L'Histoire d'Évreux

1584 - 1599

L'Histoire d'Evreux depuis la mort de François de France jusqu'à la naissance du propriétaire de l'auberge de La Fleur de Lis.

< >

logo

Les événements fondateurs, les petites et grandes péripéties de la ville, les personnages marquants, les anecdotes diverses, les informations les plus variées...

1584


Le 10 juin 1584
Mort de François de France, comte honorifique d'Evreux et duc d'Alençon.

Le même jour
Prince d'Epinoy, Pierre de Melun est envoyé par le roi à Evreux pour finaliser la fin probable du comté.

Le 19 juillet 1584
Précédé par six sergents de ville vêtus de noir et portant des torches enflammées, par des magistrats du présidial, des procureurs et des conseillers, par douze pauvres également vêtus de noir, puis rejoint par les gardes de chaque corps de métier et par les religieux de tous les ordres, le prince d'Epinoy, bailli d'Evreux, conduit un cortège qui se dirige vers la cathédrale où sera donné un service pour le repos de l'âme du défunt évêque d'Evreux.

Le 23 novembre 1584
Toussaint Savary, Paschal de L’Estocart, Robert Goussu et Nicolas Morel sont primés au Puy de musique d’Evreux, concours de composition fondé par Guillaume de Costeley.

1585


En 1585
Les bourgeois d'Evreux se montrent ardents ligueurs contre le protestantisme.

La même année
Jehan Levavaseur prend ses fonctions de bailli d'Evreux.

Le 17 octobre 1585
L'évêque d'Evreux Claude de Sainctes obtient de l'Inquisition le pouvoir d'absoudre quelques « hérétiques ».

Le 23 novembre 1585
Adrien Allou, François Habert, Robert Goussu et Pierre Quitrée sont primés au Puy de musique d’Evreux, concours de composition fondé par Guillaume de Costeley.

1586


En 1586
La ville d'Evreux assigne en justice Me Déry, procureur de l'évêque.

La même année
La ville d'Evreux assigne en justice le sieur Labiche pour un contentieux fiscal.

Le 22 avril 1586
La nomination par le roi de commissaires affectés à l'examen de certains points de la coutume de Normandie est lue à l'audience du bailliage d'Evreux, à laquelle ont été convoqués les représentants du clergé, de la noblesse et du tiers état.

Le 23 novembre 1586
Robert Goussu, Regolo Vecoli, Nicolas Morel, et Pierre Le Martinel sont primés au Puy de musique d’Evreux, concours de composition fondé par Guillaume de Costeley.

1587


Le 17 novembre 1587
La toute récente épouse du prince d'Epinoy, bailli d'Evreux, est reçue avec zèle par le maire, les échevins et d'autres notables, lorsqu'elle fait son entrée dans la ville.

Le 23 novembre 1587
Raymond de La Casaigne, Abraham Fourdy, Denis Caignet et Pierre Le Terrier sont primés au Puy de musique d’Evreux, concours de composition fondé par Guillaume de Costeley.

Le 1er décembre 1587
Bailli d'Evreux, le prince d'Epinoy convie gens du clergé, magistrats, notables et bourgeois à souper en son château pour leur témoigner sa gratitude après l'accueil chaleureux que la ville a réservé à sa jeune épouse.

1588


En 1588
En échange d'un versement annuel de trente-cinq livres, le roi Henri II autorise les bourgeois de la ville à transférer la boulangerie près du beffroi.

La même année
La ville d'Evreux achète en fonds propres la maison de Jacques Le Moine et celle de Mathieu Duval, afin d'y installer la nouvelle boulangerie.

Fin février 1588
La ville manifeste sa joie à l'annonce de la naissance du premier fils du prince d'Epinoy, bailli d'Evreux.

Le 1er mars 1588
En l'église paroissiale de Saint-Nicolas, l'évêque Claude de Sainctes baptise le fils du prince d'Epinoy, bailli d'Evreux depuis l'an 1584.

Le 23 novembre 1588
Nicolas Vauquet, Daniel Guichart, Jacques Péris et Toussaint Savary sont primés au Puy de musique d’Evreux, concours de composition fondé par Guillaume de Costeley.

1589


En 1589
Mention du pont Canet, situé parallèlement à la rue de la Taillerie, et du ruisseau des Pringalles qui passe par le jardin du palais épiscopal.

