L'Histoire d'Évreux

1902

L'Histoire d'Evreux depuis l'approbation préfectoral de donner le nom de place de la République à la place de la Gare de Louviers jusqu'à la nomination du doyen du chapitre de la cathédrale d'Evreux à la fonction de protonotaire apostolique par le pape Léon XIII.

< >

logo

Les événements fondateurs, les petites et grandes péripéties de la ville, les personnages marquants, les anecdotes diverses, les informations les plus variées...

1902


En 1902
L'Union sportive d'Evreux est finaliste du championnat de Normandie de rugby.

La même année
Une caisse d'indemnité journalière est créée pour récompenser l'assiduité et l'investissement des membres les plus méritants de l'orchestre de la Musique municipale d'Evreux.

La même année
Membre de la Société nationale d’agriculture, Maurice de Vilmorin est élu président de la Société libre de l’Eure et succède à Gustave Prévost.

La même année
Georges Besnier est nommé directeur des Archives départementales de l'Eure en remplacement de Georges Bourbou.
voir partie icono >

Le 18 janvier 1902
Le préfet de l'Eure approuve l'arrêté municipal donnant le nom de place de la République à la place de la Gare de Louviers.

Le 1er février 1902
Jardinier-fleuriste natif d'Evreux, Arthur Leroy est retrouvé assassiné à coups de fer à repasser à son domicile de Bondy en Seine-et-Oise.

Le 2 février 1902
L'équipe de rugby de l'Union sportive d'Evreux bat l'Association sportive rouennaise par 6 à 0.

Le 24 février 1902
Commandant de la 3e brigade de cavalerie à Evreux, le général de Lapeyrouse figure dans les renseignements collectés par des loges maçonniques du Grand Orient de France sous l'impulsion du ministre Louis André, lesquels constitueront « l'affaire des fiches » :
Plein de morgue et animé du mépris le plus profond pour les institutions républicaines et pour le ministre actuel. Traite de canailles tous les ministres actuels et tous les républicains. Dangereux pour la République. A laisser dans son grade.

Le 21 mars 1902
Chassé par le marquis de Chambray depuis les abords de La Bonneville, un cerf se retrouve dans le quartier de Navarre qu'il traverse à travers les haies des jardins.
voir partie icono >

Le 23 mars 1902
Naissance au domicile de ses parents situé 47 rue Victor-Hugo à Evreux de Marcel René Mary, ingénieur en chef des ponts et chaussées, contrôleur général de l'équipement à Electricité de France et officier de la Légion d'honneur.

Le 29 mars 1902
Obsèques en la cathédrale d'Evreux du comte de Rostolan, propriétaire du château du Buisson, inspecteur divisionnaire départemental de l'Association normande et ancien président de la Société des courses d'Evreux.
voir partie icono >

Le 5 avril 1902
Etudiant en droit, le jeune Decluny se tue à bicyclette sur l'avenue de Caen à Evreux alors qu'il forçait imprudemment l'allure pour rejoindre un camarade.

Le 12 avril 1902
Naissance à Evreux de Gérard Louis Marie Arthur de Brye, capitaine de cavalerie, colonel cadre des ingénieurs du service des matériels d'artillerie, ingénieur général de 2e classe et commandeur de la Légion d'honneur.

Le 13 avril 1902
Les sénateurs Prévet et Motte se rendent à Evreux pour promouvoir leur parti politique, l'Alliance républicaine.

Le 14 avril 1902
Une certaine Vavasseur est arrêtée à Evreux pour un vol d'un montant de 100.000 francs de titres au porteur et en numéraire commis chez la rentière qui l'employait.

Le 27 avril 1902
Louis-Edouard Isambard est réélu député de la première circonscription d'Evreux dès le premier tour avec 7.800 voix contre 4.858 à M. Halay.

Le même jour
Louis-Modeste Leroy est réélu dès le premier tour pour un troisième mandat de député de la deuxième circonscription d'Evreux avec 6.567 voix contre 3.218 à M. Pillard-Soulain.

Le 2 mai 1902
Dans les environs d'Evreux, M. Osmont échoue dans sa tentative de battre le record de 100 kilomètres à motocycle, à cause du mauvais temps.

Le 12 mai 1902
Obsèques en la cathédrale Notre-Dame d’Evreux de la baronne de La Roncière-Le-Noury, veuve de l’amiral et sénateur, ancienne dame d’honneur de l’épouse du prince Napoléon et membre de l’Association normande.

Le 18 mai 1902
Les participants de l'excursion cycliste Paris-Caen conduite par G. Kunth et en provenance de Saint-Lazare arrivent à 4h20 du matin en gare d'Evreux.

En juin 1902
Les riverains rédigent une pétition en faveur de l'ouverture de l'impasse Petit.

Le 2 juin 1902
Mort à Evreux de Léopold Chauveau, ancien directeur des contributions directes, chevalier de la Légion d'honneur et commandeur de Saint-Grégoire-le-Grand et membre de la Société des amis des arts du département de l'Eure.

En juillet 1902
L'Etat offre une subvention de 500.000 francs à la ville d'Evreux que cette dernière destinera à l'agrandissement du quartier de cavalerie du 6e régiment de dragons.

Le 7 juillet 1902
En échange d'un ticket d'entrée, des militaires de la garnison d'Evreux sont requis pour monter la garde aux abords du cirque américain Barnum qui s'installe en ville pour sa tournée européenne.

Le 11 juillet 1902
Les vachers Charles Vallot et Gustave Lecorre sont condamnés à mort par la cour d'assises d'Evreux pour le meurtre de la veuve Andrieux.

