Marcel Grimoin et Jean Achard s'arrêtent discrètement à Evreux, sans se douter que les enquêteurs retrouvent peu à peu leur piste.

Le 25 octobre 1931
Président de la chambre de commerce d'Evreux et maire d'Ivry-la-Bataille, Paul Lemaire est élu au conseil général de l'Eure pour le canton de Saint-André-de-l'Eure.

Le 27 octobre 1931
Evadés depuis deux mois du patronage d'Antony dans le département de la Seine et auteurs de nombreux cambriolages en région parisienne, les mineurs Marcel Grimoin et Jean Achard sont arrêtés aux abords d'Evreux, non sans avoir tiré sur les gendarmes qui avaient retrouvé leurs traces.

Le 28 octobre 1931
Dactylographe de 6e classe au parquet d'Evreux, Marcelle Curet passe à un traitement de 5e classe sur demande du procureur de la République.

Le 21 novembre 1931
Une première réunion préparatoire se tient à l'hôtel de ville en vue du prochain Concours régional agricole d'Evreux.

Mi-décembre 1931
Licencié à l'Evreux Athletic Club et natif de la ville, le jeune Roger Rochard remporte au bois de Boulogne l'épreuve de cross de la revue sportive L'Intran-match.

Vers le 19 décembre 1931
La Fondation Carnegie remet un prix posthume et une allocation à la famille de M. Guillet, victime d'une explosion d'essence en gare d'Evreux mais qui avait toutefois permis d'éviter une catastrophe.

Le 29 décembre 1931
Les cheminots d'Evreux de toutes tendances syndicales se réunissent en assemblée générale.

Le 30 décembre 1931
Le constructeur d'avions Henri Farman témoigne dans le quotidien Le Petit Parisien :
L'autre dimanche, on m'attendait à Evreux, vers cinq heures de l'après-midi. Je suis d'abord allé du côté d'Alençon, mais il y avait trop de pommiers ; j'ai bifurqué vers le nord-est ; je me suis posé pour déjeuner, puis j'ai repris mon vol. A l'heure dite, je prenais mon apéritif à Evreux.
voir partie icono >

< avant après>