En mars 1589
Jugeant son offre de dédommagement de soixante écus dérisoire au regard de l'importance des réparations à apporter aux murailles de la ville, fragilisées par la construction du palais épiscopal, les représentants d'Evreux assignent en justice l'évêque Claude de Sainctes pour dégradations.

Le 28 avril 1589
Le bourgeois Estienne de L'Hospital remporte par adjudication un chantier d'un montant de soixante livres tournois pour des travaux de maçonnerie sur le mur d'enceinte ceignant le palais épiscopal et ses écuries.

Le 17 mai 1589
Des experts évaluent à 712 livres tournois le montant des réparations à apporter aux murailles ceignant le palais épiscopal, lesquelles ont été fragilisées par la construction et les aménagements apportés à ce dernier.

Le 23 novembre 1589
Jehan Boette le jeune, Jacques Péris, et Raulin Dumont sont primés au Puy de musique d’Evreux, concours de composition fondé par Guillaume de Costeley.

1590


En 1590
Naissance à Evreux du pasteur et théologien Jean-Maximilien de Langle.

La même année
Le sieur Chevestre assigne en justice la ville d'Evreux pour un contentieux portant sur le remboursement d'un prêt.

La même année
Les bourgeois d'Evreux tardent à payer le maître charpentier Pierre Alepée pour la rénovation du pont-levis de la porte aux Febvres.

La même année
Mention de la maison de l'Estandart, située paroisse Saint-Aquilin.

La même année
La tour de l'Horloge est reliée au château par un souterrain.

Le 14 mars 1590
La victoire des troupes d'Henri IV à la bataille d'Ivry parvient à l'oreille de certains notables d'Evreux qui, ayant pris le parti de la Ligue, redoutent désormais les conséquences.

Le 20 septembre 1590
Alexandre Carouge prend ses fonctions de grand-bailli et capitaine d'Evreux.

1591


En 1591
Le gouverneur d’Evreux fait démolir les boulangeries et la chambre de ville qui se trouve au-dessus.

En janvier 1591
Ayant pris parti pour la Ligue sous l'impulsion de l'évêque d'Evreux, les bourgeois de la ville réunissent plusieurs milliers de paysans, investissent les châteaux d'Harcourt et du Neubourg, puis pillent Conches après avoir échoué devant les portes de Breteuil.

Le 20 janvier 1591
Acculés derrière leurs murs, les bourgeois d'Evreux qui s'opposaient au nouveau roi Henri IV capitulent devant les troupes royales commandées par le maréchal Armand Gontaut de Biron. L'évêque Claude de Sainctes se réfugie alors à Louviers.
voir partie icono >

Le 21 janvier 1591
Un mandat de paiement d'un montant de douze écus et un sol est établi au bénéfice du maître maçon Jean Adam, dit le jeune, pour avoir travaillé à plusieurs fenêtres et ouvertures du palais épiscopal d'Evreux.

Après janvier 1591
Après sa victoire à la bataille d'Ivry et pour assurer sa position en Normandie, le roi Henri IV attribuerait le gouvernement de la ville d'Evreux, son château et son bailliage, à Louis de Gremonville.

Le 5 juin 1591
Réfugié à Louviers depuis la prise d'Evreux par le maréchal Biron, l'évêque d'Evreux Claude de Sainctes est capturé par les troupes d'Henri IV grâce à l'ouverture secrète des portes de la ville par le prêtre Jean de La Tour. Le prélat sera envoyé à Caen où la cour suprême de Normandie le condamnera à mort pour l'approbation de l'assassinat d'Henri III.

Le 26 août 1591
Une quittance établie à la demande de Mgr de Montpensier ordonne le paiement de six écus à Jehan Buisson pour la construction d'une palissade dans le jardin de l'évêché d'Evreux.

Vers septembre 1591
L'évêque d'Evreux Claude de Sainctes meurt au château de Crèvecoeur où il était emprisonné depuis la commutation de sa peine de mort en détention perpétuelle.

1592


En 1592
Mention de la maison du Tripot.

La même année
Philippes Damonville est vicomte d'Evreux, officier chargé de la haute-justice du Saint-Esprit.

Le 11 décembre 1592
Jacques Davy du Perron est nommé évêque d'Evreux par le roi de France Henri IV.
voir partie icono >

1593


En 1593
Abbé de Saint-Taurin d'Evreux et conseiller au parlement de Rouen, Guillaume Péricard fait partie des députés du duché de Normandie lors des états généraux.

1594


En 1594
Mention de la rue du Trou-Béchet et de la rue Trienne, future rue Trianon.