Le 19 juillet 1902
Respectivement économe d'un établissement scolaire de la ville et directeur de l'école normale d'instituteurs d'Evreux, MM. Rogliano et Fatalot sont faits officiers de l'Instruction publique.

Le 24 juillet 1902
Dans leurs bureaux respectifs d’Evreux et de Rouen, les préfets des départements de l’Eure et du Calvados signent une convention interdépartementale par laquelle ils concèdent, aux frères Laborie, l’établissement et l’exploitation de la portion du tramway de Cormeilles à Pont-l’Evêque concernant leurs territoires respectifs, et fixent les termes du financement de cette opération.

Le 1er août 1868
Ecole secondaire d'Evreux dirigée depuis une quarantaine d'années par la congrégation de Saint-Lazare, le petit séminaire Saint-Aquilin est visé par le décret présidentiel portant sur la fermeture de nombreuses congrégations.

Le 2 août 1902
Trois élèves du lycée d’Evreux se voient remettre, en leur établissement, les récompenses du Concours général des lycées et collèges des départements : élève de M. Leymarie, Georges Henyer obtient un premier accessit en physique et histoire naturelle ; élève de M. Guéry, Marcel Montel obtient un 8e accessit en anglais ; élève de M. Masserat, Léopold Eugène Vauvel obtient un 3e accessit en composition française.

Le 3 août 1902
En application du décret du 2 août sur la fermeture des écoles congréganistes sur l'ensemble du territoire, les professeurs lazaristes du petit séminaire Saint-Aquilin à Evreux quittent sans incident l'établissement.

Le même jour
Raoul Lefebvre reçoit le prix de l'école municipale de dessin d'Evreux pour ses quarante eaux-fortes représentant Louviers et ses environs.

Le 7 août 1902
Trois officiers du 6e régiment de dragons d'Evreux passent à l'Ecole de guerre à Paris les épreuves de sélection pour le raid hippique Bruxelles-Ostende.
voir partie icono >

Le 14 août 1902
Alors qu'il vient de passer la ville d'Evreux et qu'il s'approche de Pacy-sur-Eure avec son épouse, le millionnaire américain Fair lache un instant la direction de son automobile qui roule à près de 100 kilomètres à l'heure, distrait par une subite quinte de toux, et percute violemment un arbre en bordure, les tuant tous les deux.

Le 18 août 1902
La paye d’Edouard Legras, recrue ébroïcienne du 119e régiment d’infanterie, versée au dépôt de Béthune le 14 mars 1873 mais n’ayant jamais été touchée par l’intéressé, risque sous peu la déchéance trentenaire comme le rappelle le Journal officiel.

Le 20 août 1902
Une manifestation en faveur de la liberté d'enseignement dégénère en bagarre devant la Préfecture. Trois personnes dont un avocat de Bernay sont ensuite conduits au poste de police.

Vers le 23 août 1902
Chargé de cours au lycée d'Evreux, M. Debideau est reçu à l'agrégation d'histoire et de géographie.

Le 25 août 1902
Lieutenant de réserve au régiment d’infanterie en garnison à Fontenaibleau, Robert Rodolphe Ferdinand Goldschmpidt est affecté à celui d’Evreux.

Le 2 septembre 1902
Le magasin des fourrages militaires de la garnison ébroïcienne est totalement détruit par un violent incendie. Les pertes sont évaluées à 100.000 francs.

Le 9 septembre 1902
A la station des omnibus de La Chapelle à Paris, un certain Alexis Dufour, arrêté en flagrant délit de vol, répond au signalement d'un individu recherché pour meurtre à Evreux.

Le 27 septembre 1902
Le conseil municipal émet un avis défavorable aux soeurs de la charité de Saint-Vincent-de-Paul et renouvelle son désir de laïciser l'hospice d'Evreux.

Le 1er octobre 1902
M. Popot prend ses fonctions de commissaire de surveillance administrative à la gare d’Evreux, en remplacement de M. Le Meunier qui a été muté à Rochefort.

Le 6 octobre 1902
Apprenant le retrait d'autorisation à la dernière minute de la Course de côte de Gaillon, les organisateurs se rendent à Evreux pour trouver le préfet de l'Eure mais ce dernier est injoignable, étant déjà parti à la chasse.

Le 10 novembre 1902
Plusieurs officiers de réserve de la ville reçoivent leur nouvelle affectation en régiment territorial d’infanterie : le lieutenant François Ernest Thouin au 73e, le lieutenant Anthelme Marin Perret au 74e, le lieutenant Ernest Charles Vareilles au 75e, et le sous-lieutenant François René Louis Serenge au 85e.

Le 14 novembre 1902
Victor Huet, brigadier du 6e régiment de dragons, meurt des suites de ses blessures après une chute de cheval.

Le 24 novembre 1902
L'évêque d'Evreux Philippe Meunier est reçu en audience par le pape Léon XIII au Vatican.
voir partie icono >

Le 27 novembre 1902
Mort à Evreux de Tranquille-Frédéric Leseur, agent voyer en chef de l'Eure, initiateur de la Société des secours mutuels et de retraite des cantonniers vicinaux, chevalier de la Légion d'honneur et membre de la Société des amis des arts du département de l'Eure.

En décembre 1902
Doyen du chapitre de la cathédrale d'Evreux, vicaire général honoraire et membre de la Société des amis des arts du département de l'Eure, l'abbé Jean-Baptiste Lenormand est nommé protonotaire apostolique par le pape Léon XIII.

Le 24 décembre 1902
En collaboration avec les notaires ébroïciens Tixier et Lempérière, Me Inbona procède à Paris à l'adjudication d'une propriété située au Buisson-Hocpin et dont la mise à prix est de 79.300 francs.

< avant après>