La même année
Le roi Henri IV rend un arrêt permettant aux président, conseillers et autres officiers du présidial d'Evreux, de récupérer la rémunération qu'ils n'ont pu toucher pendant les troubles de la Ligue.

Le 2 octobre 1594
Seigneur et baron de Médavy, capitaine d'une cinquantaine d'hommes à Verneuil et chevalier des Ordres du roi, Pierre de Roussel est nommé bailli d'Evreux par le roi Henri IV qui lui octroie les mêmes prérogatives qu'à son prédécesseur.

1595


En 1595
Guillaume Le Doulx est nommé principal du chapitre d'Evreux.

La même année
Seigneur et baron de Médavy, chevalier des Ordres du roi, Pierre de Roussel est nommé bailli d'Evreux par le roi Henri IV.

Le 7 mars 1595
Seigneur et baron de Médavy, capitaine d'une cinquantaine d'hommes à Verneuil, chevalier des Ordres du roi et récemment nommé bailli d'Evreux par le roi Henri IV, Pierre de Roussel se présente au conseil municipal où le reçoivent plusieurs notables : Claude Le Doulx de Melleville, président et lieutenant-général au bailliage et présidial d'Evreux ; M. Le Hérichon, lieutenant particulier ; les conseillers Duvaucel, Le Maréchal, Courtois, Duval, Maillard, Huet, et de Saint-Amand ; ainsi que de MM. Delaunoy et Duvivier, avocat et procureur du roi.

Le 16 décembre 1595
Le pape Clément VIII remet à Rome l'anneau épiscopal à Jacques Davy du Perron, nommé évêque d'Evreux par le roi de France Henri IV.

Le 27 décembre 1595
Jacques Davy du Perron est sacré évêque d'Evreux en l'église Saint-Louis-des-Français à Rome par le cardinal de Joyeuse, archevêque de Rouen.

1596


En 1596
Mention de L'Ange, enseigne commerçante située Grande Rue.

La même année
Rendu par le roi Henri IV deux ans auparavant, un arrêt permettant aux président, conseillers et autres officiers du présidial d'Evreux de récupérer la rémunération qu'ils n'ont pu toucher pendant les troubles de la Ligue, est enfin exécuté.

La même année
L'évêque d'Evreux Jacques Davy du Perron s'attache les services de Pierre de La Mare, natif de la ville, licencié en théologie, prieur du collège d'Harcourt et actuellement recteur de l'université de Paris.

Le 28 mars 1596
Sacré évêque d'Evreux à Rome en décembre, Jacques Davy du Perron quitte la cité papale pour rejoindre son évêché.

Le 8 juillet 1596
Jacques Davy du Perron prend possession par procuration de l'évêché d'Evreux.

Fin juillet 1596
Sacré évêque d'Evreux en décembre 1595, Jacques Davy du Perron fait son entrée en ville.

En septembre 1596
Mort cinq ans auparavant au château de Crèvecoeur où il était emprisonné pour faits de trahison, l'ancien évêque d'Evreux Claude de Sainctes est inhumé près du maître-autel de la cathédrale Notre-Dame d'Evreux.

1597


En 1597
Claude Le Doulx de Melleville prend ses fonctions de lieutenant-général au bailliage et présidial d'Evreux.

La même année
Les héritiers Martel assignent en justice à Evreux les sieurs Maréchal et Fourquette pour un contentieux portant sur des frais de voyage.

La même année
Capitaine du château d'Evreux, Alexandre Carouge assigne la ville en justice pour un contentieux relatif au paiement de ses gages.

1598


En 1598
Mention de la maison de la Levrette, située paroisse Saint-Thomas.

La même année
La ville d'Evreux assigne en justice les sieurs Fontenay de Fourquettes, Roussel et Dufresche pour une levée de munitions et de denrées datant de l'an 1589.

Le 29 juin 1598
Fille d'un capitaine du ban et de l'arrière-ban du bailliage d'Evreux, Marthe du Merle entre dans les ordres à l'abbaye de Saint-Sauveur.

1599


En 1599
Mention de la maison du Pot-Ferré, située rue Chartraine.

La même année
Naissance en la paroisse Notre-Dame-de-la-Ronde d'Estienne Lemercier, propriétaire de l'auberge La Fleur de lis.

Fin décembre 1598
Mort probable de Jacques du Merle, chevalier à la tête d'une armée de quatre cents hommes et cent arquebusiers, dite légion de Normandie, et capitaine du ban et de l'arrière-ban du bailliage d'Evreux.

< avant après>